Invesco : accès des investisseurs à l’économie de l’Arabie Saoudite avec un premier ETF

La société de gestion d’actifs lance le fonds Invesco MSCI Saudi Arabia UCITS ETF. Il permet désormais à la première économie du Moyen-Orient de s’exposer aux investisseurs.

La société de gestion d’actifs lance le fonds Invesco MSCI Saudi Arabia UCITS ETF. Il permet désormais à la première économie du Moyen-Orient de s’exposer aux investisseurs.

D’après l’AOF (Agence Option Finance), Invesco a créé le premier ETF en Europe offrant une exposition pure et passive à l’Arabie Saoudite. « L’Arabie Saoudite est au début d’une transformation passionnante. Les réformes liées au plan Saudi Vision 2030 visent à réduire la dépendance de l’économie du pays vis-à-vis des financements publics et des exportations de pétrole », rapporte Chris Mellor, responsable des produits ETF actions et matières premières pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique chez Invesco. Le plan a plusieurs objectifs  notamment « l’augmentation de la part du secteur privé dans le PIB et du nombre de travailleurs saoudiens dans le secteur privé, ainsi qu’un recours accru à l’énergie solaire et aux autres sources d’énergies renouvelables », ajoute -t-il.  Un autre objectif est d’attirer les investissements étrangers directs, et, de fait, le programme sera en partie financé par la vente de 5% du géant pétrolier public Saudi Aramco. L’introduction en bourse est susceptible de se tenir en 2019 et pourrait lever jusqu’à 100 milliards de dollars, devenant de loin la plus grosse introduction en bourse de l’histoire, selon Invesco. Libellé en dollar et côté à la Bourse de Londres, le fonds Invesco MSCI Saudi Arabia ETF s’attache à fournir, à la hausse comme à la baisse, la performance de l’indice MSCI Saudi Arabia 20/35. Celui-ci comprend 22 actions de moyenne et large capitalisations. Le panier est essentiellement constitué de valeurs financières (44%), ainsi que de sociétés cotées dans le secteur des matériaux (34%) et des télécommunications (8%). L’indice couvre environ 85% de la capitalisation boursière ajustée du flottant de l’Arabie Saoudite. Les frais courants de l’ETF s’élèvent à 0,5 % par an.

Mickaël Parienté

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte