Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Le fabricant américain de semi-conducteurs envisagerait de racheter les anciennes fonderies de son concurrent AMD. En parallèle, le groupe souhaite se développer en Europe et prévoit pour ce faire de mettre 20 milliards de dollars sur la table.

Le fabricant américain de semi-conducteurs envisagerait de racheter les anciennes fonderies de son concurrent AMD. En parallèle, le groupe souhaite se développer en Europe et prévoit pour ce faire de mettre 20 milliards de dollars sur la table.

Intel occupe tous les fronts. Après avoir promis des investissements en Europe, l’Américain, premier fabricant de semi-conducteurs, projette un rapprochement avec GlobalFoundries, selon des informations rapportées par le Wall Street Journal. Un rachat à 30 milliards de dollars qui, s’il n’a pas été confirmé par l’intéressé, est révélateur de l’émulation connue actuellement par le secteur.

Cet investissement permettrait à Intel de pousser les feux dans la production de semi-conducteurs pour des tiers. Actuellement détenue par une société d’investissement appartenant au gouvernement d’Abu Dhabi, Mubadala Investment Co, GlobalFoundries compte parmi ses clients son ancien propriétaire, AMD, concurrent d’Intel. GlobalFoundries est également détenteur d’une usine à Dresde en Allemagne. Or, Intel, qui compte investir 20 milliards de dollars dans deux nouvelles usines en Arizona, ne cache pas ses ambitions en Europe.

Un domaine stratégique

Il y a quelques jours, son patron, Pat Gelsinger, est allé à la rencontre de dirigeants du Vieux Continent, dont notamment Emmanuel Macron pour la France et Mario Draghi pour l’Italie, afin de discuter de la pénurie de cartes à puces à l’échelle mondiale. Un marché en tension depuis le début de la crise qui a mis en avant le manque d’investissements dans le domaine par certaines nations. Or, ces produits sont stratégiques. Ils permettent d’assurer le bon fonctionnement de nombreuses industries, dont l’automobile, et pourraient, à défaut, compromettre la reprise économique.

Intel entend investir 20 milliards de dollars dans une nouvelle usine en Europe.

Dans le détail, Intel entend investir 20 milliards de dollars dans une nouvelle usine en Europe.  "Nous sommes convaincus que ce projet profitera à l’Europe dans son ensemble", confie au Financial Times, Greg Slater, vice-président pour les affaires réglementaires du groupe.

L’Europe à l’attaque

Bruxelles y travaille depuis plusieurs mois, cherchant à faire émerger une nouvelle dynamique en la matière. "L’objectif dans les semi-conducteurs est de doubler notre capacité de production et notre part de marché d’ici à 2030, pour passer de 10 % aujourd’hui à 20 % demain", expliquait en mai aux Échos, Thierry Breton, commissaire européen à la politique industrielle et au marché intérieur.

L’UE est d’ailleurs à l’initiative d’une alliance permettant de réunir tous les acteurs de la chaîne de production de semi-conducteurs (recherche privée et publique ainsi qu’industriels). Le but est de rattraper le retard pris par l’Union mais aussi d’en profiter pour favoriser un bond technologique en se tournant vers les marchés d’avenir. "Si l'on se projette à dix ou quinze ans, cela veut dire que nous devrons maîtriser les semi-conducteurs de moins de 5 nanomètres, voire de moins de 2 nm", ajoute Thierry Breton.

L’objectif prioritaire étant de réduire la dépendance du Vieux Continent vis-à-vis des pays asiatiques mais aussi d’autres pourvoyeurs de ces technologies comme les États-Unis. Et visiblement, l’Europe n’est pas la seule à s’armer dans cette guerre concurrentielle.

OV

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

Adyen, la mondialisation réussie

Adyen, la mondialisation réussie

La fintech dirigée par Pieter van der Does s’adresse aussi bien aux petits commerces qu’aux multinationales. Une stratégie couronnée de succès puisque...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte