Insideboard lève 25 millions d’euros pour sa plateforme de conduite du changement

La jeune pousse française boucle un deuxième tour de table de plus de 20 millions d’euros, complété par des financements bancaires. Cette levée, finalisée sans renégociation, servira les ambitions internationales de l’entreprise dont le modèle est particulièrement pertinent en ces temps de crise.

© InsideBoard

La jeune pousse française boucle un deuxième tour de table de plus de 20 millions d’euros, complété par des financements bancaires. Cette levée, finalisée sans renégociation, servira les ambitions internationales de l’entreprise dont le modèle est particulièrement pertinent en ces temps de crise.

Insideboard est né en 2014 à l’initiative des frères Michaël et Yohan Bentolila. La start-up propose une plateforme Saas incorporable à tous les logiciels des grands éditeurs, comme Microsoft, Salesforce, Oracle, Ivalua ou SAP, et qui permet aux entreprises de mener à bien leurs transformations internes. Celles-ci sont accompagnées par le logiciel grâce à trois processus : un espace de collaboration pour les parties prenantes de la transformation, un suivi des indicateurs de la progression de chacun d’entre eux dans la conduite du changement et des incitations comme les modules de formation, la “gamification”, les objectifs quotidiens et les classements notamment. Grâce à son modèle, Insideboard a déjà convaincu de plusieurs clients prestigieux comme Covéa, PSA, Adecco, EDF, LafargeHolcim, Crédit Agricole ou encore La Poste pour un total de 150 000 utilisateurs actifs.

Ce succès, ainsi que la nécessité stratégique pour de nombreuses entreprise de bouleverser leurs habitudes dans ce contexte de crise a conduit Insideboard à boucler un nouveau tour de table, sans renégociation, malgré la situation actuelle. Ainsi, la société clôturé une levée de 20 millions d’euros menée par Axa Venture Partners et à laquelle ont participé Orange Ventures, ISAI et l'investisseur historique Entrepreneur Venture. Ce financement en equity est complété par différents partenariats bancaires, pour atteindre un total de 25 millions d’euros.

Cet argent sera utilisé par Insideboard pour se développer à l’étranger et en particulier aux États-Unis, où la start-up a déjà ouvert des bureaux. « Depuis la crise, le nombre d'entreprises entrées en contact avec nous a augmenté de 150 %, et la moitié de ces demandes viennent de l'international et des Etats-Unis », confirme ainsi Michaël Bentolila. Dans le même temps, Insideboard souhaite peaufiner les algorithmes qui permettent aux utilisateurs de personnaliser l’interface selon leurs besoins.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus, prendra la tête du leader mondial de la beauté à compter du 1er mai. La récompense ultime pour ce fidèle de la maison qui a grimpé...

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Consacrée au droit du travail et au droit de la protection sociale, la structure propose à ses clients une approche transversale et pluridisciplinaire...

A. Smiti (Rosaly), "L’éducation financière doit faire partie intégrante de la stratégie des entreprises"

A. Smiti (Rosaly), "L’éducation financière doit faire partie intégrante de la stratégie des entrepri...

Avec Rosaly, l’entrepreneuse Arbia Smiti se lance dans une aventure engagée et engageante. Focus sur une application qui se propose d’améliorer le bie...

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

La start-up spécialisée dans les titres restaurants étend son offre. Elle vise désormais les comités d’entreprise en proposant des chèques cadeaux et...

Au travail, attention à l’effet Big Brother

Au travail, attention à l’effet Big Brother

Si de nombreux outils permettent de travailler de chez soi ou de gagner du temps, d’autres peuvent servir à espionner les salariés en toute discrétion...

C. Weck (Groupe Weck) : "notre secteur est porteur de sens au travail"

C. Weck (Groupe Weck) : "notre secteur est porteur de sens au travail"

Acteur spécialisé dans les solutions d’économies d’énergies et implanté dans le Sud-Ouest depuis quarante ans, le groupe Weck ambitionne de devenir u...

N.Estrada (Cdiscount) : "Nous pratiquons la préférence intra-entreprise"

N.Estrada (Cdiscount) : "Nous pratiquons la préférence intra-entreprise"

Acteur majeur du e-commerce, Cdiscount est une entreprise en mouvement. Entretien sur fond de transformation et mobilité avec Nathalie Estrada, la d...

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spéc...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte