Innovation en santé : réduire le risque d’échec en impliquant les utilisateurs

80 % des innovations ne dépassent pas la phase de développement. Et le secteur de la santé et des dispositifs médicaux n’échappe pas à ce taux d’échecs particulièrement élevé. Nos experts en stratégie, études et design analysent pour vous  les principaux facteurs d’échec et vous expliquent comment l’implication des utilisateurs dans les processus d’innovation permet de réduire les risques.

© Absiskey

Pascal Pizelle, Senior Executive Manager Absiskey et Florence Ghiron, Directrice Générale Déléguée Absiskey

80 % des innovations ne dépassent pas la phase de développement. Et le secteur de la santé et des dispositifs médicaux n’échappe pas à ce taux d’échecs particulièrement élevé. Nos experts en stratégie, études et design analysent pour vous les principaux facteurs d’échec et vous expliquent comment l’implication des utilisateurs dans les processus d’innovation permet de réduire les risques.

En santé, l’innovation n’est pas que la conséquence d’une recherche de compétitivité mais répond à des enjeux d’ordre social et sociétal. Depuis plusieurs années, le secteur de la santé évolue pour s’adapter au développement des technologies et à la refonte du système. Malheureusement, les nouveaux services digitaux et dispositifs médicaux en santé, qu’ils interviennent dans un cadre de formation, de prévention, de diagnostic ou de traitement, n’échappent pas au risque élevé d’échec en matière d’innovations. Relevons qu’aujourd’hui 80 % des produits ou services innovants ne dépassent pas la phase de développement et 75 % ne passent pas le cap de la première année de commercialisation.L’un des principaux facteurs d’échec expliquant ce taux très élevé est la mauvaise appréhension des utilisateurs (patients comme personnel médical). Celle-ci peut résulter du manque de connaissances des futurs utilisateurs du produit ou service innovant, et/ou d’un biais dit de "l’utilisateur inventé" (i.e. le concepteur se base sur une fausse image de l’utilisateur de son innovation). C’est pour cela qu’il est essentiel d’intégrer les futurs utilisateurs potentiels le plus tôt possible dans le processus d’innovation, comme peut le faire Absiskey dans les nombreux projets qu’elle accompagne dans ce domaine spécifique.

Impliquer les utilisateurs à chaque étape de l’innovation

Les méthodologies visant à innover invitent à suivre un cheminement qui, depuis la détection des opportunités (phase d’exploration) jusqu’à la mise sur le marché (phase de développement) en passant par des phases d’idéation et d’expérimentation, permet d’impliquer l’utilisateur à chaque étape.

EXPLORER. Au détour d’une conversation, vous entendrez qu’une idée a émergé "from scratch", ou "sur un coin de table". Si l’on doit soutenir cet imaginaire, il ne faut cependant pas oublier qu’une idée se construit sur des fondations. Ces fondations – ou plutôt ces opportunités – peuvent être identifiées au travers de l’exploration de problèmes à résoudre ou de voies d’amélioration à suivre, par le biais d’observations in situ, d’entretiens, ou de recherche documentaire et prospective. À titre d’exemple, nous avons accompagné une start-up dont l’exploration auprès de chirurgiens arthroscopistes a révélé le besoin de disposer d’images complémentaires pendant l’intervention chirurgicale afin de l’adapter et vérifier sa bonne réalisation.

IMAGINER. L’identification d’opportunités permet ensuite l’émergence de nouvelles idées (via des séances d’idéation, des brainstormings ou des sessions de créativité). But ultime, imaginer un concept innovant, l’industrialiser, le vendre et faire fortune ! Pourtant, bien des étapes doivent se succéder dès lors qu’on souhaite réduire les risques d’échec.

"De l’idée jusqu’à la mise sur le marché, maximisez les chances de succès de votre innovation grâce au facteur humain"

Lors de nos accompagnements, notre objectif est d’aider à décrire l’idée en l’insérant dans un contexte ou en détaillant la manière de l’utiliser. Ainsi, l’idée prend forme par le texte, les illustrations, les scénarios d’usages, la vidéo... Formalisation dans laquelle l’utilisateur peut jouer un rôle de co-concepteur. L’objectif à ce stade est de produire un support de présentation stimulant pour l’utilisateur tout en veillant à ne pas chercher à convaincre.

EXPÉRIMENTER. Après avoir identifié des opportunités et formalisé une idée, vient ensuite la phase d’expérimentation, qui consiste à la faire évaluer par les utilisateurs. Ici encore, différentes techniques peuvent être mobilisées (études qualitatives et/ou quantitatives, individuelles ou collectives) mais l’objectif est toujours d’identifier les motivations, les points de blocage et les conditions permettant de transformer ces blocages en motivations. Parmi les projets accompagnés, l’évaluation d’un projet de service numérique visant à décharger le médecin généraliste de sa surcharge administrative avait donné lieu à l’arrêt du projet tant les résultats avaient montré que les professionnels auraient des difficultés à négocier la transformation de leurs pratiques. À l’inverse, l’évaluation d’une plateforme de formation permettant la manipulation d’images médicales avait remporté l’adhésion des PUPH (Professeurs d’Université Praticiens Hospitaliers) : le feu était donc vert pour passer à la phase suivante.

DÉVELOPPER. Une fois le produit ou service validé par les utilisateurs, et généralement après quelques itérations, la solution peut être designée pour préparer sa mise sur le marché. Cette ultime phase avant commercialisation permet de concrétiser l’objet d’innovation à partir des retours d’utilisateurs et de s’assurer de son ergonomie. Par exemple, lors de notre accompagnement d’un projet de dispositif d’électrostimulation, les phases préalables ont révélé des attentes concernant sa mise en œuvre, ce qui a permis de guider le développement produit, depuis le design de l’objet jusqu’à l’application smartphone permettant de piloter la stimulation musculaire et de réduire la douleur.

L’essor des communautés d’utilisateurs en innovation

Nous l’avons vu, l’implication des utilisateurs dans les différentes phases d’un projet d’innovation est incontournable. Si la plupart des méthodes permettent d’interagir physiquement avec les utilisateurs, le digital créé aujourd’hui de nouveaux modes d’interaction. C’est le cas des plateformes communautaires dédiées au monde de l’innovation, qui facilitent l’accès à des utilisateurs et permettent la création d’espaces virtuels d’échange. La plateforme communautaire www.yoo-maneo.com, développée par Absiskey, en est un bel exemple : en effet, les utilisateurs peuvent échanger sur les tendances futures, les nouveaux usages, mais aussi évaluer des projets d’innovation bien réels. La plateforme Yoomaneo est articulée autour de six grandes thématiques sociétales, dont fait partie la santé, et réunit des utilisateurs, professionnels experts comme particuliers.

Pour un porteur de projet innovant en santé, l’idée est de pouvoir soumettre son innova-tion auprès de ces communautés d’utilisa-teurs dédiées afin de connaître son véritable potentiel de marché. Le service d’études digitalisé Reach your Market (www.reach-your-market.com) poursuit cet objectif en permettant aux entreprises innovantes de mener une étude auprès des utilisateurs Yoomaneo. Grâce aux méthodes et analyses expertes de ce service, le porteur de projet est accompagné dans sa prise de décisions et bénéficie de recommandations pour maximiser les chances de succès de son innovation sur le marché, le tout dans un délai et budget optimisés.

Sur les auteurs : 

Florence Ghiron, Directrice générale déléguée Absiskey Ingénieure ISAE-Supaero Manager de l’expertise "Stratégie, études, design"

Pascal Pizelle, Senior Executive Manager Absiskey Ingénieur ESIEA – Économiste du Cnam – Coach HECCo-auteur du livre "Innover par les usages" aux Éditions d’innovationManager de l’expertise "Services digitaux"

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte