Immobilier : où investissent les hauts revenus ?

Établi par Barnes sur la base de critères pratiques, émotionnels et financiers constatés chaque année, le Barnes City Index hiérarchise les villes du monde les plus recherchées par les hauts revenus. Dans l’édition 2021, Miami, Austin, Tokyo, Genève et Paris occupent les cinq premières places du classement. Analyse.

Établi par Barnes sur la base de critères pratiques, émotionnels et financiers constatés chaque année, le Barnes City Index hiérarchise les villes du monde les plus recherchées par les hauts revenus. Dans l’édition 2021, Miami, Austin, Tokyo, Genève et Paris occupent les cinq premières places du classement. Analyse.

Les grandes fortunes, catégorisées HNWI ou UHNWI pour "High-Net-Worth Individuals" et "Ultra High-Net-Worth Individuals", par Barnes, et dont l’éligibilité consiste en la détention d’un patrimoine compris entre un et trente millions de dollars ou plus, se sont démultipliées en 2021. Selon l’étude, la population des ultra-fortunés a augmenté de 5,5 % en un an, passant à 295 450 individus, tandis que leur fortune globale est passée de 32,2 à près de 35,5 milliards de dollars. Sur les 3 204 milliardaires que compte la planète, 670 le sont devenus en 2021, tandis que la catégorie des "super milliardaires", dont la fortune est supérieure à 50 milliards de dollars, a crû de 27 %. La plupart des UHNWI possède au moins une maison de vacances en plus de leur résidence principale, sans compter les pied-à-terre.

Miami expulse Zurich

En crête de classement figurent cinq villes : Miami, surprise du palmarès 2020 au sein duquel elle occupait la quatrième place, s’arroge la première, suivie par Austin qui bondit de la 24ème à la 2ème place. Tokyo reste bonne troisième, suivie par Genève qui progresse de la 8ème à la 4ème place et de Paris, remontant de la 7ème à la 5ème place. "La vieille Europe retrouve son statut d’antan, avec cinq villes dans le Top 10 (Genève, Paris, Londres, Madrid, Stockholm), témoignant d’un retour aux valeurs sûres traditionnelles qui étaient, avant la crise sanitaire, les grandes habituées du Barnes City Index", explique Thibault de Saint Vincent. Il en est de même pour New York et Toronto, qui font également leur retour. Zurich, qui tenait la première place en 2021, chute à la 11ème, victime de l’échauffement de son marché immobilier, tout comme Stockholm et Copenhague, éjectées du Top 5, probablement du fait de la rigueur du climat scandinave.

"La vieille Europe retrouve son statut avec cinq villes dans le Top10 : Genève, Paris, Londres, Madrid, Stockholm"

Miami donc semble avoir définitivement acquis les faveurs des grandes fortunes, elle qui croupissait au 27ème rang du classement deux années plus tôt. Sa météo radieuse, ses plages, la richesse de sa programmation culturelle ont probablement motivé cette affection. Peut-être même que sa fiscalité avantageuse, dépourvue d’impôt sur le revenu, et ses 5,5 % d’impôt sur les sociétés ont également joué un rôle dans cette brusque progression.

Le pari parisien

Alors que les prix de l’immobilier parisien semblent avoir cessé leur progression délirante, la capitale française n’a rien perdu de son attrait et réintègre ce podium dilaté. Les investisseurs présentent toujours un vigoureux intérêt matériel pour la ville Lumière, fortifié par le développement du Grand Paris Express ou l’accueil des Jeux Olympiques 2024. Thibault de Saint Vincent témoigne : "Après avoir maintenu le cap pendant une année 2020 de tous les risques, la Ville Lumière a prouvé sa valeur refuge, faisant de 2021 une année record, avec des hausses de 5 à 10 % pour les biens de qualité situés en étage élevé dans de beaux immeubles de standing et pour les biens avec terrasses et jardin. Ceux qui affichaient des défauts et des nuisances ont en revanche baissé de 10 à 15 %."

Paris est une valeur refuge pour les grandes fortunes

À noter qu'une enveloppe d'un million de dollars soit environ 880 000 € vous autorisera l'acquisition d'une surface de 88 m² à Miami, de 40 m² à Tokyo, de 66 m² dans le septième arrondissement parisien ou de 460 m² à Joué-lès-Tours. Pour les gens un peu moins riches, Joué-lès-Tours constitue une terre d’acquisition prometteuse à l’offre culturelle fournie et dont le prix au mètre carré est resté raisonnable s’établissant à 1 913 € en 2022 selon MeilleursAgents. 

Alban Castres

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

Le document-cadre sur les programmes de conformité vient d’être mis à jour par l’Autorité de la concurrence. Le texte fournit aux entreprises et aux a...

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

En 2021, l’Autorité des marchés financiers a connu une forte hausse des valorisations et des entrées en Bourse et noté la montée en puissance de l’act...

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Le cabinet, spécialiste des sujets de conseil et contentieux des entreprises, élargit son offre de services avec l’arrivée d’une nouvelle associée. Ma...

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Quentin Renaud s’associe au sein du cabinet Squair. Habitué des dossiers de propriété littéraire et artistique, droit des marques et dessins et modèle...

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

La 67e édition de la Brussels Art Fair (Brafa), l’une des plus anciennes et prestigieuses foires d’art d’Europe, rassemblera 115 galeries du 19 au 26...

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message