Ilham Kadri, à l'état libre

Celle qui a pris les rênes de Solvay en 2019 doit être sur tous les fronts en cette période de crise. Pour elle, les tempêtes
sont l’occasion de mettre en valeur la vision des femmes, l’un de ses combats personnels.

Celle qui a pris les rênes de Solvay en 2019 doit être sur tous les fronts en cette période de crise. Pour elle, les tempêtes sont l’occasion de mettre en valeur la vision des femmes, l’un de ses combats personnels.

Accompagnement des collaborateurs confinés, lancement d’un fonds de solidarité, accélération des mesures d’économie, définition de la raison d’être de l’entreprise… En 2020, Ilham Kadri n’a pas ménagé sa peine. Et, visiblement, cela paie puisque Solvay résiste à la conjoncture et peut se targuer d’un chiffre d’affaires en hausse de 5 % sur le quatrième trimestre.

Des résultats qui parlent pour elle

La nomination d’Ilham Kadri à la direction du groupe belge de chimie en a surpris plus d’un. La dirigeante n’a pas fait de grande école et n’est pas issue de l’establishment. Ce qui a convaincu le conseil d’administration ? Sa vision, son charisme, son style de management ou encore son parcours. Lors de sa précédente expérience, cette quinquagénaire avait redressé Diversey, un spécialiste des produits d’entretien et de nettoyage qui battait de l’aile. Sous sa coupe dès 2013, l’entreprise a généré une croissance des bénéfices et des revenus à deux chiffres. Dans le même temps, les indicateurs d’engagement des collaborateurs atteignaient des records.

Elle rend régulièrement hommage aux "héroïnes invisibles"

"Nous ne fabriquons pas du savon, nous sauvons des vies", déclarait à cette époque Ilham Kadri. Un discours loin d’être démagogique pour celle qui souffrit l’année de son bac de typhoïde, faute d’une eau de qualité dans son Maroc natal, et qui faillit en mourir. La CEO est issue d’une famille très pauvre. Élevée par sa grand-mère, une femme de ménage qu’elle admirait beaucoup, elle rend régulièrement hommage aux "héroïnes invisibles" et s’investit également pour l’égalité des genres. Ce qui passe par davantage de diversité au sein des entreprises mais aussi par une meilleure "capacité à être inclusif".

Cette problématique était au menu du dernier Women’s Forum. À cette occasion, Ilham Kadri martelait aux Échos : "Il ne suffit pas de parachuter une viceprésidente aux États-Unis ou une CEO chez Solvay pour dire que le problème est réglé. Sans vouloir blesser certains egos, nous restons toutes des anecdotes… De bonnes anecdotes, j’espère."

Une citoyenne du monde

C’est grâce à deux bourses obtenues au Maroc et en France qu’Ilham Kadri traverse la Méditerranée pour intégrer une prépa Maths sup avant de se lancer dans des études de chimie à Mulhouse, à Lyon, au Canada puis à Strasbourg. Docteur en physico-chimie macromoléculaire, celle qui "aurait pu être une grande chercheuse" selon son directeur de thèse, multiplie les expériences sur des sujets tels que la stratégie, la gestion d’activités ainsi que le digital dans des secteurs tout aussi divers que l’automobile, le pétrole, l’activité minière, le dessalement de l’eau ou encore la construction.

Lors de sa nomination chez Solvay, un cadre du groupe confiait au Monde : "Elle arrive à un moment où l’industrie a sans doute touché son haut de cycle, et va connaître des heures plus difficiles." Depuis, le cygne noir de la crise sanitaire a bel et bien donné du corps à cette prédiction. Mais c’est dans la tempête que les vrais leaders se révèlent. Si Ilham Kadri confie au Journal du dimanche ne jamais avoir été confrontée à un choc d’une telle ampleur, elle souligne néanmoins que "les crises mettent en valeur la vision des femmes". De ce marasme, les dirigeants espèrent plus de digitalisation et une économie davantage tournée vers l’écologie. Ilham Kadri ajoute un objectif, et pas des moindres, celui de la parité.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Femmes de pouvoir : comment elles atteignent des sommets

Si la parité n’est pas encore une réalité dans la plupart des pays, des femmes réussissent à briser le plafond de verre. CEO, entrepreneures, scientifiques, politiques… Décideurs magazine met en avant des succès féminins parmi les plus inspirants.
Sommaire F.Letier (GENEO Capital Entrepreneur) : "Ne me dites pas qu’il est compliqué de nommer des femmes" Mercedes Erra (BETC) : "J'espère que la prochaine génération sera plus radicale" Agnès Pannier-Runacher, de technocrate à politique Dominique Senequier, la grande dame du non-coté Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable Anne Méaux, l’éclaireuse Femmes politiques au pouvoir : l’exception scandinave et balte Aurélie Jean. La scientifique qui casse les codes A-S d’Andlau et C. Berjal (CIAM) : "On ne naît pas activiste, on le devient"
Phebe Novakovic, la patriote

Phebe Novakovic, la patriote

Alors que NavalGroup est en difficulté après l'annulation du "contrat du siècle" australien, l'américain General Dynamics se porte bien. A sa tête dep...

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

Souverain sur un marché de niche à l’importance vitale, ASML est la plus belle réussite de la tech européenne. Des entreprises telles qu’Apple, Samsun...

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

Le 15 février 2021, Laurence Comte-Arassus a été nommée General Manager de GE Healthcare pour la zone France, Belgique, Luxembourg et Afrique francoph...

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners fête ses trois ans, l’occasion de revenir sur un modèle unique, à contre-courant de ce que propose la concurrence.

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience collaborateur

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience colla...

En adoptant l’Obsession Client, une entreprise qui investit dans l’expérience client ne doit pas négliger l’expérience collaborateur, au risque de pas...

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Gilles Grapinet, l'architecte de Worldline

Gilles Grapinet, l'architecte de Worldline

Sous l’égide de cet ancien haut fonctionnaire, Worldline ne cesse de croître. Le groupe spécialisé dans les paiements s’est rapproché d’Ingenico pour...

P. Grabli (Oneida Associés) : "Trouver des repreneurs à des entreprises non stratégiques ou en difficulté ne s’improvise pas"

P. Grabli (Oneida Associés) : "Trouver des repreneurs à des entreprises non stratégiques ou en diffi...

Plus de 30 ans d’expériences avalisent l’expertise d’Oneida Associés en matière d’accompagnement des entreprises en difficultés. Philippe Grabli, son...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte