Idex souffle le froid et le chaud

Valorisé près de 1,5 milliard d’euros à la suite d’un LBO tertiaire, l’opérateur intégré d’infrastructures énergétiques ambitionne de franchir la barre du milliard d’euros de chiffre d’affaires avant 2021. Pour y parvenir, Antin Infrastructure accompagnera le groupe dans son internationalisation, avec l’Europe comme priorité.

Valorisé près de 1,5 milliard d’euros à la suite d’un LBO tertiaire, l’opérateur intégré d’infrastructures énergétiques ambitionne de franchir la barre du milliard d’euros de chiffre d’affaires avant 2021. Pour y parvenir, Antin Infrastructure accompagnera le groupe dans son internationalisation, avec l’Europe comme priorité.

Cube Infrastructure a réalisé l’une des plus belles plus-values de l’année. Alors que le fonds luxembourgeois avait déboursé 300 millions d’euros en 2011 pour faire son entrée dans Idex, l’arrivée d’Antin Infrastructure au capital valorise le groupe français à près d’1,5 milliard d’euros.

Concurrence acharnée

Un succès qui s’explique par la concurrence acharnée des quatre potentiels repreneurs. En plus d’Antin Infrastructure, il y avait Partners Group, Mirova, la filiale de Natixis AM spécialisée dans le développement durable, et le duo formé par Vinci et First State. Si ce tandem a été rapidement écarté car il prévoyait de se répartir les activités, les trois autres investisseurs n’ont pas hésité à formuler plusieurs offres chiffrées. « Sans cette surenchère, le fonds français aurait sûrement pu obtenir gain de cause autour d’1,2 milliard d’euros », explique un conseil. À tel point que de nombreux spécialistes estiment que le fonds a surpayé sa cible. Pourtant, le seul potentiel d’Idex justifie un tel montant.

L’opérateur intégré d’infrastructures énergétiques exploite 41 réseaux urbains de chaleur et de froid, dont le réseau de Paris-La Défense, dispose de 13 usines de valorisation énergétique de déchets et possède un vaste portefeuille de contrats de services énergétiques. Fondé en 1963 par la famille Planchot, l’énergéticien est devenu un spécialiste du LBO. En 2004, la société réalise sa première opération avec l’entrée du fonds IK pour 200 millions d’euros avant d'être repris par Cube en 2011. L’opérateur réalise alors un chiffre d’affaires de 525 millions d’euros. Six ans plus tard, il s’élève à 860 millions d’euros.

Internationalisation

Mieux encore, l’activité se concentre quasi exclusivement sur le sol français. L’internationalisation de la société est donc potentiellement une source de relais de croissance énorme, surtout avec un fonds comme Antin Infrastructure. La priorité sera mise sur le marché européen avec l’ouverture d’entités en Allemagne, au Royaume-Uni et en Belgique dès l’année prochaine. Sans compter sur le marché français qui connaît lui aussi une forte croissance. Selon une enquête menée par le Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine, ces systèmes ne couvrent que 6 % des besoins nationaux, contre près de 10 % en Europe. Pour rattraper ce retard, le gouvernement a mis en place de nombreuses incitations.

Selon Antin Infrastructure, cela pourrait se traduire par un doublement du nombre d’installations au cours des quinze prochaines années. Une opportunité en or pour le troisième opérateur français du secteur, après Dalkia (EDF) et Cofely (Engie). Le fonds peut également s’appuyer sur l’excellente santé financière de la société. Après avoir réalisé un résultat net de 75 millions d’euros en 2017, Idex devrait franchir la barre des 90 millions d’euros dès cette année. De quoi assurer le financement de la dette senior.

Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Deals de l'année : les 10 opérations les plus marquantes de 2018

L'année 2018 restera un millésime d'exception en matière de M&A et au niveau mondial. En un an, les opérations de fusions-acquisitions se sont envolées de 22,3 % en valeur pour atteindre 2 720 milliards de dollars. Nous en avons sélectionné dix, celles dont on se souviendra probablement dans quelques années.
Sommaire Goldman Sachs rentre dans le jeu de Voodoo pour 200 M$ Delachaux : le private equity a le dernier mot ! Spotify triomphe sur le Nasdaq Unibail-Rodamco-Westfield : le retail a un nouveau leader EssilorLuxottica voit les choses en grand Safran décolle enfin avec Zodiac Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang IKKS fait peau neuve Disney étend son empire
Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Souvent relayés par les influenceurs sur leurs réseaux sociaux, les sites de revente de type "dropshipping" pullulent sur la toile... et les arnaques...

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte