ICO : l’AMF va pouvoir délivrer des visas

L’arrêté d’homologation des modifications du règlement général de l’AMF est paru le 4 juin. Le gendarme boursier peut désormais octroyer un label aux porteurs de projets de levées de fonds par émission de jetons.

© AMF

Robert Ophèle, président de l'AMF

L’arrêté d’homologation des modifications du règlement général de l’AMF est paru le 4 juin. Le gendarme boursier peut désormais octroyer un label aux porteurs de projets de levées de fonds par émission de jetons.

Le cadre pour les ICO (initial coin offerings) se précise. L’arrêté d’homologation des modifications du règlement général de l’Autorité des marchés financiers (AMF) est paru le 4 juin au Journal officiel. En clair, les textes du gendarme boursier évoluent pour encadrer les levées de fonds par émission de jetons.

Jusqu’à présent, ces ICO, non assimilables à des instruments financiers, se déroulaient en l’absence de règles spécifiques. Le projet de loi Pacte a apporté une réponse juridique. Il prévoit, pour les porteurs de projets qui le souhaitent, la possibilité de soumettre leur document d’information à un visa optionnel délivré par l’AMF à la condition qu’ils satisfassent à certaines exigences.

Une avancée gagnant-gagnant

« Ces exigences (sont) de nature à assurer une meilleure information et protection des investisseurs », rapporte le régulateur. Sont prévus : l’obligation pour l’émetteur de jetons d’être constitué sous la forme d’une personne morale établie ou immatriculée en France, la fourniture d’un document destiné à donner toutes les informations pertinentes sur l’offre de jetons, le projet financé et l’entreprise ou encore la mise en place d’un dispositif permettant le suivi et la sauvegarde des actifs recueillis à l’occasion de l’offre. Le texte impose aussi de respecter les règles en vigueur en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

Grâce à l’arrêté, l’AMF peut désormais octroyer des visas aux porteurs de projets de levées de fonds par émission de jetons. Une avancée gagnant-gagnant. L’Autorité se montre pionnière sur le sujet. En encadrant les ICO, elle devrait faciliter leur développement en les rendant plus sûrs. Tandis que les porteurs de projets détenteurs d’un visa auront un avantage qualité à faire valoir auprès des investisseurs. Reste maintenant à savoir combien d’entreprises vont déposer leur dossier.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Croissance interne et externe chez Courrégé Foreman

Croissance interne et externe chez Courrégé Foreman

L’avocate pénaliste Aurélie Girault devient associée du cabinet Courrégé Foreman, tandis que Aloïs Blin rejoint l’équipe en qualité de counsel.

L’audience commence dans l'affaire de l’escroquerie de la Financière Turenne Lafayette

L’audience commence dans l'affaire de l’escroquerie de la Financière Turenne Lafayette

Ce lundi 28 septembre, s’ouvre un procès disciplinaire inédit qui durera une semaine. Le Haut Conseil du commissariat aux comptes (H3C) examine l’impl...

Le professeur Paul-Henri Antonmattei rejoint Bredin Prat

Le professeur Paul-Henri Antonmattei rejoint Bredin Prat

Ancien associé de Barthélémy Avocats, Paul-Henri Antonmattei choisit l’équipe de Pascale Lagesse chez Bredin Prat pour poursuivre sa carrière.

Le promoteur Verrecchia accueille un nouveau directeur juridique

Le promoteur Verrecchia accueille un nouveau directeur juridique

Julien Sauvé devient directeur juridique chez Verrecchia, après plusieurs années passées chez son concurrent Quartus.

Les nouvelles technologies à l’honneur au Cercle Montesquieu

Les nouvelles technologies à l’honneur au Cercle Montesquieu

Le prix du Cercle Montesquieu 2020 a été remis le 24 septembre dernier à l’ouvrage Blockchain et actifs numériques rédigé par le professeur Dominique...

M&A : évolution du contrôle de concentration

M&A : évolution du contrôle de concentration

La vice-présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager l’avait annoncé lors du renouvellement des commissaires fin 2019 : le droi...

Hogan Lovells retrouve une de ses associées en droit social

Hogan Lovells retrouve une de ses associées en droit social

Le retour de Marion Guertault chez Hogan Lovells permet au département dédié au droit social du bureau de Paris de compter une troisième associée.

Allemagne : Centurion Plus ouvre deux bureaux

Allemagne : Centurion Plus ouvre deux bureaux

Le conglomérat de cabinets d'avocats panafricains Centurion Plus, membre du réseau Centurion, s’implante à Francfort et à Berlin.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message