ICO : l’AMF va pouvoir délivrer des visas

L’arrêté d’homologation des modifications du règlement général de l’AMF est paru le 4 juin. Le gendarme boursier peut désormais octroyer un label aux porteurs de projets de levées de fonds par émission de jetons.

© AMF

Robert Ophèle, président de l'AMF

L’arrêté d’homologation des modifications du règlement général de l’AMF est paru le 4 juin. Le gendarme boursier peut désormais octroyer un label aux porteurs de projets de levées de fonds par émission de jetons.

Le cadre pour les ICO (initial coin offerings) se précise. L’arrêté d’homologation des modifications du règlement général de l’Autorité des marchés financiers (AMF) est paru le 4 juin au Journal officiel. En clair, les textes du gendarme boursier évoluent pour encadrer les levées de fonds par émission de jetons.

Jusqu’à présent, ces ICO, non assimilables à des instruments financiers, se déroulaient en l’absence de règles spécifiques. Le projet de loi Pacte a apporté une réponse juridique. Il prévoit, pour les porteurs de projets qui le souhaitent, la possibilité de soumettre leur document d’information à un visa optionnel délivré par l’AMF à la condition qu’ils satisfassent à certaines exigences.

Une avancée gagnant-gagnant

« Ces exigences (sont) de nature à assurer une meilleure information et protection des investisseurs », rapporte le régulateur. Sont prévus : l’obligation pour l’émetteur de jetons d’être constitué sous la forme d’une personne morale établie ou immatriculée en France, la fourniture d’un document destiné à donner toutes les informations pertinentes sur l’offre de jetons, le projet financé et l’entreprise ou encore la mise en place d’un dispositif permettant le suivi et la sauvegarde des actifs recueillis à l’occasion de l’offre. Le texte impose aussi de respecter les règles en vigueur en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

Grâce à l’arrêté, l’AMF peut désormais octroyer des visas aux porteurs de projets de levées de fonds par émission de jetons. Une avancée gagnant-gagnant. L’Autorité se montre pionnière sur le sujet. En encadrant les ICO, elle devrait faciliter leur développement en les rendant plus sûrs. Tandis que les porteurs de projets détenteurs d’un visa auront un avantage qualité à faire valoir auprès des investisseurs. Reste maintenant à savoir combien d’entreprises vont déposer leur dossier.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nicolas Faguer quitte Paul Hastings pour McDermott

Nicolas Faguer quitte Paul Hastings pour McDermott

Nicolas Faguer rejoint le département contentieux de McDermott Will & Emery.

Clyde & Co ouvre trois bureaux de plus aux États-Unis

Clyde & Co ouvre trois bureaux de plus aux États-Unis

La firme spécialiste du droit des assurances installe sa marque dans le sud-ouest des États-Unis grâce à la création de bureaux à Phoenix, Denver et L...

Mise à jour des conditions d’utilisation de WhatsApp : à quoi s’attendre ?

Mise à jour des conditions d’utilisation de WhatsApp : à quoi s’attendre ?

Après une première tentative controversée de changement de sa politique de confidentialité en février dernier, l’application de messagerie instantanée...

Dix nouveaux counsels chez Clifford Chance

Dix nouveaux counsels chez Clifford Chance

Catherine Naroz, Jehanne Talha, Guillaume Massole, Maroussia Cuny, Sophie Levy, Karolina Rozycka, Philippe Cazello, Marie Crumière, Pierre Goyat et Di...

Simon Associés lance un département sciences de la vie

Simon Associés lance un département sciences de la vie

Michèle Anahory intègre le cabinet d’avocats d’affaires pour diriger un nouveau pôle consacré aux biosciences. Dans ce mouvement, elle est accompagnée...

Reboul & Associés renforce sa pratique fiscale

Reboul & Associés renforce sa pratique fiscale

Éric Bérengier rejoint le cabinet parisien en qualité d’associé et sera chargé du pôle de droit fiscal.

Stéphane Brabant poursuit sa carrière chez Trinity International

Stéphane Brabant poursuit sa carrière chez Trinity International

Stéphane Brabant quitte Herbert Smith Freehills avec son associé Lucien Bou Chaaya pour rejoindre Trinity International, renforçant ainsi les ambition...

Un cabinet brésilien s’installe à Paris

Un cabinet brésilien s’installe à Paris

Grâce à l’arrivée de l’avocat Rodrigo Loureiro en provenance de Jones Day, la firme originaire de São Paulo, Briganti Advogados, crée un bureau à Pari...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte