La Chine dépasse les États-Unis dans la course à l'IA

Pour la première fois, les investissements en intelligence artificielle dirigés vers la Chine surpassent ceux soutenant les spécialistes américains.

Pour la première fois, les investissements en intelligence artificielle dirigés vers la Chine surpassent ceux soutenant les spécialistes américains.

En 2017, les investissements dans les start-up surfant sur la vague de l’intelligence artificielle (IA) ont bondi de 141 % dans le monde en un an, pour atteindre 15,2 milliards de dollars. Mille cent nouvelles jeunes pousses ont vu le jour. La quatrième révolution industrielle est bien en marche et bouleverse l’ensemble des secteurs, de l’agriculture à la cybersécurité en passant par le commerce ou encore la santé. Certains observateurs estiment même que la croissance économique d’un pays ne s’évaluera bientôt plus en fonction de son capital mais en fonction de son degré de maturité en IA. Ces prédictions devraient en réjouir certains et en effrayer d’autres…

Le fauteuil rêvé de leader mondial de l’IA en 2030

Une étude publiée par CB Insights sur les tendances à suivre en IA pour 2018 révèle que, pour la première fois, les investissements vers la Chine surpassent ceux vers les États-Unis concernant cette technologie. L’empire du Milieu a attiré près de la moitié des investissements contre 38 % pour les États-Unis. Une tendance d’autant plus impressionnante qu’en 2016 la Chine n’avait attiré que 11,3 % des financements mondiaux destinés à l’IA. Cette montée en puissance reflète la volonté politique affichée par les autorités chinoises en vue de devenir le leader global de l’IA d’ici à 2025. En juillet dernier, Pékin a rendu public un plan de développement national de l‘IA, visant à faire passer son poids économique de plus de 150 milliards de yuans (22,15 milliards de dollars) à l‘horizon 2020 à 400 milliards de yuans (59,07 milliards de dollars) d‘ici à 2025, selon des chiffres du Conseil d‘État. Une annonce qui semble répondre à celle faite par les États-Unis un an plus tôt, qui avait alors rendu en octobre 2016 un plan comparable et révélateur de la bataille féroce dans laquelle les deux pays sont engagés pour devenir le leader mondial de l’IA. Le rapport publié par CBInsight souligne également la dynamique chinoise en matière de demandes de brevets en IA, semblant une fois encore dépasser les Américains. En matière de deep learning, le nombre de brevets publiés en Chine serait ainsi six fois supérieur à ceux publiés aux États-Unis.

Championne de la reconnaissance faciale

Parmi les technologies d’avenir, la Chine mise beaucoup sur la reconnaissance faciale, à des fins de consommation ou de surveillance par les autorités. Trois licornes chinoises sont des spécialistes en la matière comme Megvii, qui aurait déjà accès à 1,3 milliard de données biométriques sur les citoyens chinois, SenseTime dont la valorisation dépasse déjà le milliard de dollars et CloudWalk qui vient de recevoir une subvention de 301 millions de dollars du gouvernement local de Guangzhou.

 

Marion Robert 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Changement de gouvernance chez BPI Group

Changement de gouvernance chez BPI Group

L’amiral Olivier Lajous prend les fonctions de directeur général du groupe BPI et remplace ainsi Sabine Lochmann.

Éolien en Mer : coupe drastique dans les subventions

Éolien en Mer : coupe drastique dans les subventions

L’État a annoncé avoir renégocié à la baisse sa participation financière des les projets de développement de l’éolien de mer. Cette négociation concer...

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent illégaux »

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent il...

Souffrant d’une image sulfureuse, le secteur des jeux de hasard est extrêmement régulé et les acteurs les plus dynamiques peinent à innover dans ce co...

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Le fabricant et distributeur français de jouets et de cartes est en passe d’être revendu par Eurazeo. Quatre fonds et un industriel sont encore en lic...

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

Delphine Roussellier pilote l’université RH de la SNCF, le centre de formation des acteurs RH de l’ensemble du groupe SNCF, qui réunit 270 000 perso...

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Après deux années de débat interne, les institutions européennes se sont mises d’accord sur les objectifs énergétiques à atteindre sur la prochaine dé...

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de chacun »

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de...

Nommé l’an dernier au poste de président de l’Association française des investisseurs institutionnels (AF2i), Jean-François Boulier met un point d’org...

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

Dans les tuyaux depuis de nombreux mois, la vente de 49,99 % des tours télécoms se fait au profit du fonds « infra » de la société d’investissement am...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message