Huissiers et commissaires-priseurs : des nominations à prévoir

L’Autorité de la concurrence publie une carte indiquant les zones d’installation possibles pour de nouveaux huissiers de justice et commissaires-priseurs judiciaires.
Le régulateur a identifié 32 zones d’installation libre pour les huissiers de justice en Île de France.

L’Autorité de la concurrence publie une carte indiquant les zones d’installation possibles pour de nouveaux huissiers de justice et commissaires-priseurs judiciaires.

Depuis la loi Macron de 2015, l’Autorité de la concurrence est chargée de proposer au gouvernement des cartes identifiant certaines zones d’installation des professions réglementées. Après les notaires, ce sont cette fois, les huissiers de justice et les commissaires-priseurs judiciaires qui sont concernés. Selon le principe de « liberté d’installation régulée par les pouvoirs publics » porté par cette loi, l’objectif est de réduire les barrières à l’entrée de ces professions et d’adapter la répartition géographique des offices aux besoins de l’économie.

32 zones d’installation libre

Après des consultations publiques et un état des lieux de l’offre sur la période 2014-2018, le régulateur a identifié 32 zones d’installation libre pour les huissiers de justice en Île de France et dans les départements suivants : l’Ain, les Alpes-Maritimes, l’Aube, les Bouches-du-Rhône, la Charente, la Corse-du-Sud, l’Eure-et-Loir, la Gironde, la Guadeloupe, la Haute-Garonne, la Haute-Savoie, le Jura, La Réunion, le Loiret, la Manche, la Marne, la Martinique, le Nord, le Nord-Pas-de-Calais, l’Oise, le Rhône, le Var et la Vienne. Quant à eux, les commissaires-priseurs judiciaires disposent de trois zones d’installation libres dans la Gironde et le Rhône ainsi qu’à Paris.

Pour la période 2020-2022 et dans toute la France, l’Autorité de la concurrence recommande l’installation libérale de cent huissiers de justice et trois commissaires-priseurs judiciaires.  Cependant, les premiers objectifs de nomination pour la période 2017-2019 n’ont pas encore été atteints. En effet, il était attendu 202 nominations d’huissiers de justice et 41 de commissaires-priseurs judiciaires. Or, en 2018, seulement 55 offices d’huissiers de justice et 28 de commissaires-priseurs judiciaires ont été créés. Et en 2019, le chiffre n’est pas encore connu. Or, la carte des installations pour la période 2017-2019 expire fin 2019. Ce retard s’explique par la longueur et la complexité de la procédure de nomination, et ce, bien qu’un nombre élevé de candidatures ait été enregistré et que la Chancellerie se soit fortement mobilisée pour instruire les demandes.

 À terme, l’objectif du gouvernement est de favoriser l’ouverture progressive de ces deux corporations, appelées à fusionner dans la nouvelle profession de commissaire de justice en 2022.

Romane Gagnant

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Stéphanie Smatt-Pinelli, l'hyperactive

Stéphanie Smatt-Pinelli, l'hyperactive

Directrice juridique en charge du règlement des grands contentieux d'Orano, Stéphanie Smatt-Pinelli figure parmi les personnalités incontournables du...

Simon Associés se dote d’un département financements structurés

Simon Associés se dote d’un département financements structurés

À l’occasion de l’arrivée de la nouvelle associée Christelle Lataste-Salmon, Simon Associés lance un département consacré aux financements structurés...

Chez Centaure, deux avocates deviennent associées

Chez Centaure, deux avocates deviennent associées

Ourida Derrouiche et Nathalie Lagrée ont rejoint le collège d’associés du cabinet, qui compte désormais quatre femmes sur douze membres.

Septeo cible les huissiers de justice

Septeo cible les huissiers de justice

Le groupe Septeo fait l’acquisition de SoftOuest, une entreprise française spécialiste des logiciels à destination des huissiers de justice.

Hoche Avocats développe son activité de financement bancaire

Hoche Avocats développe son activité de financement bancaire

Une nouvelle associée pour s’affirmer en financement : c’est le pari de Hoche Avocats en ce début d’année. Ariane Berthoud, qui arrive tout droit du c...

N. Charles (BNP Paribas Real Estate) : "Si je devais résumer 2022 en un mot, ce serait la stabilisation"

N. Charles (BNP Paribas Real Estate) : "Si je devais résumer 2022 en un mot, ce serait la stabilisat...

BNP Paribas Real Estate, société de gestion d’actifs immobiliers, ne cesse de se développer grâce à une dynamique en phase avec les marchés et leurs c...

La plateforme de streaming Molotov condamnée pour contrefaçon

La plateforme de streaming Molotov condamnée pour contrefaçon

Le service de télévision en ligne avait été assigné devant le tribunal judiciaire de Paris par TF1, qui lui reprochait de diffuser le contenu des chaî...

Double nomination en droit social au sein du bureau toulousain de Vaughan Avocats

Double nomination en droit social au sein du bureau toulousain de Vaughan Avocats

Avec la cooptation de Laure Dubet et de Pauline Carrillo, le cabinet entend proposer une offre complète aux entreprises françaises et internationales.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte