HOP alerte l’Autorité de la concurrence

HOP prévoit de saisir l’Autorité de la concurrence de l’affaire impliquant les constructeurs Renault et PSA soupçonnés d’avoir gonflé artificiellement le prix de leurs pièces détachées. L’association invite également l’État à agir pour contrer l’obsolescence programmée, une technique de plus en plus courante dans le monde automobile.

HOP prévoit de saisir l’Autorité de la concurrence de l’affaire impliquant les constructeurs Renault et PSA soupçonnés d’avoir gonflé artificiellement le prix de leurs pièces détachées. L’association invite également l’État à agir pour contrer l’obsolescence programmée, une technique de plus en plus courante dans le monde automobile.

L’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP) alerte le gardien de la concurrence à propos de l’augmentation du prix de certaines pièces détachées automobiles. D’après une enquête de Médiapart et du réseau de médias d’investigation European Investigative Collaborations (EIC) publiée en mai dernier, Renault et PSA se seraient entendus sur cette stratégie visant à réduire délibérément la durée de vie d'un produit pour en augmenter le taux de remplacement, afin de rendre les réparations plus coûteuses pour le consommateur. Grâce à un logiciel, les deux constructeurs auraient ainsi fait varier le prix des pièces à changer en fonction des dispositions du client à payer. Montant du profit total qui aurait été réalisé en dix ans : 1,5 milliard.

Un an auparavant, l’Autorité de la concurrence avait déjà été sollicité sur la question mais n’avait pas poussé l’enquête plus loin. Aujourd’hui, Hop entend bien saisir le régulateur mais également le ministre de l’Économie Bruno Le Maire et les autorités européennes afin de vérifier que ces agissements ne portent pas atteinte au principe de la libre concurrence. Les pièces détachées visibles de l’extérieur (à l’instar de la carrosserie ou des rétroviseurs) étant captives, seuls les constructeurs d’origine en France peuvent les distribuer. PSA et Renault se retrouvent ainsi en situation de monopole sur ce marché et font varier les prix. Pour mieux lutter contre l’obsolescence programmée, Hop formule des propositions au gouvernement. D’une part, ouvrir de façon progressive et contrôlée le marché des pièces détachées et d’autre part, mieux contrôler les constructeurs et s’assurer qu’ils pratiquent des prix raisonnables. Pour l’association, la réparation automobile doit être accessible à tous et les produits plus durables. La sonnette d’alarme étant tirée pour la deuxième fois, le régulateur se saisira peut être de l’affaire.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Marguerite Brac de La Perrière rejoint Lerins & BCW

Marguerite Brac de La Perrière rejoint Lerins & BCW

Après dix années passées au sein du cabinet Alain Bensoussan Lexing dans lequel elle a créé puis dirigé le département santé numérique, Marguerite Bra...

Matthieu Grollemund arrive chez Hogan Lovells

Matthieu Grollemund arrive chez Hogan Lovells

Matthieu Grollemund, ancien co-directeur du département corporate de Baker McKenzie, rejoint Hogan Lovells accompagné de son équipe. Sa pratique du pr...

Renforts en corporate chez Jeantet

Renforts en corporate chez Jeantet

Stephen Walters rejoint Jeantet en qualité d'associé. Accompagné de son équipe, il consolidera la pratique internationale du pôle corporate du cabinet...

Lacamp Avocat vise les contentieux franco-chinois

Lacamp Avocat vise les contentieux franco-chinois

Louis Lacamp lance Lacamp Avocat, une structure consacrée à la résolution des litiges commerciaux français et chinois.

Le costume sur mesure de Julie Couturier

Le costume sur mesure de Julie Couturier

Celle qui a revêtu la robe d’avocat le 1er mars 1995 portera à partir du 1er janvier 2022 l’habit de bâtonnier de Paris. Pas question cependant pour J...

Geoffroy Goubin devient associé chez Bougartchev Moyne

Geoffroy Goubin devient associé chez Bougartchev Moyne

Première cooptation pour le cabinet spécialiste de la défense pénale et du contentieux des affaires Bougartchev Moyne Associés : Geoffroy Goubin est p...

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

Peut-on encore se dispenser d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable pour diviser un terrain en vue d’une opération immobilière important...

Nouvelle équipe en immobilier chez Altana

Nouvelle équipe en immobilier chez Altana

Altana accueille l’avocate spécialiste du droit immobilier Amélie Pinçon accompagnée de quatre de ses collaboratrices.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte