Hervé Pisani : le sort entre ses mains

Hervé Pisani n’est pas seulement le managing partner de Freshfields à Paris. Il est aussi un dealmaker dont les qualités s’illustrent aussi bien sur des transactions de grande ampleur, comme la restructuration de l’industriel Saur, que lors de privatisations.

Hervé Pisani n’est pas seulement le managing partner de Freshfields à Paris. Il est aussi un dealmaker dont les qualités s’illustrent aussi bien sur des transactions de grande ampleur, comme la restructuration de l’industriel Saur, que lors de privatisations.

Hervé Pisani, Associé, Freshfields

  • Age : 55 ans
  • Passé par : Gide et Darrois
  • Dossiers récents : restructuration de la Saur, acquisition par Maroc Telecom de 6 filiales d’Etisalat, prise de contrôle d’ADP sur l’aéroport de d’Amman en Jordanie, privatisation de la FDJ…

 

Pour Hervé Pisani, un avocat transactionnel est un chef d’orchestre : il doit connaître les partitions de chaque pupitre. Il lui faut donc s’impliquer dans tous les éléments juridiques du dossier (droit social, de la concurrence, public, fiscal…), le diable se cachant dans les détails. « Les problèmes peuvent survenir de détails. L’avocat M&A doit donc être parfaitement immergé dans le dossier pour en maîtriser toutes les composantes, analyse le managing partner. Par ailleurs, le client attend un conseil qui va au-delà des purs éléments techniques. Son avocat doit être un trusted advisor, il doit comprendre les enjeux économiques et financiers pour apporter un conseil éclairé. »

Restructuration de Saur, un lender led

Le dossier Saur est une bonne illustration. Il s’agit d’un lender led, c’est-à-dire une restructuration dont la solution consiste à convertir une partie de la dette en capital pour permettre aux banques de prendre le contrôle. Une opération déjà réalisée pour IKKS, Parkéon, Vivarte, Bourbon en ce début d’année… Mais dans le cas de la compagnie de traitement des eaux et de gestion des déchets, la restructuration a eu lieu en 2013 : « L’endettement était trop élevé (2 milliards d’euros en 2013, ndlr), faisant craindre le dépôt de bilan », explique l’avocat qui travaillait à l’origine aux côtés d’un des actionnaires, le FSI (devenu BPI), puis qui a poursuivi pour le compte de l’industriel notamment grâce à l’arrivée chez Freshfields de Stéphanie Corbière, l’un des conseils historiques de la Saur, annoncée en février 2017. Le processus de vente et la gouvernance sont alors organisés pour que la cession soit acceptée par les actionnaires. La Saur, conseillée par Freshfields et les banques Morgan Stanley, BNPP et Natixis, procède à un premier tour de table qui aboutit à la sélection finale de quatre candidats à la reprise, puis c’est le fonds suédois EQT qui l’emporte en réalisant ici sa première opération en France. Pour faire aboutir cette opération, le cabinet a réuni une équipe de six associés pour une vingtaine d’avocats au total. Le processus est lancé en avril 2018 et réalisé au premier trimestre 2019, « un délai court permettant de limiter son impact sur l’activité de la société », commente Hervé Pisani, qui relève le caractère atypique de cette transaction, notamment parce que c’est la cible qui a organisé le processus de cession.

Autre dossier d’envergure confié à Hervé Pisani : la privatisation de la FDJ. L’artisan de celles de BNP, France Télécom, Autoroute du sud de la France, ADP ou encore GDF est cette fois aux côtés de La Française des Jeux, l’un de ses clients historiques. Il a d’ailleurs participé aux premières réflexions sur une telle opération en 2007. Avec son associé spécialiste du droit public, il travaille à la refonte de l’environnement réglementaire du jeu en France. « Il fallait nous assurer que ce nouvel encadrement du secteur serait compatible avec le modèle financier de l’entreprise », commente l’avocat, plongé dans ce dossier durant deux ans. Cette opération franco-française ne cache pas le positionnement du cabinet sur des deals cross border. « Il est important pour nous d’être un acteur de premier rang sur le marché domestique pour être crédible auprès de nos clients et les accompagner dans leurs projets internationaux, même lorsqu’ils sont sans lien majeur avec la France », explique le conseil de l’opérateur de télécommunication émirati Etisalat lors des négociations avec Vivendi pour la reprise de sa participation dans Maroc Telecom, présent dans de nombreux pays d’Afrique. Une stratégie globale qui n’empêche pas Hervé Pisani de conserver une carte contentieuse, comme le prouve sa présence aux côtés de Vivendi dans les contentieux toujours en cours concernant l’information financière de la société avant le départ de Jean-Marie Messier en 2002.

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Deals & Dealmakers 2020

Restructuration de Vivarte, de Rallye ou de la Saur, fusion PSA/Fiat Chrysler, rachat de Tiffany par LVMH, privatisation de La Française des Jeux… Ces transactions financières, parfois structurantes, passent entre les mains des meilleurs avocats de Paris. Ils en assurent, avec leurs équipes, le volet technique et, comme des chefs d’orchestre, coordonnent les pupitres pour anticiper les contraintes, valider les montages, évaluer les risques juridiques et se muer en trusted advisors. Ils se replongent pour Décideurs Juridiques dans l’histoire de ces deals qui ont résonné sur la place ces derniers mois, en extraient l’essence et en analysent les contours, une forme d’enseignement par cas d’école, glissant naturellement sur leur propre manière de faire, d’être et d’agir aux côtés des grands patrons, de leur garde rapprochée et des entrepreneurs. Financement bancaire, de marché, restructuration de dettes, d’activité, fusion, cession, rachat avec effet de levier, entrée en Bourse… L’année 2019 à travers le regard des avocats qui ont réalisé toutes ces opérations.
Sommaire Olivier de Vilmorin : sécuriser le business Alexandra Bigot : la minutie de la fiducie Yannick Piette : dextérité et empathie Marcus Billam : l’art de l’anticipation Youssef Djehane : relever les défis Valérie Lemaitre : l’ombre et la lumière du financement Maud Manon : entre prêteurs et emprunteurs Stéphane Huten : new deal, new life
Exclusif. Parité : les 30 meilleurs cabinets d’avocats

Exclusif. Parité : les 30 meilleurs cabinets d’avocats

Si la parité hommes-femmes est loin d'être atteinte chez les associés du barreau d’affaires, les femmes restant minoritaires, elle existe dans certain...

Natasha Tardif : un profil encore singulier parmi les avocats

Natasha Tardif : un profil encore singulier parmi les avocats

Natasha Tardif est une des rares jeunes avocates à occuper plusieurs fonctions de prestige. Managing partner de Reed Smith Paris, à la tête du départe...

Arbitrage : Brown Rudnick promeut une avocate

Arbitrage : Brown Rudnick promeut une avocate

Le département consacré à l'arbitrage international de Brown Rudnick élève Sabrina Touchard au rang de counsel.

La Cour de cassation donne raison au fisc dans l’affaire Finaréa

La Cour de cassation donne raison au fisc dans l’affaire Finaréa

La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire français a finalement donné tort aux contribuables dans l’affaire Finaréa, un important redressement f...

Une réforme de la justice pénale sans coup d’éclat

Une réforme de la justice pénale sans coup d’éclat

Le projet de réforme de la justice, encore en attente de validation finale, a pour objectif d’améliorer la confiance entre les justiciables et l’insti...

Philippe Sarrailhé crée sa propre boutique

Philippe Sarrailhé crée sa propre boutique

Parfois arbitre mais surtout conseil dans des arbitrages internationaux et chef d’orchestre de la résolution judiciaire et extrajudiciaire des litiges...

Emmanuel Gaillard et son équipe fondent Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes

Emmanuel Gaillard et son équipe fondent Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes

L’avocat de référence en arbitrage international Emmanuel Gaillard et son équipe quittent Shearman & Sterling pour fonder le cabinet Gaillard Bani...

F. Perbost (Harlay Avocats) : "Le Far West des données génétiques"

F. Perbost (Harlay Avocats) : "Le Far West des données génétiques"

Il peut sembler paradoxal d’envisager les données génétiques comme une zone de non-droit où règnerait la loi du plus fort alors qu’elles bénéficient e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte