Hector Arroyo (AJR) : « Nous souhaitons mener une réflexion sur l’évolution du marché du restructuring »

Hector Arroyo a lancé en 2015 l'Association des jeunes professionnels du restructuring (AJR) qu'il préside. Son objectif : « Regrouper les jeunes qui souhaitent s’inscrire dans une démarche proactive ». Rencontre.

Hector Arroyo a lancé en 2015 l'Association des jeunes professionnels du restructuring (AJR) qu'il préside. Son objectif : « Regrouper les jeunes qui souhaitent s’inscrire dans une démarche proactive ». Rencontre.

Décideurs. Pourquoi avoir lancé l’Association des jeunes professionnels du restructuring (AJR) ?

Hector Arroyo. Cette idée est née d’une discussion avec Marie Gicquel (secrétaire général) et Nadia Haddad (responsable d’admissions). Nous avons constaté qu’il n’existait pas d’espaces d’échange et de réflexions ouverts aux jeunes dans le domaine du restructuring. Nos rencontres professionnelles se faisaient de manière individuelle, au hasard des dossiers de chacun. Pour remédier à cette situation, nous avons décidé de créer une association permettant de regrouper les jeunes qui souhaitent s’inscrire dans une démarche proactive de construction de leurs relations professionnelles et du marché de demain. L’AJR est ouverte aux professionnels ayant au moins trois ans d’expérience dans un métier lié au restructuring et entre 25 et 35 ans au moment de l’adhésion. Celle-ci se fait par un mécanisme de parrainage.

 

Décideurs. Quels sont les objectifs de l'AJR ?

H. R. Notre principal objectif est de favoriser le redressement des entreprises en rassemblant les meilleures compétences des métiers du restructuring. Dans le cadre de l’AJR, nous souhaitons mener une réflexion sur l’évolution du marché et de nos techniques professionnelles. Nous envisageons également de permettre à nos membres de mutualiser et d’accroître leurs connaissances tout en dynamisant leur réseau grâce aux différentes activités de l’AJR. Nous organisons en moyenne un événement par mois, soit sous la forme d’un afterwork, soit une conférence avec un intervenant extérieur.

 

Décideurs. Souhaitez-vous à plus ou moins long terme prendre part aux débats de place ?

H. R. Certainement ! Au bout d’un an d’existence, l’AJR regroupe déjà plus de soixante membres représentant tous les métiers du restructuring confondus (avocats, administrateurs et mandataires judiciaires, banquiers, conseils financiers, investisseurs, etc.). Nous bénéficions aussi du soutien d’acteurs importants comme la banque Delubac, les cabinets Lantourne et Bremond, et de monsieur Arnaud Marion. Nous sommes ainsi en mesure de partager nos réflexions avec les autres acteurs du marché et de participer aux discussions relatives à l’évolution de notre secteur, notamment concernant les différentes reformes réglementaires et les attentes de nos clients.

 

Propos recueillis par Mathieu Marcinkiewicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Edito : Chine - Russie, une relation (très) déséquilibrée

Edito : Chine - Russie, une relation (très) déséquilibrée

La guerre en Ukraine oblige Moscou à se tourner vers Pékin. Un choix contrait qui pourrait pénaliser la Russie à moyen-terme

Les défis de Pap Ndiaye à l’Éducation nationale

Les défis de Pap Ndiaye à l’Éducation nationale

Renouer avec les enseignants, relever le niveau des élèves, promouvoir l’enseignement républicain… Plusieurs chantiers majeurs attendent le nouveau mi...

Parti socialiste : bientôt l’implosion ?

Parti socialiste : bientôt l’implosion ?

L’accord noué avec LFI crée plus de remous que prévu au parti socialiste qui subit une fronde venue en grande partie du Sud-Ouest. La vieille maison n...

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Nommé ministre délégué au Budget, le trentenaire hérite d'un poste qui sert de tremplin.

Catherine Colonna, l’expérimentée du Quai d'Orsay

Catherine Colonna, l’expérimentée du Quai d'Orsay

Peu connue du grand public, la nouvelle ministre des Affaires étrangères est pourtant l’une des diplomates les plus chevronnées de l’Hexagone. La chir...

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

De la salle des pas perdus à l’hôtel de Bourvallais, il n’y avait, pour Éric Dupond-Moretti, qu’un pas à sauter. L’ex-pénaliste, entré au gouvernement...

Gouvernement Borne : ce qu'il faut retenir

Gouvernement Borne : ce qu'il faut retenir

Une relative stabilité, peu de débauchages, des ministres et des députés promus : voici les principales informations sur le nouveau gouvernement.

Logement : ministère amer

Logement : ministère amer

Malgré les interpellations multiples dénonçant une campagne au cours de laquelle la question du logement est restée très secondaire, en dépit des aler...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message