H. Le Houarner (Sealk) : "L’explosion des données et des informations a créé un nouveau paradigme"

Depuis plusieurs années les nouvelles technologies permettent à l’écosystème de la finance de faciliter, accélérer et automatiser ses process. Sealk, solution d’intelligence artificielle destinée à simplifier le travail des métiers du M&A, du Private Equity et du consulting, en fait partie. Hugo Le Houarner, son CEO et co-fondateur, revient sur les différentes problématiques qui ont encouragé la création de cette solution et ses applications dans le cadre d’opérations de fusions-acquisitions.

Depuis plusieurs années les nouvelles technologies permettent à l’écosystème de la finance de faciliter, accélérer et automatiser ses process. Sealk, solution d’intelligence artificielle destinée à simplifier le travail des métiers du M&A, du Private Equity et du consulting, en fait partie. Hugo Le Houarner, son CEO et co-fondateur, revient sur les différentes problématiques qui ont encouragé la création de cette solution et ses applications dans le cadre d’opérations de fusions-acquisitions.

Décideurs. Vous avez développé une solution d’intelligence artificielle qui facilite l’origination d’opérations de fusions-acquisitions. Ces deux univers ne sont-ils pas antinomiques ? 

Hugo Le Houarner. Tous les métiers de la finance et de la banque d’investissement se sont digitalisés récemment, on a notamment pu le constater dans les salles de marché. Cependant, les métiers du M&A n’ont pas suivi cette évolution et aujourd’hui les transactions se font toujours de la même manière, avec beaucoup d’opérations manuelles et la force du réseau. L’explosion des données et des informations a créé un nouveau paradigme et de nouvelles opportunités, il est devenu impossible d’ignorer l’importance des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle dans la collecte et l’analyse de données de fusions & acquisitions.  

Nous avons créé Sealk pour répondre à cette problématique. Il s’agit d’une solution qui utilise la technologie et l’intelligence artificielle pour collecter et traiter de la donnée plus efficacement, plus intelligemment et de manière plus exhaustive. 

Comment mettre la technologie au service d’un métier et de transactions qui reposent historiquement avant tout sur l’humain et la force du réseau comme vous l’avez mentionné ? 

On retrouve deux problématiques quand il est question d’opérations de fusions & acquisitions : l’origination et l’exécution. Autant cette dernière partie a un aspect très humain et demande une mise en œuvre personnelle et sur mesure, autant les démarches d’originations consistent avant tout à collecter et manipuler des données afin de comprendre des évolutions sectorielles, générer des idées et identifier les contreparties pertinentes au bon moment. En ce qui concerne la collecte et le traitement de la donnée sur des gros volumes, c’est-à-dire les enjeux des phases d’origination, la technologie est plus efficace que l’humain. Il est devenu impossible de faire sans.  

La solution que nous avons élaborée permet de remplacer une partie des taches manuelles consistants à collecter des données de différentes sources, les analyser et les comparer afin de répondre à toutes les problématiques d’origination. Cela peut aller de l’identification de sociétés comparables au screening sectoriel en passant par la mise en place de listes d’acquéreurs ou de vendeurs potentiels. Un gain de temps majeur pour les équipes qui peuvent se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. 

Actuellement il semble que peu d’acteurs utilisent ce genre d’outil dans le cadre des opérations de M&A. Les choses changent-elles ? Quels sont les avantages d’une telle évolution ? 

Il est vrai que l’application de ces technologies aux transactions de fusions & acquisitions s’est mise en place lentement mais aujourd’hui nous remarquons un véritable effet de rattrapage. Tout d’abord, l’écosystème est désormais éduqué sur ces sujets. Par ailleurs, les besoins sont forts, que ce soit en matière de productivité, de capacité à générer des idées ou d’identifier la bonne information au bon moment. C’est également devenu un enjeu de recrutement et d’attractivité pour certains acteurs.  

Notre solution Sealk répond à ces problématiques et met à disposition une plateforme simple d’utilisation aux banquiers d’affaires, investisseurs et consultants qui répond à toutes leurs problématiques d’origination et d’intelligence de marché. Nos clients closent aujourd’hui des transactions M&A identifiées grâce à Sealk il y a seulement quelques mois. 

Propos recueillis par Béatrice Constans

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Fusions & Acquisitions 2021

Retrouvez notre dossier issu du guide-annuaire Fusions & Acquisitions 2021
Sommaire
Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Organiser un évènement professionnel mémorable : pourquoi opter pour l’outil Kactus ?

Organiser un évènement professionnel mémorable : pourquoi opter pour l’outil Kactus ?

Vous êtes chargé d’organiser un évènement professionnel ou une soirée pour vos collègues de travail. Et la date de votre soirée d’entreprise se rappro...

Boris Bakech (C4 Ventures), le technophile

Boris Bakech (C4 Ventures), le technophile

Avec un profil axé sur la tech, Boris Bakech ne se destinait pas au métier d’investisseur. C’est animé désormais par l’envie de soutenir les pépites t...

Marianne Harlé (Andera Croissance), la passionnée

Marianne Harlé (Andera Croissance), la passionnée

Après dix ans au sein de TCR Capital, Marianne Harlé a fait le choix de rejoindre Andera Expansion puis de participer au lancement d’Andera Croissance...

Arev Parners, cultive la différence

Arev Parners, cultive la différence

Créé par deux anciens associés issus de fonds internationaux, Arev Partners a réuni en février 2022 plus de 300 M€ pour son premier fonds européen. Il...

Vitirev Innovation, viti, vini, vici

Vitirev Innovation, viti, vini, vici

Fonds de venture capital dédié à la transition écologique du secteur vitivinicole, VitiRev Innovation a annoncé, début 2022, son premier closing à hau...

Mélanie Le Guen (Swen Capital Partners), hors des sentiers battus

Mélanie Le Guen (Swen Capital Partners), hors des sentiers battus

Directrice de participations au sein de Blue Ocean, fonds à impact de Swen Capital, Mélanie Le Guen croit un capital-investissement plus durable. Curi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message