H. Galambrun (Septeo) : "Notre groupe s'est bâti sur une connaissance fine des métiers du droit"

Septeo regroupe aujourd’hui 18 sociétés complémentaires, spécialisées dans l’édition de solutions logicielles et de services informatiques consacrés aux professionnels du droit, de l’immobilier et des DSI. Le groupe compte plus de 120 000 utilisateurs en France et dans le monde. Retour sur la stratégie de développement de Septeo qui a récemment fait l’acquisition de nouvelles start-up du droit.
Hugues Galambrun, président directeur général du groupe Septeo

Septeo regroupe aujourd’hui 18 sociétés complémentaires, spécialisées dans l’édition de solutions logicielles et de services informatiques consacrés aux professionnels du droit, de l’immobilier et des DSI. Le groupe compte plus de 120 000 utilisateurs en France et dans le monde. Retour sur la stratégie de développement de Septeo qui a récemment fait l’acquisition de nouvelles start-up du droit.

Décideurs. En 2020, Septeo a annoncé l’arrivée d’un nouvel investisseur, Hg Capital. Quelles sont vos ambitions pour les mois et années à venir, tant en France qu’à l’international ?
Hugues Galambrun. Septeo est un groupe leader de la legaltech, fournissant des solutions logicielles aux notaires, aux cabinets d’avocats, aux services juridiques d’entreprise et aux gestionnaires immobiliers en France, en Belgique, au Canada et aux États-Unis. Notre groupe compte aujourd’hui plus de 120 000 utilisateurs, servis par plus de 1 500 collaborateurs. Hg Capital soutient activement l’investissement de Septeo dans le développement de nouvelles solutions innovantes sur le plan technologique. Ce partenariat nous aide également à poursuivre notre stratégie de croissance en nous permettant d’intégrer de nouveaux talents dans l’entreprise, de renforcer notre innovation et de poursuivre des acquisitions ciblées. Ensemble, notre ambition est de donner naissance à un champion français du logiciel vertical en Europe.

Le groupe poursuit son excellente dynamique en faisant l’acquisition de trois start-up du milieu du droit, à savoir Eficio, Softlaw et Gestisoft en 2020. Était-ce un besoin ? Quelles synergies espérez-vous créer avec les autres filiales du groupe ?
Notre groupe poursuit une stratégie d’acquisition forte, avec l’ambition de renforcer nos offres technologiques au bénéfice de nos clients. Softlaw, par exemple, nous apporte aujourd’hui une expertise unique en matière d’intelligence artificielle. Nos solutions dédiées aux notaires, aux avocats et aux juristes d’entreprise intègrent d’ores et déjà ces innovations. Nos entreprises peuvent également s’appuyer sur le socle technologique du groupe Septeo. C’est le cas de Gestisoft qui propose désormais une offre cloud premium aux plus grands cabinets d’affaires.

"Nous investissons chaque année plus de 10 % de notre CA en R&D"

Quelles sont vos perspectives en matière de R&D ?
Nous investissons chaque année plus de 10 % de notre CA en R&D (soit près de 20 millions d’euros en 2020). Pour conserver notre leadership technologique, nous accélérons nos investissements, notamment dans le domaine de l’IA et du cloud. Ces technologies répondent aux enjeux d’efficacité et de sécurité essentiels pour nos clients.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les valeurs du groupe ?
Notre groupe s’est bâti sur une connaissance fine des métiers du droit. Cette expertise, nous la préservons quotidiennement en restant au plus proche de nos clients. Afin d’être le moteur de la transformation de leurs métiers, nous avons placé l’innovation et la satisfaction client au centre de notre démarche. En restant à l’écoute de nos clients, nous appréhendons en temps réel les évolutions de leurs métiers et développons des solutions adaptées à leurs besoins.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les Décideurs Juridiques 2020-2021

Retrouvez notre dossier issu du Guide des Décideurs Juridiques 2021-2021.
Sommaire
C. Pasdeloup (Monoprix) : "Les coachs externes parlent le même langage que nos managers"

C. Pasdeloup (Monoprix) : "Les coachs externes parlent le même langage que nos managers"

Destinée à l'ensemble du groupe Monoprix, #Moncoach permet de réserver une séance de coaching afin de résoudre une problématique managériale. Cécile P...

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Président de Saur depuis un an et demi, Patrick Blethon déroule son plan stratégique. Au menu : s’internationaliser, se rapprocher de ses clients et s...

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte