G. Wagner (BLI) : "Nous appréhendons nos prises de participation dans des entreprises avec un horizon à long terme"

Guy Wagner, directeur-administrateur au sein de BLI - Banque de Luxembourg Investments, revient sur l’actualité de la société de gestion.
Guy Wagner

Guy Wagner, directeur-administrateur au sein de BLI - Banque de Luxembourg Investments, revient sur l’actualité de la société de gestion.

Décideurs. Le groupe Crédit Mutuel, auquel appartient BLI - Banque de Luxembourg Investments, vient de prendre la décision de mutualiser au sein de Crédit Mutuel Investment Managers l’ensemble des forces de vente et des services de support à la commercialisation des filiales. Pouvez-vous revenir sur cette réorganisation ?

Guy Wagner. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale de Crédit Mutuel Alliance Fédérale : promouvoir, au travers d’un modèle « multi-entités », les solutions d’investissement de l’ensemble des structures de gestion du groupe. Crédit Mutuel Investment Managers bénéficie d’un large champ d’action puisque l’entité a pour mission la commercialisation, l’animation, le pilotage de l’offre et la communication des solutions d’investissement des entités de gestion du groupe.

Pouvez-vous revenir sur les principes d’investissement de BLI - Banque de Luxembourg Investments ?

Nous sommes une société de gestion spécialisée avec une expérience avérée en gestion de fonds dans trois domaines essentiels : les actions, les obligations et les stratégies multi-actifs. Notre savoir-faire se base sur le concept de l'approche entrepreneuriale (« Business-Like Investing »), c’est-à-dire nous agissons comme un entrepreneur. Nous investissons dans des entreprises de qualité disposant d’un business model solide, offrant une rentabilité et un cash-flow excédentaire élevés. Ces sociétés doivent notamment présenter des avantages compétitifs tangibles ou des barrières à l’entrée importantes. Nous investissons par ailleurs uniquement dans une société lorsqu'elle affiche une valorisation attractive. Ce style de gestion peut notamment rappeler celui développé par Warren Buffett et la Columbia University. A contrario, nous évitons les sociétés dépendantes de facteurs exogènes. Il en résulte que nos portefeuilles actions présentent des biais sectoriels importants.

"Nous investissons dans des entreprises de qualité disposant d’un business model solide, offrant une rentabilité et un cash-flow excédentaire élevés"

Cela implique donc un très faible turnover sur vos fonds ?

Nous appréhendons nos prises de participation dans des entreprises avec un horizon d'investissement à long terme. Nos gérants ont tendance à garder très longtemps en portefeuille les sociétés dans lesquelles ils investissent. Le turnover est donc, comme vous l’avez souligné, très faible. Nos portefeuilles sont par ailleurs très concentrés, avec parfois moins de 35 titres.

Preuve de l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans vos investissements, vous avez signé les Principes pour l'investissement responsable des Nations unies (PRI) en juillet 2017. Vous avez également signé en fin d’année 2017 un partenariat avec Funds For Good. Quelle est sa vocation ?

Une partie des profits réalisés par nos fonds sont reversés sous forme de prêt d’honneur à des personnes ayant été au chômage durant une longue durée avec l’envie de lancer leur propre entreprise. Après avoir présenté un plan d'affaires viable, ces personnes sans emploi disposent ainsi des ressources et garanties financières nécessaires pour obtenir un micro-crédit. Ils bénéficient par ailleurs d’un mentorat leur permettant de les accompagner dans leur démarche et leurs premiers pas d’entrepreneur.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Bpifrance Le Lab et Rexecode interrogent chaque trimestre les patrons sur leur trésorerie et leurs anticipations de croissance. Les prévisions concern...

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Passé par un cabinet ministériel, homme d’affaires et chef d’entreprise, Jacques Veyrat a changé de cap en quittant la direction du groupe Louis-Dreyf...

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Des entreprises historiquement industrielles peuvent pivoter peu à peu leur business model. En France, c’est notamment le cas de Schneider Electric, p...

Antoine Flamarion, le bâtisseur financier

Antoine Flamarion, le bâtisseur financier

Le fondateur de la société de gestion et d'investissement Tikehau Capital est parvenu en une quinzaine d’années à créer une structure capable d’affich...

DNCA Finance recrute une nouvelle gérante crédit

DNCA Finance recrute une nouvelle gérante crédit

La société de gestion de portefeuilles DNCA Finance a annoncé aujourd’hui l’arrivée de Nolwenn Le Roux, spécialiste crédit, en vue de renforcer l’équi...

Amiral Gestion met le cap sur Efires et l'investissement responsable

Amiral Gestion met le cap sur Efires et l'investissement responsable

Véronique Le Heup et Nadia Tihdaini, co-fondatrices du cabinet de conseil Efires spécialisé dans l’investissement responsable, vont rejoindre la socié...

Apax Partners souhaite acquérir la majorité du groupe Crystal

Apax Partners souhaite acquérir la majorité du groupe Crystal

Apax Partners est entré en négociations exclusives avec le groupe Crystal, principalement détenu par son équipe dirigeante et par les groupes OFI et A...

G.Barbosa (Talan Solutions) : "L’usage qui est fait des outils collaboratifs est très important"

G.Barbosa (Talan Solutions) : "L’usage qui est fait des outils collaboratifs est très important"

Talan rachète Ai3, entreprise spécialisée dans les solutions Microsoft. Objectif : couvrir davantage de solutions, telles que les outils collaboratifs...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message