Guy Mamou-Mani (Syntec Numérique) : « Le numérique, c’est l’humanisation des choses et non l’inverse

Guy Mamou-Mani (Syntec Numérique) : « Le numérique, c’est l’humanisation des choses et non l’inverse

Le président du Syntec numérique, Guy Mamou-Mani, revient sur l'enjeu du numérique pour les entreprises françaises. 

Décideurs. Quelles sont les tendances pour le secteur du numérique qui se dessinent pour 2014 ?
Guy Mamou-Mani. Pour faire simple, la croissance du secteur numérique est passée de -1 à +1. Mais si on prend les SMAC (Social Mobile Analytics Cloud services) par exemple, domaines très porteurs, ce sont des croissances en dizaines de pour cents. Autrement, sur le reste du business, il s’agit toujours de processus de rationalisation, d’optimisation mais cela tire le marché vers le bas. L’essentiel ce n’est pas la faible croissance positive des activités mais encore une fois, le lancement de la révolution numérique qui elle, va générer des pourcentages de croissance à deux, voire trois chiffres dans certains secteurs ultra-ciblés.

Décideurs. Le monde entrepreneurial est-il voué au tout-numérique alors même que certains métiers nécessitent une forte empreinte de « relationnel » ?

G. M.-M. Le numérique est important. Mais l’accompagnement vers cette transformation est au moins voire plus important que sa finalité. Les raisons d’échecs sont rarement dues à des soucis technologiques, mais à des contrariétés humaines. Le numérique sans hommes n’a aucun intérêt. Le numérique, c’est l’humanisation des choses et non l’inverse ; nous remettons l’homme au centre car rien ne fonctionnerait sans une compréhension humaine des enjeux.

Décideurs. Est-ce que les entreprises sont prêtes à passer un nouveau cap ou constate-t-on encore des réticences de manière générale ?
G. M.-M. On voit de plus en plus d’entreprises comprendre ces enjeux. Pour preuve, Vivek Badrinath a été nommé chez Accor au poste de directeur général adjoint en charge du marketing, du digital, de la distribution et des systèmes d’information. Tout cela est très significatif de la prise de conscience du tissu entrepreneurial des nouvelles dynamiques à enclencher. Toutefois, il existe encore un certain nombre de firmes réticentes au changement, mais c’est surtout l’État qui est à blâmer sur le sujet. Il a certes compris l’importance de ces enjeux, mais il est trop lent dans l’exécution des mesures qui vont impacter positivement le marché du numérique. Malheureusement, le temps vient à manquer et il serait profitable à l’économie française que les pouvoirs publics accélèrent la cadence.


Retrouvez la suite de cet entretien dans le supplément Stratégie, réorganisation et restructuration du magazine décideurs

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Le fabricant haut-savoyard de connecteurs Nicomatic est un exemple concret d'entreprise libérée en France. Olivier Nicollin, actuel PDG de cette entre...

Maison Henriot, chai d’œuvre

Maison Henriot, chai d’œuvre

Depuis plus de deux siècles, la maison Henriot cultive sa passion de la vigne et sa fierté du produit. Plus soucieuse de qualité que de volumes, elle...

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis d’inciter les grands groupes à davantage lier la rémunération de leurs dirigeants à des c...

Advens, success story de la cybersécurité française

Advens, success story de la cybersécurité française

Alexandre Fayeulle président et fondateur d’Advens, success story française dans l’univers de la cybersécurité, revient sur ses initiatives RSE et la...

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Alors que les nouvelles technologies s’invitent plus que jamais dans le secteur de la santé, la médecine intégrative fait de plus en plus d’adeptes. D...

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Le milliardaire italien, président du conseil d’administration d’EssilorLuxottica s’est éteint à Milan à l’âge de 87 ans. Retour sur la success story...

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Première fortune chinoise, Zhong Shanshan est le patron à la fois du géant de l’eau en bouteille Nongfu Spring et de l’entreprise pharmaceutique Beiji...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message