Guerre en Ukraine : l’UE valide un embargo progressif sur le pétrole russe

Guerre en Ukraine : l’UE valide un embargo progressif sur le pétrole russe

Le consensus pour le sixième paquet de mesures contre Moscou a finalement été trouvé dans la nuit du 30 mai : d’ici à 2022, l’Union européenne mettra fin aux importations de pétrole russe à 90 %. La Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque pourront continuer à être approvisionnées.

L’escalade des mesures contre Moscou continue. Les États membres s’étaient déjà entendus sur un embargo sur le charbon russe à partir d’août. Pour le pétrole, le consensus a été plus difficile à trouver. Dès l’annonce de la sixième vague de mesures envisagée par Bruxelles - qu’Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, avait présentée aux eurodéputés le 4 mai -, la Hongrie avait déclaré que se passer du pétrole russe “détruirait complètement la sécurité énergétique” du pays et qu’elle refuserait d’approuver la mesure. En arrivant en Belgique, hier, le Premier ministre hongrois Viktor Orban avait aussi ouvert les hostilités sur Twitter : “Bruxelles, la bataille commence”. Face à lui, ses homologues ont joué la carte de l’apaisement et de la compréhension.

Le compromis trouvé ? L’embargo, dans un premier temps, concernera seulement le pétrole transporté par voie maritime. De quoi permettre à la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque de continuer à recevoir l’or noir acheminé par le pipeline russe Droujba. Aucune date de levée de ces exceptions n’a, pour l’heure, été annoncée. En retour, afin de limiter les distorsions de concurrence au sein du marché intérieur, les trois pays se sont engagés à ne pas réexporter le pétrole russe acheté. La Pologne et l’Allemagne, de leur côté, ont décidé d’arrêter leurs importations de pétrole russe d’ici à décembre. Au total, 90 % des importations européennes seront stoppées. Ursula von der Leyen et Charles Michel, le président du Conseil européen, ont assuré que “l’UE reprendra rapidement les discussions sur les 10 % restants”.

Les autres mesures devraient entrer en vigueur dans les prochains jours. Parmi elles : exclure de nouvelles banques russes du système Swift, dont Sberbank, le plus important établissement bancaire du pays, et élargir la liste de personnes concernées par des sanctions - le patriarche Kirill, chef de l’Église orthodoxe, y serait intégré.

Olivia Fuentes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Cela fait dix ans que des députés représentent les Français vivant à l’étranger. Voyages incessants, relations avec les électeurs, travail dans l’hémi...

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

L’un des comptes parodiques les plus célèbres de l’Hexagone a disparu de Twitter. Si certains fêtent une victoire contre la fachosphère, d’autres dépl...

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

Critique, la situation de la justice ? Oui, reconnaît le rapport sur les États généraux de la justice paru le 8 juillet. Mais pour les entreprises, l’...

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

Un détail psychologique, peu mis en avant dans la presse, pourrait empêcher un rapprochement entre LR et Renaissance à l’Assemblée nationale. Il prouv...

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Qui succèdera à Christian Jacob à la tête de LR ? Certaines voix s’élèvent pour réclamer le retour du président de la région Auvergne Rhône-Alpes qui,...

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

Durant son discours de politique générale, la première ministre a déclaré que l’État reprendrait le contrôle de la totalité du capital d’EDF.

Remaniement, la macronie serre les rangs

Remaniement, la macronie serre les rangs

Des responsables LR et PS qui ne se bousculent plus au portillon, des alliés à "fidéliser", des marcheurs de combat qui montent en grade ou effectuent...

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Le maire d’Angers, proche d’Édouard Philippe et numéro deux d’Horizons, remplace Amélie de Montchalin, battue aux élections législatives, au ministère...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message