Grand Paris : l’aubaine du Brexit ?

Un an après le Brexit, on s'active de toute part du côté de la capitale française pour attirer les déçus de Londres.

Un an après le Brexit, on s'active de toute part du côté de la capitale française pour attirer les déçus de Londres.

Le 23 juin 2016 a sonné le glas d'un certain idéalisme en Europe : en se prononçant à 51,9 % en faveur du leave, les citoyens britanniques ont décidé que leur avenir s'écrirait en marge de la construction européenne. Un projet pour lequel la Grande-Bretagne, dans son ensemble, n'a jamais véritablement montré de réel enthousiasme… La question est : qu’avons-nous, Français, à y gagner ? Si l’on imagine mal Paris venir concurrencer l'imprenable citadelle londonienne sur la finance, d'autres marchés plus spécifiques, comme l'immobilier, semblent plus ouverts et préfigurent un derby Paris/Londres des plus disputés. Côté français, on sort l'artillerie lourde afin d'attirer les entreprises : alors Premier ministre, Manuel Valls annonce une mise à jour du régime des impatriés, « le plus favorable du monde », leur permettant de jouir d'un taux d'impôt sur le revenu à 28 % pendant huit ans, contre 40 % outre-Manche. À l'échelon local, les ennemis ont déclaré l'union sacrée : la mairie de Paris, la Région Île-de-France et la Métropole du Grand Paris se sont déplacés ensemble en terre anglaise afin d'y séduire les entreprises, lesquelles pourront jouir du tout nouveau guichet unique où chaque dirigeant bénéficiera d'un « chargé d'affaires dédié » pour accompagner son arrivée sur les rives de la Seine. Depuis un an, les représentants du Grand Paris multiplient ainsi les road shows accompagnés de chefs d'entreprise, allant même jusqu'à Séoul en juin 2017 afin de vanter l'attractivité de la région capitale. Le département des Hauts-de-Seine est même allé jusqu'à s'offrir plusieurs emplacements publicitaires de choix dans la capitale de la perfide Albion avec une affiche titrée « Tired of the fog ? Try the Frogs ! » mettant en scène une grenouille ornée d'un col blanc et d'une cravate tricolore, le quartier d'affaires de La Défense en arrière-plan. Nul doute que l'élection d'Emmanuel Macron, ex-banquier anglophone à l'image « business friendly » pourra également peser dans la balance. L'enjeu est de taille puisque ses initiateurs espèrent attirer au moins 10 000 emplois à un horizon 2019, avant même l'effectivité du Brexit. Quand les apôtres du remain pleurent un idéal perdu, les opportunistes y voient l'occasion de venger Waterloo.

 

Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

M. Agache Durand (Groupama AM) : "Investir sur les marchés financiers est créateur d’emplois"

M. Agache Durand (Groupama AM) : "Investir sur les marchés financiers est créateur d’emplois"

Dans un environnement économique et financier marqué par la crise de la Covid-19, les sociétés de gestion ont montré une certaine résilience. Si Mirel...

Stéphane Boujnah (Euronext) : "Quand on a un projet ambitieux avec un plan cohérent et clair, on gagne"

Stéphane Boujnah (Euronext) : "Quand on a un projet ambitieux avec un plan cohérent et clair, on gag...

Après l’annonce de la signature d’un accord pour l’acquisition du groupe Borsa Italiana, Euronext s’impose encore dans le paysage boursier européen. S...

J.-D. Bachot (Fidelity International) : "L’ESG s’invite dans tous les conseils d’administration"

J.-D. Bachot (Fidelity International) : "L’ESG s’invite dans tous les conseils d’administration"

2020 a confirmé la montée en puissance de la prise en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dans les décisions d’investissem...

D'épicier à milliardaire, l'incroyable destin d'Ilson Mateus

D'épicier à milliardaire, l'incroyable destin d'Ilson Mateus

La plus importante introduction en Bourse brésilienne de 2020 est signée Ilson Mateus. Ce self-made-man, parti d’une simple épicerie en 1984, est aujo...

Louis Margueritte (Ciri) : "Le prochain enjeu sera celui de la taille des bilans"

Louis Margueritte (Ciri) : "Le prochain enjeu sera celui de la taille des bilans"

Bras armé de l’État dans l’aide aux entreprises de plus de 400 salariés, le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) voit sa mis...

La crise sanitaire, catalyseur de la digitalisation des acteurs du wealth management ?

La crise sanitaire, catalyseur de la digitalisation des acteurs du wealth management ?

Attendue depuis plusieurs années mais souvent réalisée a minima, la digitalisation du Wealth Management redevient une priorité absolue dans le context...

Inégalités de genre : imposer les femmes à la table des discussions

Inégalités de genre : imposer les femmes à la table des discussions

Les femmes paient le prix fort de la pandémie. Pour limiter le recul déjà constaté en matière d’égalité, le Women’s Forum plaide pour une inclusion pl...

Éric Lombard (Caisse des dépôts) : "Il est possible de faire de l’industrie efficace et compétitive en France"

Éric Lombard (Caisse des dépôts) : "Il est possible de faire de l’industrie efficace et compétitive...

Dans le cadre du plan de relance, la Caisse des dépôts investira 26 milliards d’euros en fonds propres. Son directeur général, Éric Lombard, qui prési...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte