Gouvernance économique et régulation à l’honneur à Dauphine

À l’initiative du professeur Éric Brousseau, l’université Dauphine crée la chaire gouvernance et régulation.

À l’initiative du professeur Éric Brousseau, l’université Dauphine crée la chaire gouvernance et régulation.

À l’initiative du professeur Éric Brousseau, l’université Dauphine crée la chaire gouvernance et régulation, en partenariat avec le Conseil d’État, la Cour des comptes et le Conseil général de l’économie. « Nous avons voulu créer une plate-forme de référence sur la gouvernance économique et la régulation. La coopération internationale en matière de régulation se développe tandis que le champ de la régulation s’étend à de nouveaux secteurs. Il y a aussi des enjeux nouveaux, notamment avec la transformation numérique. Tout cela transforme la gouvernance de nombreuses industries. Cette chaire a pour objectif de contribuer à des modèles et pratiques de régulation plus efficaces », explique le fondateur. Lors de son lancement, la chaire était parrainée par le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, et par le prix Nobel d’économie 2009, Oliver Williamson.

Trois modalités
La chaire gouvernance et régulation opère selon trois modalités : la recherche, l’animation du débat public et la formation. Les chercheurs membres de la chaire se penchent d’ores et déjà sur la gouvernance multiniveau, avec l’interaction entre le national, le régional et l’international ; l’indépendance des autorités de régulation, avec la question cruciale du budget ; et l’impact de la transformation numérique sur la gouvernance économique, avec notamment la création de nouveaux acteurs non régulés. Les fruits de ces recherches se traduiront par une diffusion auprès des parties prenantes de la régulation (pouvoirs publics et autorités de régulation), par la production de notes et la diffusion de ces idées dans le débat public. La chaire organisera un événement public à la rentrée, en lien direct avec le club des régulateurs.

Le club des régulateurs

Le club des régulateurs est l’émanation de la chaire gouvernance et régulation. Il réunit déjà l’Araf(er), l’Arcep, l’Arjel, la CRE, le CSA, l’Autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (DGA/ASI) et le Comité économique des produits de santé (CEPS). D’autres autorités de régulation les rejoindront prochainement. Le club participe au renforcement de la cohérence entre régulations sectorielles, à l’amélioration des méthodes de travail et des outils et à la réflexion sur les évolutions nécessaires au plan national et européen. Il participe enfin  la gouvernance de la chaire et à l’activité de réflexion.

Executive master et formation continue
La formation, à la fois initiale et continue, est le dernier volet de l’activité de la chaire. Elle renforce les formations initiales existantes à Dauphine en ajoutant un enseignement sur la gouvernance économique et la régulation. Elle propose également un executive master à destination des opérationnels (dirigeants d’entreprise, membres des autorités de régulation ou des pouvoirs publics). Ce master professionnel a vocation à accueillir une vingtaine d’élèves pour la rentrée de janvier 2016.
Un site internet sera prochainement dédié à la chaire. Il a vocation à développer des supports et des tutoriels.

Pascale D’Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pour qui votent les catholiques ?

Pour qui votent les catholiques ?

De moins en moins nombreux, historiquement à droite, convertis au macronisme mais allergiques à Marine Le Pen. Alors que l'Ascension et les régionales...

Exclu Décideurs. Entreprises en difficulté, ce qui se prépare

Exclu Décideurs. Entreprises en difficulté, ce qui se prépare

Oui, l’État est bel et bien adepte du "quoi qu’il en coûte". Mais les prêts qu’il a garantis s’arrêteront bien un jour. Avec à la clé une hausse inévi...

O.Nasrou : "Valérie Pécresse incarne le vote utile"

O.Nasrou : "Valérie Pécresse incarne le vote utile"

Lycées, sécurité, transports, dette… Selon le premier vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, Valérie Pécresse peut se reposer sur un bila...

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Aides aux entreprises, baromètre, mentorat… Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées revient sur les initiatives destinées à...

Édito. Haro sur les déviants

Édito. Haro sur les déviants

De nombreuses personnalités "issues de la diversité" prennent position pour défendre l’universalisme, combattre le communautarisme et l’essentialisati...

T.Lentz (Fondation Napoléon) : "L'UE ne bâtit pas son unité autour de personnages historiques"

T.Lentz (Fondation Napoléon) : "L'UE ne bâtit pas son unité autour de personnages historiques"

Historien et directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz revient sur les célébrations du bicentenaire de la mort de l’Empereur à l’échelle europ...

Quand l’UE enterre Napoléon

Quand l’UE enterre Napoléon

Le bicentenaire de la mort de l’Empereur ne sera pas célébré par l’Union européenne malgré une vraie popularité du personnage dans de nombreux États m...

UE vs Astra Zeneca : tout savoir sur les enjeux juridiques

UE vs Astra Zeneca : tout savoir sur les enjeux juridiques

La Commission européenne a saisi la justice belge vendredi 23 avril dans le cadre de son contrat conclu avec Astra Zeneca. L’Europe proteste contre le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte