Gouvernance économique et régulation à l’honneur à Dauphine

À l’initiative du professeur Éric Brousseau, l’université Dauphine crée la chaire gouvernance et régulation.

À l’initiative du professeur Éric Brousseau, l’université Dauphine crée la chaire gouvernance et régulation.

À l’initiative du professeur Éric Brousseau, l’université Dauphine crée la chaire gouvernance et régulation, en partenariat avec le Conseil d’État, la Cour des comptes et le Conseil général de l’économie. « Nous avons voulu créer une plate-forme de référence sur la gouvernance économique et la régulation. La coopération internationale en matière de régulation se développe tandis que le champ de la régulation s’étend à de nouveaux secteurs. Il y a aussi des enjeux nouveaux, notamment avec la transformation numérique. Tout cela transforme la gouvernance de nombreuses industries. Cette chaire a pour objectif de contribuer à des modèles et pratiques de régulation plus efficaces », explique le fondateur. Lors de son lancement, la chaire était parrainée par le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, et par le prix Nobel d’économie 2009, Oliver Williamson.

Trois modalités
La chaire gouvernance et régulation opère selon trois modalités : la recherche, l’animation du débat public et la formation. Les chercheurs membres de la chaire se penchent d’ores et déjà sur la gouvernance multiniveau, avec l’interaction entre le national, le régional et l’international ; l’indépendance des autorités de régulation, avec la question cruciale du budget ; et l’impact de la transformation numérique sur la gouvernance économique, avec notamment la création de nouveaux acteurs non régulés. Les fruits de ces recherches se traduiront par une diffusion auprès des parties prenantes de la régulation (pouvoirs publics et autorités de régulation), par la production de notes et la diffusion de ces idées dans le débat public. La chaire organisera un événement public à la rentrée, en lien direct avec le club des régulateurs.

Le club des régulateurs

Le club des régulateurs est l’émanation de la chaire gouvernance et régulation. Il réunit déjà l’Araf(er), l’Arcep, l’Arjel, la CRE, le CSA, l’Autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (DGA/ASI) et le Comité économique des produits de santé (CEPS). D’autres autorités de régulation les rejoindront prochainement. Le club participe au renforcement de la cohérence entre régulations sectorielles, à l’amélioration des méthodes de travail et des outils et à la réflexion sur les évolutions nécessaires au plan national et européen. Il participe enfin  la gouvernance de la chaire et à l’activité de réflexion.

Executive master et formation continue
La formation, à la fois initiale et continue, est le dernier volet de l’activité de la chaire. Elle renforce les formations initiales existantes à Dauphine en ajoutant un enseignement sur la gouvernance économique et la régulation. Elle propose également un executive master à destination des opérationnels (dirigeants d’entreprise, membres des autorités de régulation ou des pouvoirs publics). Ce master professionnel a vocation à accueillir une vingtaine d’élèves pour la rentrée de janvier 2016.
Un site internet sera prochainement dédié à la chaire. Il a vocation à développer des supports et des tutoriels.

Pascale D’Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

Delphine Roussellier pilote l’université RH de la SNCF, le centre de formation des acteurs RH de l’ensemble du groupe SNCF, qui réunit 270 000 perso...

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Après deux années de débat interne, les institutions européennes se sont mises d’accord sur les objectifs énergétiques à atteindre sur la prochaine dé...

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de chacun »

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de...

Nommé l’an dernier au poste de président de l’Association française des investisseurs institutionnels (AF2i), Jean-François Boulier met un point d’org...

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

Dans les tuyaux depuis de nombreux mois, la vente de 49,99 % des tours télécoms se fait au profit du fonds « infra » de la société d’investissement am...

Sodie devient le département Mobilités & Développement RH de Sémaphores

Sodie devient le département Mobilités & Développement RH de Sémaphores

Deux des branches d’activité du groupe ALPHA, Sémaphores et Sodie, se rapprochent pour ne former qu’une seule.

Cécile Cabanis (Danone) : « Le secteur de l’alimentaire vit une révolution sans précédent »

Cécile Cabanis (Danone) : « Le secteur de l’alimentaire vit une révolution sans précédent »

Danone a toujours anticipé les attentes des consommateurs qui se tournent aujourd'hui vers l’alimentation biologique tout en recherchant une proximité...

Dominique Gaillard (Ardian) à la tête de France Invest

Dominique Gaillard (Ardian) à la tête de France Invest

L’investissement responsable, l’élargissement des poches des capital-risqueurs et la promotion de l’approche « multi-stratégies » sont les priorités d...

Invesco : accès des investisseurs à l’économie de l’Arabie Saoudite avec un premier ETF

Invesco : accès des investisseurs à l’économie de l’Arabie Saoudite avec un premier ETF

La société de gestion d’actifs lance le fonds Invesco MSCI Saudi Arabia UCITS ETF. Il permet désormais à la première économie du Moyen-Orient de s’exp...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message