Gilles Mentré (Lazard) : « La pire des postures est celle de l'autruche »

DÉCIDEURS. Les fonds activistes font de plus en plus parler d’eux. Comment expliquez-vous cette évolution ?

Elle provient de deux phénomènes. Le premier tient au fait que les fonds engagés en Europe ont doublé pour atteindre 21,6 milliards de dollars en 2017. Ils ont une force de frappe qui leur permet d’être opérationnels sur plusieurs dossiers à la fois. Le second résulte de ce que l’activisme n’est plus seulement le fait de quelques fonds spécialisés. En eff et, de plus en plus d’investisseurs, dont des institutionnels, jouent un rôle plus actif en challengeant davantage le conseil d’administration et le management des sociétés. Certains n’hésitent pas à rendre publiques leurs revendications.
 

Vous intervenez du côté des émetteurs. Quels conseils leur donnez-vous lorsqu’un fonds activiste entre dans leur capital ?

La pire des postures est de faire l’autruche car dans environ 50 % des cas, le thème de la gouvernance est en cause. La priorité est d’identifier les vulnérabilités  sur lesquelles un activiste pourrait les attaquer. Ensuite, il faut rester maître de la communication. Pour cela, nous travaillons en amont pour déterminer les points sur lesquels il faut répondre, de quelle façon et à quel niveau. L’objectif étant au maximum d’éviter d’aller au conflit.


Les fonds anglo-saxons sont-ils plus agressifs que leurs homologues européens ?

C’est très difficile à dire. Il y a bien une différence entre l’activisme en Europe et aux États-Unis mais cela relève plus d’un cadre réglementaire que d’une question d’agressivité. Cela étant, il y a aussi une dimension culturelle : un fonds américain aura moins de scrupules à aller au conflit, bien qu’il existe des exemples de fonds européens qui n’ont pas hésité à se montrer très agressifs.
 

Propos recceuillis par Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les fonds activistes se déploient en Europe

Depuis leur apparition dans les années 1980, les fonds activistes n’ont jamais eu bonne presse. Il faut dire qu’à leur arrivée, les investisseurs n’hésitaient pas, pour déstabiliser les dirigeants, à organiser des campagnes agressives et à livrer des batailles judiciaires coûteuses. Les médias les accusent d’avoir des pratiques douteuses, une vision court-termiste et un impact négatif sur l’emploi. Qu'en est-il réellement ? Enquête.
Sommaire Fonds activistes : actifs mais pas nocifs Le bon fonds des minoritaires Caroline Ruellan (SONJ Conseil) : « En 2016, on recensait 650 campagnes activistes dans le monde » Thierry Gontard (Simmons & Simmons) : « Les fonds activistes n'ont pas toujours un horizon court terme » Quel avenir pour la gouvernance d’entreprise ?
Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail et des partenariats avec les marques. Elle revient sur les...

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation dans la santé"

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation d...

Présente lundi 16 mai pour l’inauguration officielle des locaux de Future4care, l’incubateur européen de start-up spécialisées en e-santé, lancé en ju...

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

Comme chaque semaine, Décideurs vous faire découvrir les start-up de la première promotion de l'incubateur Future4care spécialisé dans la e-santé. Cet...

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Jusque-là consacré aux jeux vidéo, le service de diffusion en direct, Twitch, continue d’accroître ses contenus artistiques et culturels. Cette filial...

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Né de l’alliance entre Sanofi, Capgemini, Generali et Orange, l’accélérateur de start-up européennes Future4care a tenu son inauguration officielle ce...

Muriel Benitah (MedInTechs) : "Le salon MedInTechs se veut le mégaphone de l’innovation en santé"

Muriel Benitah (MedInTechs) : "Le salon MedInTechs se veut le mégaphone de l’innovation en santé"

Salué par Emmanuel Macron, la première édition de MedInTechs, salon de l’innovation en santé, a rassemblé 6000 personnes. Muriel Benitah, sa président...

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Pour faire face aux vents contraires, les grandes sociétés françaises devraient investir cette année 174,9 milliards d’euros dans leur transformation...

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

C’est un homme connu pour son humanité que les associés de KPMG France ont élu à la tête de leur conseil de surveillance en 2019. Une homme engagé, au...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message