Gilles August : « La passion n’est pas en option, ce n’est pas le wifi ni l’air conditionné, c’est le moteur »

L’avocat Gilles August analyse le succès du cabinet qu’il a bâti avec Olivier Debouzy sous le signe de l’humilité et du collectif. Porté par de nombreuses références littéraires ¬empreintes de métaphores animalières, l’homme passionné d’échecs ne s’attache pas au but mais à la route qu’il trace avec ceux qui l’entourent. Une leçon de vie.

L’avocat Gilles August analyse le succès du cabinet qu’il a bâti avec Olivier Debouzy sous le signe de l’humilité et du collectif. Porté par de nombreuses références littéraires ¬empreintes de métaphores animalières, l’homme passionné d’échecs ne s’attache pas au but mais à la route qu’il trace avec ceux qui l’entourent. Une leçon de vie.

Décideurs. La définition du succès est une affaire très personnelle, très subjective. Quelle est votre propre définition ?

Gilles August. Le succès ne se conçoit que dans la durée et collectivement. Mon succès n’est pas personnel, c’est celui du cabinet. Ce n’est pas le mien parce que les avocats ne fabriquent rien. Nous nous contentons de vendre de l’intelligence. Dans ma profession, le succès se résume à rassembler des personnes qui aiment le droit pour ce qu’il représente, c’est-à-dire la colonne vertébrale de la société, le droit comme une science : l’appliquer, le ­comprendre et aimer les faits qui ­l’entourent, qui sont autant de circonstances que la vie peut produire.

Quels obstacles et échecs vous ont guidé ?

Aucun, c’est un chemin continu et permanent. Chaque pas est une étape, chaque jour est un combat. Dans mon métier, il n’y a pas d’obstacle majeur. Il y a certainement des succès mais il faut en profiter rapidement parce que, une fois qu’on les a enregistrés (généralement pour son client), on se réjouit puis on passe à autre chose.

Notre courbe de progression affiche une ligne certes montante mais qui ne varie pas énormément. Et pour cause : nous ne faisons pas de grandes découvertes ni d’importantes acquisitions. Encore une fois, tout repose sur le collectif et la mise en commun de nos intelligences.

Rien de grand ne s’est accompli sans passion. Vous a-t-elle permis de déplacer les montagnes ?

Nous ressemblons à une colonne de fourmis : nous ne sommes pas là pour déplacer des montagnes mais travaillons collectivement pour construire quelque chose qui nous dépasse et qui symbolise la passion de l’intelligence et de notre métier. Il est impossible d’être avocat sans une flamme qui nous anime. La passion n’est pas en option, ce n’est pas le wifi ni l’air conditionné, c’est le moteur. Ensuite, chacun développe, en plus de la passion de base, ses passions en option : l’enseignement, la gestion humaine, la protection de l’intelligence, etc.

"La défaite d"aujourd'hui n'est pas plus importante que la victoire de demain. Ce qui compte, c'est la route".

L’erreur serait de penser que dans une fourmilière les fourmis sont fongibles. Elles sont au contraire toutes différentes. Mon succès est d’avoir été une fourmi. La force du cabinet est de réunir des ­profils très différents.

Dans vos modes de pensée, quelle place laissez-vous au doute, à l’échec, à la ­méditation et l’introspection ?

Le doute et l’introspection sont permanents. Au cabinet, nous avons établi une direction générale mais cela ne nous empêche pas de nous améliorer. Ce que nous faisons est très simple : l’application du syllogisme juridique à nos passions. Si c’était si difficile, il n’y aurait pas tant d’avocats. Nous devons donc sans cesse nous enrichir des autres et des expériences qui, pour nous, ont autant de valeur que les diplômes.

Quelle leçon de vie voulez-vous transmettre aux décideurs et leaders qui nous lisent, ainsi qu’aux apprentis leaders ?

Je voudrais leur dire que, quelle que soit leur idée d’origine, ils ne doivent se poser qu’une seule question : où serais-je en cas de succès ? Autrement dit, l’ennemi est le court et le moyen termes. C’est la raison pour laquelle il n’existe pas de succès spectaculaire. À la fin d’une guerre, il n’y a qu’un seul vainqueur. Sauf que la défaite d’hier n’est pas plus importante que la victoire de demain. Ce qui compte, c’est la route.

Propos recueillis par Pascale D’Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Leadership et réussite durable : de la passion au succès

Hegel l'affirmait il y a près de deux siècles : rien de grand ne se construit sans passion. Une assertion qui, plus que jamais, se confirme dans la construction de succès majeurs. Entrepreneurs, personnalités politiques, sportifs... se livrent à Décideurs.
Sommaire Jean-Pierre Raffarin : « Les passions me tiennent debout » Jacques Aschenbroich (Valeo) : « Je n’ai jamais considéré que le succès pouvait être un but » Agnès Touraine (IFA) : « Les erreurs et les échecs font partie du métier de dirigeant » Olivier Wigniolle (Icade) : « Le leadership implique ambition, transparence et prise de risques » G.Hatem (La Maison des Femmes) : « Sans alignement des actes et des valeurs il ne peut y avoir de sentiment de réussite » Charles-Edouard Vincent : « C’est de la part de rêve que découle le changement ; pas des business plans » Marc Madiot (Groupama-FDJ) : « La performance fait de vous un leader » Alain Altinoglu (chef d'orchestre) : « Un authentique leader ne peut se résumer à être un donneur d’ordres » Vincent Lavenu (AG2R La Mondiale) : « Les décideurs préfèrent s’engager aux côtés de personnes passionnées »
Un associé et quatre counsels promus chez Freshfields

Un associé et quatre counsels promus chez Freshfields

Dans un mouvement de renforcement global, la firme du Magic Circle promeut 53 de ses avocats. À Paris, Julien Rebibo accède au rang d'associé tandis q...

LVMH recompose son département juridique

LVMH recompose son département juridique

Caroline Bergeron Plantefève est nommée directrice juridique du groupe LVMH. Jérôme Sibille prend quant à lui la fonction de directeur administration...

Predictice veut rassembler 100 000 décisions de justice inédites

Predictice veut rassembler 100 000 décisions de justice inédites

Face au retard pris par le gouvernement dans la mise en œuvre de l'open data jurisprudentiel, la start-up du droit lance un projet de mutualisation de...

L’ancien DG de la FFT rejoint De Gaulle Fleurance & Associés

L’ancien DG de la FFT rejoint De Gaulle Fleurance & Associés

Le mois dernier, Jean-François Vilotte avait annoncé quitter ses fonctions à la Fédération française de tennis (FFT) pour entamer une nouvelle étape d...

Marchés émergents : des green bonds pour financer la reprise ?

Marchés émergents : des green bonds pour financer la reprise ?

Selon Amundi et IFC, la dette verte des pays émergents pourrait atteindre 100 milliards de dollars d’ici à 2023. Les opportunités d'investissement dan...

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Consacrée au droit du travail et au droit de la protection sociale, la structure propose à ses clients une approche transversale et pluridisciplinaire...

Un trio ambitieux fonde Consigny Monclin Bellour

Un trio ambitieux fonde Consigny Monclin Bellour

Charles Consigny, Gaspard de Monclin et Nawel Bellour s’associent pour fonder une structure qu’ils veulent d’un genre nouveau en offrant leur savoir-f...

Super League : l’heure du putsch a sonné

Super League : l’heure du putsch a sonné

Coup de tonnerre sur le monde du foot, les "riches" font sécession. Plusieurs grands clubs veulent créer leur propre compétition quasi fermée. À la cl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte