Gestion passive : Generali Investment Partners à contre-courant

Dans un marché américain friand de gestion passive, la compagnie italienne prend le pari de la gestion active via sa boutique Aperture.

© DR

Dans un marché américain friand de gestion passive, la compagnie italienne prend le pari de la gestion active via sa boutique Aperture.

10, c’est le nombre de stratégies passives parmi les 15 stratégies de gestion les plus populaires chez les investisseurs américains l’an dernier. Selon une étude du Boston Consulting Group (BCG) menée auprès de 30 gestionnaires représentant plus de 39 000 milliards de dollars d’actifs, la gestion passive via des fonds indiciels cotés est plébiscitée aux États-Unis, le tout dans un marché ultra concentré où 10 sociétés captent 80 % de la collecte des fonds ouverts.

Generali prend donc le pari, à travers sa boutique Aperture, de proposer deux fonds autour des marchés obligataires émergents avant d’en lancer deux nouveaux sur les actions mondiales. Dans un marché où la gestion passive rogne les marges et génère seulement 6 % des revenus pour 20 % d’encours en 2018, Aperture compte se démarquer avec des frais de gestion novateurs.

Basé sur un commissionnement similaire à celui des ETFs, Aperture se différencie par la rémunération de ses gérants. Ces derniers auront une rémunération fixe faible et une part variable liée à la surperformance générée en rapport à leur indice de référence. En cas de performance inférieure ou en ligne, les frais seront limités à 0.5 %, un taux compétitif pour les stratégies actives. En revanche, et à titre d’exemple, une surperformance de 8 % entrainerait un niveau de frais de 3 %. Cette façon de faire va à l’encontre du schéma classique, orienté plutôt sur la rémunération d’encours.

Fondé en septembre dernier et fruit d’un partenariat entre Generali et Peter Kraus, ancien chairman et CEO d’AllianceBernstein et global co-Head de Goldman Sachs, Aperture Investors entend changer le paradigme de la gestion d’actifs. A l’occasion du lancement, Carlo Trabattoni, head of Generali Investment Partners, avait déclaré que « la gestion passive prend de plus en plus de place car de nombreuses gestions actives sous-performent. Notre objectif est donc de combiner l’intérêt de la gestion passive avec le besoin des clients de la gestion active. »

Théo Maurin-Dior

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Décollage réussi pour Legal Pilot

Décollage réussi pour Legal Pilot

Legal Pilot est l’exemple de la bonne idée qui donne naissance à un outil pratique et efficace pour les professions du droit et les entreprises. En co...

Hélène Bourbouloux : la référence

Hélène Bourbouloux : la référence

Rallye, la maison mère de Casino a été placée en sauvegarde. Deux administrateurs ont été nommés. Dont Hélène Bourbouloux. Portrait de l’administratri...

Data Legal Drive lève un million d’euros

Data Legal Drive lève un million d’euros

La legaltech Data legal Drive, dédiée à la mise en conformité des entreprises au RGPD, lève un million d’euros. Elle fait le choix d’un acteur majeur...

C. Burtin (Bordier & Cie) : " Le private equity prend de plus en plus de place dans l’offre des banques privées "

C. Burtin (Bordier & Cie) : " Le private equity prend de plus en plus de place dans l’offre des banq...

Depuis 1844, la banque Bordier & Cie accompagne familles et dirigeants d’entreprise dans la structuration et la préservation de leur patrimoine. S...

Changement de têtes chez Fromont Briens

Changement de têtes chez Fromont Briens

Sept des avocats associés du cabinet français deviennent gérants : Cecilia Arandel, Julie Beot-Rabiot, David Blanc, Jean-Martial Buisson, Carole Codac...

Alto Avocats devient Hashtag Avocats

Alto Avocats devient Hashtag Avocats

Le cabinet français Alto Avocats créé en 2015 change de nom et devient Hashtag Avocats, signifiant ainsi la consolidation de la structure.

Bonn Steichen & Partners devient BSP

Bonn Steichen & Partners devient BSP

Le cabinet luxembourgeois dirigé par Alain Steichen change de nom pour un renouvellement de son identité.

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Créée en 2002, L'Union Mutualiste Retraite (UMR) est une union de mutuelles spécialisées dans l'épargne retraite. Elle gère près de 9,1 milliards d’eu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message