Gestion passive : Generali Investment Partners à contre-courant

Dans un marché américain friand de gestion passive, la compagnie italienne prend le pari de la gestion active via sa boutique Aperture.

© DR

Dans un marché américain friand de gestion passive, la compagnie italienne prend le pari de la gestion active via sa boutique Aperture.

10, c’est le nombre de stratégies passives parmi les 15 stratégies de gestion les plus populaires chez les investisseurs américains l’an dernier. Selon une étude du Boston Consulting Group (BCG) menée auprès de 30 gestionnaires représentant plus de 39 000 milliards de dollars d’actifs, la gestion passive via des fonds indiciels cotés est plébiscitée aux États-Unis, le tout dans un marché ultra concentré où 10 sociétés captent 80 % de la collecte des fonds ouverts.

Generali prend donc le pari, à travers sa boutique Aperture, de proposer deux fonds autour des marchés obligataires émergents avant d’en lancer deux nouveaux sur les actions mondiales. Dans un marché où la gestion passive rogne les marges et génère seulement 6 % des revenus pour 20 % d’encours en 2018, Aperture compte se démarquer avec des frais de gestion novateurs.

Basé sur un commissionnement similaire à celui des ETFs, Aperture se différencie par la rémunération de ses gérants. Ces derniers auront une rémunération fixe faible et une part variable liée à la surperformance générée en rapport à leur indice de référence. En cas de performance inférieure ou en ligne, les frais seront limités à 0.5 %, un taux compétitif pour les stratégies actives. En revanche, et à titre d’exemple, une surperformance de 8 % entrainerait un niveau de frais de 3 %. Cette façon de faire va à l’encontre du schéma classique, orienté plutôt sur la rémunération d’encours.

Fondé en septembre dernier et fruit d’un partenariat entre Generali et Peter Kraus, ancien chairman et CEO d’AllianceBernstein et global co-Head de Goldman Sachs, Aperture Investors entend changer le paradigme de la gestion d’actifs. A l’occasion du lancement, Carlo Trabattoni, head of Generali Investment Partners, avait déclaré que « la gestion passive prend de plus en plus de place car de nombreuses gestions actives sous-performent. Notre objectif est donc de combiner l’intérêt de la gestion passive avec le besoin des clients de la gestion active. »

Théo Maurin-Dior

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

P. Baussant (Baussant Conseil) : " Il faut avoir conscience de sa valeur "

P. Baussant (Baussant Conseil) : " Il faut avoir conscience de sa valeur "

L'augmentation du pouvoir économique des femmes a été considérable ces dernières années. Elles sont de plus en plus influentes en matière d’économie e...

Décideurs Juridiques en pause estivale

Décideurs Juridiques en pause estivale

La rédaction de Décideurs Juridiques souhaite à ses lecteurs un bel été et de bonnes vacances. Retrouvez votre rendez-vous quotidien le 2 septembre pr...

Procès des attentats du 13 novembre : le Conseil de l'ordre vote une compensation financière inédite entre les avocats

Procès des attentats du 13 novembre : le Conseil de l'ordre vote une compensation financière inédite...

Le Conseil de l'ordre des avocats de Paris a mis en place mardi un dispositif exceptionnel dans le cadre de la tenue du procès de terroristes : les ré...

Taylor Wessing amorce son arrivée en Irlande

Taylor Wessing amorce son arrivée en Irlande

Après avoir annoncé sa volonté de s’installer à Dublin en avril dernier, Taylor Wessing nomme deux nouveaux associés pour mener cette expansion : Adam...

Transaction record entre l’AMF et l’ancien directeur général de Fleury Michon

Transaction record entre l’AMF et l’ancien directeur général de Fleury Michon

Accusé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) d’avoir commis un manquement d’initié, Régis Lebrun s’engage à verser 225 000 euros au Trésor publi...

Systra signe la seconde CJIP de l’année 2021

Systra signe la seconde CJIP de l’année 2021

Après la convention judiciaire d’intérêt public (CJIP) signée en février dernier par le groupe Bolloré avec le Parquet national financier pour des fai...

Contentieux : Laude Esquier Champey prouve la pertinence de son modèle

Contentieux : Laude Esquier Champey prouve la pertinence de son modèle

Le cabinet d’avocats spécialistes du contentieux des affaires Laude Esquier Champey vient de fêter ses 13 ans d’existence. Passée la phase de lancemen...

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Doublant les effectifs de son bureau de Bruxelles, Laurius attire un groupe de trois associés : Christina Trappeniers, Damien Stas de Richelle et Caro...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte