GDF Suez choisit Engie

GDF Suez choisit Engie

L’énergéticien met fin aux rumeurs autour de sa future identité en révélant son nouveau nom.

Sept ans après la fusion de Gaz de France avec Suez, l'entreprise dirigée par Gérard Mestrallet a dévoilé son nouveau nom : Engie. Doit-on y voir une volonté de transformation rock’n’roll pour l’ancien monopole d’État ? L’homophonie avec la célèbre chanson des Rolling Stones amuse en tout cas les commentateurs sur les réseaux sociaux. Elle permet au groupe de rajeunir implicitement son image et de rompre avec l’apparente rigidité d’une entreprise publique.

Ce nom reflète surtout la nouvelle orientation de ce fleuron du CAC 40. Contraction du mot énergie, il met l’accent sur son approche généraliste – et non plus exclusivement gazière – et confirme l’ambition portée par Gérard Mestrallet : devenir le leader mondial de la transition énergétique. En toute logique, Engie est donc choisi pour sa facilité de prononcation dans toutes les langues. Une qualité indispensable quand l’essentiel de la croissance se fait hors de l’Hexagone.

Ce changement d'identité de marque s'accompagne d’une vaste campagne de communication qui s'étendra jusqu’au mois de juillet. Orchestrée par Publicis, elle prévoit des passages sur tous les canaux : à la télévision en prime time avec des spots de 30 à 90 secondes, dans la presse avec une centaine de passages avant début juillet sur tous les types de supports et sur Internet avec plus de 170 millions d'impressions prévues sur les réseaux sociaux.

Toutes les marques du groupe - Cofely, Electrabel - seront réunis sous la bannière Engie, accompagnant une réorganisation déjà enclenchée de l'énergéticien français.

Prochainement, les branches devraient disparaître au profit de vingt-quatre business units créées et réparties en cinq unités transversales métiers. L’objectif : établir une organisation simplifiée plus efficace pour s’exporter. À moins d’un an de la transmission des responsabilités à Isabelle Kocher, Gérard Mestrallet est donc plus que jamais à la manœuvre. De quoi donner « satisfaction » aux actionnaires qui se réunissent ce 28 avril en assemblée générale.

J.-H. F.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Le fabricant haut-savoyard de connecteurs Nicomatic est un exemple concret d'entreprise libérée en France. Olivier Nicollin, actuel PDG de cette entre...

Maison Henriot, chai d’œuvre

Maison Henriot, chai d’œuvre

Depuis plus de deux siècles, la maison Henriot cultive sa passion de la vigne et sa fierté du produit. Plus soucieuse de qualité que de volumes, elle...

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis d’inciter les grands groupes à davantage lier la rémunération de leurs dirigeants à des c...

Advens, success story de la cybersécurité française

Advens, success story de la cybersécurité française

Alexandre Fayeulle président et fondateur d’Advens, success story française dans l’univers de la cybersécurité, revient sur ses initiatives RSE et la...

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Alors que les nouvelles technologies s’invitent plus que jamais dans le secteur de la santé, la médecine intégrative fait de plus en plus d’adeptes. D...

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Le milliardaire italien, président du conseil d’administration d’EssilorLuxottica s’est éteint à Milan à l’âge de 87 ans. Retour sur la success story...

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Première fortune chinoise, Zhong Shanshan est le patron à la fois du géant de l’eau en bouteille Nongfu Spring et de l’entreprise pharmaceutique Beiji...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message