Gare du Nord : la mairie de Paris charge le gouvernement

Farouchement opposée au projet de transformation de la Gare du Nord, la nouvelle équipe municipale parisienne a manifesté son mécontentement suite à la validation du permis de construire. Elle compte s’y opposer par tous les moyens possibles.

© SNCF Gares&Connexions - Ceetrus - Valode & Pistre Architectes

Farouchement opposée au projet de transformation de la Gare du Nord, la nouvelle équipe municipale parisienne a manifesté son mécontentement suite à la validation du permis de construire. Elle compte s’y opposer par tous les moyens possibles.

La délivrance, le mardi 7 juillet, du permis de construire de la transformation de la Gare du Nord par le préfet d’Île-de-France a été peu au goût de la mairie de Paris. Dès le lendemain matin, Emmanuel Grégoire, fraîchement nommé premier adjoint à la maire en charge de l’urbanisme, n’a pas mâché ses mots, dénonçant un "passage en force gouvernemental" qu’il ira jusqu’à qualifier de "déni de démocratie". Le nouvel exécutif parisien considère que ce projet de transformation de la plus grande gare d’Europe comme "anti-écologique, dévastateur pour le commerce de proximité et peu adapté aux attentes des nombreux voyageurs", allant jusqu’à le qualifier de "Notre-Dame-des-Landes en plein Paris", il a pointé du doigt la responsabilité d’un État qui s’étant "mis à dos toutes les parties prenantes". Ainsi, la mairie de Paris compte s’opposer à ce projet, "politiquement et juridiquement, avec tous les outils à disposition". Si la stratégie juridique n’a pas été révélée, de nombreuses associations de riverains sont d’ores et déjà mobilisées pour étudier tous les recours possibles.

Cependant, la mairie s’est dite ouverte au dialogue avec l’État et le porteur de projet, affirmant toujours avoir l’espoir de "sortir par le haut". Cependant, plusieurs lignes rouges ont tout de même été dressées : l’abandon de la séparation des flux d’entrée et de sortie, la dédensification du projet, l’ouverture de la gare sur la ville, et enfin l’amélioration de l’intermodalité entre les différents modes de transport. La mairie exige également que le calendrier soit revu en scindant des travaux en plusieurs phases, ceux-ci étant jugés "irréalistes" pour une livraison en 2024, Emmanuel Grégoire allant jusqu’à "mettre au défi" Ceetrus et SNCF Gares & Connexions de prouver que les plannings de chantier sont crédibles.

Sur l’épineuse question du financement, qui se posera inévitablement si la jauge commerciale du projet est revue à la baisse, la Mairie de Paris s’est dite prête à contribuer au projet, lançant au passage une nouvelle pique à l’État : "c’est normalement son rôle de financer les infrastructures publiques de transport". Le torchon brûle plus que jamais. 

Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 31 juillet 2020

La veille urbaine du 31 juillet 2020

Tristan qui acquiert une cinquantaine de sites logistiques en France, LaSalle qui cède l’immeuble Sainte-Cécile à Paris 9e, Engie qui va se recentrer...

La veille urbaine du 30 juillet 2020

La veille urbaine du 30 juillet 2020

In’li et Axa IM – Real Assets qui créent une foncière de développement, BNP Paribas REIM qui lève le voile sur sa feuille de route RSE pour 2024, Infr...

A. Liss (DTZ Investors) : "Nous allons privilégier une stratégie de haute couture qui nous permettra de créer de la valeur"

A. Liss (DTZ Investors) : "Nous allons privilégier une stratégie de haute couture qui nous permettra...

DTZ Investors France anime régulièrement le marché de l’investissement immobilier. Alban Liss, son président, partage ses convictions au regard de la...

La biomasse sur le fil, en plein débat européen

La biomasse sur le fil, en plein débat européen

La biomasse correspond à 60 % de la consommation d’EnR en Europe, soit plus que les énergies solaire et éolienne combinées, selon Eurostat. Pourtant,...

D. Maixandeau (Groupe Maixandeau) : "Nous espérons doubler la taille de notre patrimoine d’ici trois ans"

D. Maixandeau (Groupe Maixandeau) : "Nous espérons doubler la taille de notre patrimoine d’ici trois...

Le Groupe Maixandeau s’est distingué ces dernières semaines avec l’acquisition de quatre galeries commerciales avec De Watou et la signature d’un entr...

La veille urbaine du 29 juillet 2020

La veille urbaine du 29 juillet 2020

La Française REM qui acquiert un immeuble de 20 000 m² à Malakoff, STAM Europe qui lance la JV Highlands II, France Mobilités qui fait 7 propositions...

A. Thibord (OFI Pierre) : "Nous espérons déployer notre capacité d’investissement de 100 M€ au cours des 12 prochains mois"

A. Thibord (OFI Pierre) : "Nous espérons déployer notre capacité d’investissement de 100 M€ au cours...

Trois ans après sa création, OFI Pierre entame une nouvelle phase de développement avec l’arrivée d’Aymeric Thibord à sa tête. Ce dernier livre à Déci...

La veille urbaine du 28 juillet 2020

La veille urbaine du 28 juillet 2020

Unibail-Rodamco-Westfield qui va installer son siège dans la tour Trinity, Procivis Nord en passe d’acquérir Nacarat, Nexity qui met en place un nouve...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message