Gafam vs Batx : "Pour les gouverner tous"

C'est une tendance de fond : dans le secteur des nouvelles technologies, et tout particulièrement de l'IA, la Chine et les USA mènent le jeu

C'est une tendance de fond : dans le secteur des nouvelles technologies, et tout particulièrement de l'IA, la Chine et les USA mènent le jeu

Que l’on parle du nombre de start-up, de brevets déposés ou des sommes investies (25 milliards de dollars par Washington, 65 milliards par Pékin) la domination des deux super-puissances est écrasante.

Cette omniprésence est incarnée par une poignée de mastodontes, les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) pour les États-Unis et les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi, auxquels on pourrait ajouter Huawei) pour la Chine. Les big tech ont pour point commun une capitalisation boursière stratosphérique : plus de 4 500 milliards de dollars à elles seules, soit plus que le PIB de l’Allemagne, la quatrième économie mondiale.

Autres similitudes : une diversification dans le matériel (hardware) et les logiciels (software) et surtout des investissements massifs – grâce à la R&D ou des acquisitions – dans les grands secteurs technologiques de demain. Les géants de la tech, qui ont construit leur puissance sur le développement d’Internet, sont en pleine mutation et étendent leurs activités à l’intelligence artificielle, au deep learning, aux véhicules autonomes, à la fintech ou à la santé... En quelques années, ils ont ainsi resserré leur domination sur notre quotidien mais aussi sur l’économie mondiale. Au point de remodeler en profondeur nos sociétés.

Des enjeux nationalistes

Qui peut aujourd’hui s’opposer ou même concurrencer l’avancée des Gafam et des BATX ? L’Europe tente de s’organiser en attaquant leur modèle économique, en faisant entendre sa voix en matière de protection des données personnelles et en promouvant la « tech » européenne. Une « troisième voie » qui doit encore faire ses preuves.

Aux yeux de Pékin et de Washington, les avancées commerciales et technologiques constituent des enjeux nationaux voire nationalistes. Cette compétition économique et géopolitique rebat les cartes pour les « big tech », qui en sont les pièces maîtresses tout autant que les victimes. Apple ou Huawei en ont récemment fait les frais. Le dernier risque pour ces entreprises vient de leur croissance monopolistique. Aux États-Unis et en Europe, de plus en plus de voix s’élèvent pour exiger une régulation accrue. La multiplication des enquêtes pour abus de position dominante pourrait même déboucher sur leur démantèlement.

Attaqués sur tous les fronts, les Gafam et les BATX font cependant preuve d’une résistance farouche, et continuent d’avancer leurs pions et de dessiner notre futur.

Cécile Chevré

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Gafam vs Batx : les nouveaux maîtres du monde

Dans le secteur de la tech, USA et Chine mènent la danse. Qui des deux pays gagnera le match ?
Sommaire 9 géants de la tech qui se partagent le monde Les BATX, sous l’empire du Milieu L'arrestation d’une dirigeante de Huawei relance la guerre de la 5G Alphabet, du soft au hard Tencent sur tous les fronts Tech et Bourse : mutuelle dépendance Annie Guo (Silkpay) : « La révolution de la fintech est menée par les entreprises chinoises »
Cegid accompagne les dirigeants et décideurs financiers d’aujourd’hui et de demain

Cegid accompagne les dirigeants et décideurs financiers d’aujourd’hui et de demain

Depuis plus de 35 ans, Cegid est au cœur des dispositifs financiers et de gestion des entreprises françaises de toutes tailles et de tous secteurs. Fo...

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

Les cofondateurs de TransferWise ainsi que certains investisseurs historiques cèdent une partie de leurs titres sur la base d’une valorisation qui att...

Recherche, l'UE se donne les moyens

Recherche, l'UE se donne les moyens

De 3 milliards d’euros en 1984 à 77 milliards en 2014. La recherche est le troisième poste de dépense de l’UE. Pour aller encore plus loin, la Commiss...

Fabien Benoit : "La Silicon Valley n'aime pas la démocratie"

Fabien Benoit : "La Silicon Valley n'aime pas la démocratie"

Autrefois terre de création et de contre-culture, la Silicon Valley a muté. Au point de devenir plus menaçante que fascinante. Entretien avec le journ...

Cédric O, au cœur des réseaux

Cédric O, au cœur des réseaux

Pour succéder à Mounir Mahjoubi à la tête du secrétariat d’État au numérique, le président de la République a fait appel à un proche conseiller, march...

Pierre-François Thaler (EcoVadis) : "Nous sommes sur un marché de niche à forte croissance"

Pierre-François Thaler (EcoVadis) : "Nous sommes sur un marché de niche à forte croissance"

EcoVadis ancre la RSE dans l’ADN des entreprises. Un concept rentable et écologique qui permet un développement rapide sur tous les continents. Rencon...

Le studio EuropaCorp placé en procédure de sauvegarde

Le studio EuropaCorp placé en procédure de sauvegarde

Après cette annonce, le cours d’EuropaCorp, la société de production de films et de séries fondée par Luc Besson, s’est effondré de 32 %.

Le 5 Juin se tiendra la 9e édition du G20 Strategy & Management Summit, édition Marketing-Innovation

Le 5 Juin se tiendra la 9e édition du G20 Strategy & Management Summit, édition Marketing-Innovation

600 PDG, DG et membres du COMEX des plus grandes entreprises et d’ETI françaises ainsi qu’une sélection de start-up innovantes se réuniront au Pavillo...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message