Gafam vs Batx : "Pour les gouverner tous"

C'est une tendance de fond : dans le secteur des nouvelles technologies, et tout particulièrement de l'IA, la Chine et les USA mènent le jeu

C'est une tendance de fond : dans le secteur des nouvelles technologies, et tout particulièrement de l'IA, la Chine et les USA mènent le jeu

Que l’on parle du nombre de start-up, de brevets déposés ou des sommes investies (25 milliards de dollars par Washington, 65 milliards par Pékin) la domination des deux super-puissances est écrasante.

Cette omniprésence est incarnée par une poignée de mastodontes, les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) pour les États-Unis et les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi, auxquels on pourrait ajouter Huawei) pour la Chine. Les big tech ont pour point commun une capitalisation boursière stratosphérique : plus de 4 500 milliards de dollars à elles seules, soit plus que le PIB de l’Allemagne, la quatrième économie mondiale.

Autres similitudes : une diversification dans le matériel (hardware) et les logiciels (software) et surtout des investissements massifs – grâce à la R&D ou des acquisitions – dans les grands secteurs technologiques de demain. Les géants de la tech, qui ont construit leur puissance sur le développement d’Internet, sont en pleine mutation et étendent leurs activités à l’intelligence artificielle, au deep learning, aux véhicules autonomes, à la fintech ou à la santé... En quelques années, ils ont ainsi resserré leur domination sur notre quotidien mais aussi sur l’économie mondiale. Au point de remodeler en profondeur nos sociétés.

Des enjeux nationalistes

Qui peut aujourd’hui s’opposer ou même concurrencer l’avancée des Gafam et des BATX ? L’Europe tente de s’organiser en attaquant leur modèle économique, en faisant entendre sa voix en matière de protection des données personnelles et en promouvant la « tech » européenne. Une « troisième voie » qui doit encore faire ses preuves.

Aux yeux de Pékin et de Washington, les avancées commerciales et technologiques constituent des enjeux nationaux voire nationalistes. Cette compétition économique et géopolitique rebat les cartes pour les « big tech », qui en sont les pièces maîtresses tout autant que les victimes. Apple ou Huawei en ont récemment fait les frais. Le dernier risque pour ces entreprises vient de leur croissance monopolistique. Aux États-Unis et en Europe, de plus en plus de voix s’élèvent pour exiger une régulation accrue. La multiplication des enquêtes pour abus de position dominante pourrait même déboucher sur leur démantèlement.

Attaqués sur tous les fronts, les Gafam et les BATX font cependant preuve d’une résistance farouche, et continuent d’avancer leurs pions et de dessiner notre futur.

Cécile Chevré

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Gafam vs Batx : les nouveaux maîtres du monde

Dans le secteur de la tech, USA et Chine mènent la danse. Qui des deux pays gagnera le match ?
Sommaire 9 géants de la tech qui se partagent le monde Les BATX, sous l’empire du Milieu L'arrestation d’une dirigeante de Huawei relance la guerre de la 5G Alphabet, du soft au hard Tencent sur tous les fronts Tech et Bourse : mutuelle dépendance Annie Guo (Silkpay) : « La révolution de la fintech est menée par les entreprises chinoises »
Marc Madiot (Groupama-FDJ) : « C’est la performance qui fait de vous un leader »

Marc Madiot (Groupama-FDJ) : « C’est la performance qui fait de vous un leader »

Ancien cycliste de talent, Marc Madiot est aujourd’hui un ­manager passionné et respecté. Depuis vingt-deux ans, la FDJ l’accompagne dans son projet s...

L’IA est-elle une arme de destruction massive ?

L’IA est-elle une arme de destruction massive ?

Nous connaissions l’intelligence artificielle (IA) qui joue au jeu de Go, l’IA qui conduit une voiture. Voici l’IA qui s’attaque aux systèmes informat...

Belgique : les éditeurs juridiques Legitech et Anthemis fusionnent

Belgique : les éditeurs juridiques Legitech et Anthemis fusionnent

Grâce à l’acquisition de son homologue belge Anthémis, l’éditeur juridique luxembourgeois Legitech mise sur la création d’une offre multisupport.

Yan Hascoet, (Kapten) :  « Londres représente un marché supérieur au marché parisien »

Yan Hascoet, (Kapten) : « Londres représente un marché supérieur au marché parisien »

En pleine expansion européenne, Chauffeur Privé laisse tomber la cravate et change de nom pour Kapten. Le leader français des VTC, qui a construit son...

Eurazeo acquiert le néerlandais DORC

Eurazeo acquiert le néerlandais DORC

En phase de négociation exclusive avec le Montagu Private Equity, la société d’investissement cotée Européenne devrait acquérir DORC, une entreprise s...

Doctolib : la nouvelle licorne française

Doctolib : la nouvelle licorne française

La valorisation de Doctolib a dépassé le milliard d’euros lors de l’augmentation de capital de 150 M€. La start-up française devient ainsi le plus gro...

Arnaud de la Tour (Hello Tomorrow) : « Nous questionnons la technologie avec les gens qui la font »

Arnaud de la Tour (Hello Tomorrow) : « Nous questionnons la technologie avec les gens qui la font »

Arnaud de la Tour, vice-président et cofondateur de Hello Tomorrow, principal événement en France consacré aux Deep Tech en France, fait le point sur...

Pieter Lammens (Lafayette Plug and play) : "Les futurs clients sont les millennials d’aujourd’hui”

Pieter Lammens (Lafayette Plug and play) : "Les futurs clients sont les millennials d’aujourd’hui”

Les Galeries Lafayette se sont associées au célèbre accélérateur américain Plug and Play depuis 2016. Objectif : Accélérer chaque année une vingtaine...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message