Gafa : les Américains songent à serrer la vis

Des projets de lois visant à instaurer davantage de concurrence ont été dévoilés en fin de semaine dernière. Apple, Amazon ou encore Google pourraient avoir à céder des activités si ces textes devaient entrer en vigueur.

Des projets de lois visant à instaurer davantage de concurrence ont été dévoilés en fin de semaine dernière. Apple, Amazon ou encore Google pourraient avoir à céder des activités si ces textes devaient entrer en vigueur.

Les Européens en rêvent, les Américains vont-ils le faire ? Alors que depuis plusieurs années l’Union européenne tente de limiter le monopole des Gafa et de faire émerger des champions sur son propre continent, une partie du salut pourrait venir de l’autre côté de l’Atlantique. Vendredi 11 juin, plusieurs propositions de lois à l’initiative d’une coalition bipartisane ont été dévoilés. Leur but ? Limiter le pouvoir des géants de la tech. Si ces textes venaient à être votés, des sociétés comme Google ou Amazon pourraient devoir céder des actifs ou à se scinder en deux pour satisfaire aux nouvelles réglementations.

Risques d’amendes

L’un des textes propose d’interdire aux groupes de posséder des filiales qui opèrent sur leur plateforme si celles-ci entrent en concurrence avec d’autres entreprises. Les textes prévoient également de rendre illégal, dans la plupart des cas, le fait pour un groupe de donner la préférence à ses propres produits sur sa plateforme. Coût de l’amende si l’entreprise venait à enfreindre cette mesure ? 30 % de son chiffre d’affaires américain. Par exemple, Google ne pourrait plus fournir ses propres services de recherches spécialisés dans les voyages, ni Apple proposer Apple Music.

"Les monopoles technologiques non réglementés ont trop de pouvoir sur notre économie"

Un autre projet de loi prévoit d’empêcher les plateformes d’acter des fusions sauf à ce qu’elles puissent démontrer que la cible n’entre pas en concurrence avec l’un des produits ou services proposés chez elle. Un autre encore obligerait les plateformes à autoriser leurs utilisateurs à transférer leurs données ailleurs, s’ils le désirent, y compris chez la concurrence.

Des projets qui ne font pas l’unanimité

Les différentes mesures présentées font suite à seize mois d’enquête de la part d’une commission sur la concurrence dans le marché numérique. Son président, le démocrate David Cicilline, déclarait vendredi : "Les monopoles technologiques non réglementés ont trop de pouvoir sur notre économie. Ils sont dans une position unique pour choisir les gagnants et les perdants, détruire les petites entreprises, augmenter les prix pour les consommateurs et mettre les gens au chômage."

Ces propositions ne font pas l’unanimité. La chambre de commerce américaine s’est dite "fermement opposée" à ce texte. "Les projets de loi qui visent des entreprises spécifiques, au lieu de se concentrer sur les pratiques commerciales, relèvent tout simplement d’une mauvaise politique… et pourraient être jugés inconstitutionnels", estime-t-elle dans un communiqué. Reste à savoir si ces propositions feront office de loi.

OV

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

Le document-cadre sur les programmes de conformité vient d’être mis à jour par l’Autorité de la concurrence. Le texte fournit aux entreprises et aux a...

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

En 2021, l’Autorité des marchés financiers a connu une forte hausse des valorisations et des entrées en Bourse et noté la montée en puissance de l’act...

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Le cabinet, spécialiste des sujets de conseil et contentieux des entreprises, élargit son offre de services avec l’arrivée d’une nouvelle associée. Ma...

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Quentin Renaud s’associe au sein du cabinet Squair. Habitué des dossiers de propriété littéraire et artistique, droit des marques et dessins et modèle...

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

La 67e édition de la Brussels Art Fair (Brafa), l’une des plus anciennes et prestigieuses foires d’art d’Europe, rassemblera 115 galeries du 19 au 26...

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message