G. Deforge, W. Morelli et O. de Molliens : "Nous ne cherchons pas à être les leaders du marché, mais les meilleurs pour nos clie

Nexity Conseil et Transaction vient de conclure un management-buy-out. L’occasion de faire le point sur la stratégie de développement de la société avec Guy Deforge, DGA en charge des lignes commerces, locaux d’activité et logistique et régions, William Morelli, DGA en charge des lignes bureaux et corporate solutions, et Olivier de Molliens, DGA en charge des lignes investissement et montage d’opérations de Nexity Conseil et Transaction.
De gauche à droite : Guy Deforge, DGA en charge des lignes commerces, locaux d’activité et logistique et régions, William Morelli, DGA en charge des lignes bureaux et corporate solutions, Valérie Mellul, présidente, et Olivier de Molliens, DGA en charge d

Nexity Conseil et Transaction vient de conclure un management-buy-out. L’occasion de faire le point sur la stratégie de développement de la société avec Guy Deforge, DGA en charge des lignes commerces, locaux d’activité et logistique et régions, William Morelli, DGA en charge des lignes bureaux et corporate solutions, et Olivier de Molliens, DGA en charge des lignes investissement et montage d’opérations de Nexity Conseil et Transaction.

Décideurs. Que représente Nexity Conseil et Transaction aujourd’hui ?

Guy Deforge : Nous sommes des experts du conseil et du brokerage dans l’immobilier d’entreprise. Nous intervenons sur les actifs de bureaux, les locaux d’activités, la logistique et les commerces pour le compte des acteurs institutionnels et des entreprises. Nous sommes présents à Paris et en Île-de-France ainsi qu’à Toulouse, Bordeaux, Marseille, Aix-en-Provence et Lyon. Afin d’accélérer notre développement et notre agilité, nous venons de conclure un management-buy-out qui constitue la suite logique de l’aventure entrepreneuriale entamée il y a maintenant quatre ans. Nous sommes le référent en matière de conseil et de transaction du pôle Nexity Solutions Entreprise. 

Olivier de Molliens : Nous avons réalisé 20,2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018, soit une croissance de 11 % par rapport à 2017. Nexity Conseil et Transaction compte 140 collaborateurs et a totalisé 500 transactions l’année dernière.

"Nous déployons actuellement un programme de recrutement de 25 collaborateurs et visons un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros d’ici 2021"

Quels sont vos axes de développement ?

Guy Deforge : Nous allons ouvrir un bureau à Lille, deuxième marché régional en France derrière Lyon. Nous avons également l’intention de créer une équipe dédiée à la logistique au niveau national. Ce secteur est dynamique avec l’essor du e-commerce et le développement de la logistique du dernier kilomètre.

William Morelli : Nous avons choisi depuis quatre ans de mettre l’accent sur le conseil. Et nous allons poursuivre dans cette voie pour répondre de manière optimale à nos clients tout en nous différenciant des autres brokers. Notre équipe transversale « Corporate Solutions » accompagne les entreprises en phase amont afin de traiter tous les sujets qui composent un projet immobilier et ainsi leur permettre de prendre une décision éclairée pouvant mettre en œuvre leur projet. Cette approche intéresse aussi les acteurs institutionnels car elle aide à identifier les besoins de l’utilisateur final, et ainsi proposer un produit répondant davantage aux attentes. L’immobilier étant désormais perçu comme un levier de transformation et de performance par l’entreprise, notre méthode contribue à créer de la valeur.

Olivier de Molliens : Nous allons également continuer d’innover. Nous nous appuyons sur le numérique et la data pour faciliter la prise de décision de nos clients. Notre salle immersive et interactive Connect’— fruit de ces innovations — nous permet notamment de répondre à leurs interrogations avec une grande précision instantanée. C’est un gain de temps précieux.

Quelles sont vos ambitions ?

William Morelli : Nous ambitionnons de fidéliser encore davantage de clients grâce à notre approche de conseil offrant une prestation sur mesure sans couture. Nous ne cherchons pas à être les leaders du marché, mais les meilleurs pour nos clients. Nous déployons actuellement un programme de recrutement de 25 collaborateurs et visons un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros d’ici 2021.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Cette interview est extraite du hors-série contenant les entretiens réalisés par Décideurs lors du Mipim 2019.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Mipim 2019 : une industrie en mouvement

Contrairement à ce que son nom laisserait penser, l’immobilier est une industrie en plein développement. Et ce à tous les niveaux de la chaîne de valeur, de l’aménageur à l’organisateur de salon en passant par les développeurs, les foncières, les investisseurs, les conseils, les utilisateurs ou les financeurs. Le Mipim 2019 a été une nouvelle fois l’occasion de s’en rendre compte.
Sommaire K. Habra : "Ivanhoé Cambridge ambitionne de doubler la taille de sa plateforme européenne" Christel Zordan : "Nuveen Real Estate souhaite constituer un portefeuille très équilibré" J. Schenk et C. Luithlen : "Real I.S. espère atteindre le seuil du milliard d’euros d’actifs sous gestion en France cette année" B. Cappelle (Savills France) : "Nous réfléchissons à des opérations de croissance externe" Caroline Lamaud et Joachim Dupont : "Anaxago entame une nouvelle phase de développement" L. Knights et A. Angel : "Kwerk veut lancer une offre à destination des grands comptes" V. Carreau : "Comet Meetings veut devenir le leader de la réunion et du séminaire non résidentiel" Retour sur les temps forts du Mipim 2019 Ronan Vaspart : "Le Mipim n’est plus seulement un animateur de la communauté immobilière"
Le Mipim 2020 reporté en juin

Le Mipim 2020 reporté en juin

Alors que plusieurs sociétés ont annulé leur présence au Mipim 2020 ces derniers jours en raison de la propagation du coronavirus en Europe, l’organis...

La veille urbaine du 28 février 2020

La veille urbaine du 28 février 2020

Le décès de Marc Pietri, les résultats de la 2e édition de l’Observatoire des usages et représentations des territoires, Engie qui dévoile sa raison d...

La veille urbaine du 27 février 2020

La veille urbaine du 27 février 2020

Les annulations de présence qui s’accumulent au Mipim, S2i Partners qui cède l’immeuble loué par Céline au 22 rue de la Banque à Paris 2e, les prix de...

Le rappel à l'ordre de la CJUE dans l'affaire Airbnb

Le rappel à l'ordre de la CJUE dans l'affaire Airbnb

La Cour de justice de l’Union européenne a récemment rendu un arrêt dans lequel elle dispense Airbnb de posséder une carte professionnelle d’agent imm...

P. Chiambaretta : "L’architecte sera un véritable problem solver demain"

P. Chiambaretta : "L’architecte sera un véritable problem solver demain"

Quel est le point commun entre l’immeuble The Link, le centre commercial Aéroville et le MoCo, centre d’art contemporain de Montpellier ? Tous ont été...

La veille urbaine du 26 février 2020

La veille urbaine du 26 février 2020

Le lancement de l’OPCI Altixia Valeur, Nicolas Jullien nommé DGA de Perial Développement, le renouvellement des mandats des membres du directoire de l...

Volocopter lève 37 millions d’euros pour certifier son taxi volant

Volocopter lève 37 millions d’euros pour certifier son taxi volant

La start-up allemande, Volocopter, spécialisée dans la mobilité aérienne urbaine (UAM), vient de clôturer un tour de table de 37 millions d’euros, des...

La veille urbaine du 25 février 2020

La veille urbaine du 25 février 2020

Union Investment qui lance son premier développement logistique en France, BNP Paribas REIM qui renforce son organisation européenne, le lancement du...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message