Frey mise sur la forêt française pour atteindre la neutralité carbone

La foncière commerciale Frey a levé le voile sur une stratégie visant à atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2030, avec pour principal vecteur la forêt française français. Pour cela, la SIIC a créé son propre groupement forestier, lequel vient de signer sa première acquisition

La foncière commerciale Frey a levé le voile sur une stratégie visant à atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2030, avec pour principal vecteur la forêt française français. Pour cela, la SIIC a créé son propre groupement forestier, lequel vient de signer sa première acquisition

« Pas venu pour parler chiffres ». Alors que la Convention citoyenne sur le climat vient de rendre ses 150 propositions, Antoine Frey a lui choisi de dévoiler sa stratégie visant à faire atteindre à la SIIC la neutralité carbone dès 2030. « Cela fait des années que nous parlons de croissance, il est maintenant venu le temps de lui donner un sens » a-t-il annoncé, rappelant que sa foncière est « pionnière » en matière de retail parks écologiques, avec le concept Greencenter lancé en 2008. A l’occasion de l’annonce de ses derniers résultats, le groupe avait déjà communiqué son résultat net part de groupe (RNPG) carbone, permettant de quantifier l’impact financier de son empreinte carbone sur sa rentabilité. En 2019, celui-ci s’est élevé à 6,9 millions d’euros, pour une empreinte carbone calculée de 275 887 tonnes. L’objectif est de ramener ces indicateurs à zéro d’ici dix ans.

Pour parvenir à cet objectif, le groupe rémois a décidé de recourir massivement aux forêts françaises, « une filière qui a du mal à émerger ». Frey a ainsi annoncé la création de son propre groupement forestier, baptisé Forey, qui disposera d’une enveloppe de 35 millions d’euros pour les dix prochaines années. 104 hectares viennent tout juste d’être acquis en Côte d’Or, l’objectif étant de détenir à terme entre 3 500 et 4 000 hectares. Si cet investissement, « intéressant d’un point de vue financier », il n’est pas « pour faire de la compensation » a martelé Antoine Frey. En effet, il vise à irriguer les trois grands métiers du groupe : les développements de nouveaux projets intégreront ainsi une majorité de matériaux biosourcés, parmi lesquels le bois de construction, dont le groupe maîtrisera son propre approvisionnement. En tant que bailleur, le groupe compte optimiser les bonnes pratiques de ses locataires, notamment grâce à la mise en place de baux verts, tandis que la foncière va entamer une réflexion sur la rénovation énergétique de ses actifs, tout en tentant d’optimiser le bilan carbone lié au transport des visiteurs, lesquels viennent principalement en voiture. Le déploiement de bornes de recharge rapide pour véhicules a notamment été évoquée.

Pour piloter cette stratégie, Frey a constitué un comité stratégique composé de plusieurs membres de son conseil d’administration : François Lemarchand, fondateur de Nature & Découverte, Nathalie Robin, directrice immobilier de BNP Paribas Cardif, Antoine Frey, ainsi que Michel Veillon, directeur général d’Ossabois et Ghislain de La Selle, expert forestier. Pour conclure, Antoine Frey a également affiché la raison d’être du groupe : « la création d’interactions positives entre les êtres humains dans une ville décarbonée ».

Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 26 février 2021

La veille urbaine du 26 février 2021

Le renouvellement de l’équipe d’urbanistes-architectes du projet Gerland à Lyon, les investissements résidentiels qui bondissent de 41 % en 2020… Déci...

Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate

Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate

PGIM Real Estate a annoncé cette semaine plusieurs nominations dans le but de renforcer sa plate-forme européenne et poursuivre sa croissance. Jocelyn...

La veille urbaine du 25 février 2021

La veille urbaine du 25 février 2021

La signature de l'acte de vente pour la réalisation de The Link à La Défense, AEW qui lance une plateforme dédiée à la logistique et aux parcs d’activ...

Le Haut Conseil pour le climat juge le projet de loi sur le climat insuffisant

Le Haut Conseil pour le climat juge le projet de loi sur le climat insuffisant

Le Haut Conseil pour le climat (HCC) a publié un avis en amont du processus législatif qui analyse la contribution du projet de loi à la transition ba...

F.G. Vaissier (White & Case) : "L’année 2020 est restée très dynamique avec le développement de projets miniers majeurs"

F.G. Vaissier (White & Case) : "L’année 2020 est restée très dynamique avec le développement de proj...

Malgré les conditions sanitaires actuelles et une conjoncture économique morose pour les matières premières, les 122 millions de dollars de dette banc...

V. Bédague (Nexity) : "Les promoteurs ont besoin de densifier en hauteur"

V. Bédague (Nexity) : "Les promoteurs ont besoin de densifier en hauteur"

Entre crise sanitaire, confinements et élections municipales, le monde de la promotion a connu une année 2020 mouvementée. Véronique Bédague, directri...

La veille urbaine du 24 février 2021

La veille urbaine du 24 février 2021

Nouvelle augmentation de capital en vue pour AccorInvest, Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate… Décideurs vous pr...

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en France"

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en Fran...

Plus de trois ans après son lancement officiel, l’association Circolab a défriché un certain nombre de dossiers et développé une boîte à outils utilis...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte