Frederick Smith, le joueur

Le fondateur du géant emblématique des services d’expédition FedEx, Frederick Smith, a eu une vie bien remplie : il a servi au Vietnam, a eu George W. Bush pour ami à l'université et a sauvé son entreprise de la faillite en jouant à Las Vegas le peu d'argent qui lui restait.

Le fondateur du géant emblématique des services d’expédition FedEx, Frederick Smith, a eu une vie bien remplie : il a servi au Vietnam, a eu George W. Bush pour ami à l'université et a sauvé son entreprise de la faillite en jouant à Las Vegas le peu d'argent qui lui restait.

La rumeur raconte que Frederick Smith a rédigé, alors qu'il était à Yale, un article décrivant ce à quoi pourrait ressembler le service d’expédition de nuit à l'ère informatique, devoir pour lequel il a obtenu une note très moyenne. Certes, son professeur ignorait que Smith fonderait un jour une société d’expédition dont la capitalisation en Bourse s’élèverait, à son zénith, à 73 milliards de dollars.

La distribution du courrier est une entreprise effrénée, mais Smith s’y connaît fort bien en matière d’intense activité. Une fois son diplôme de Yale en poche, études au cours desquelles il s’est lié d'amitié avec George W. Bush et John Kerry, Smith a servi deux fois au Vietnam sur des missions en vol. Après avoir obtenu le grade de capitaine, il est honorablement démobilisé en 1969 et reçoit une Silver Star et deux Purple Hearts.

Destin hollywoodien 

Deux ans plus tard, à l'âge de 26 ans, Smith fonde Federal Express. L’entreprise desservait déjà 25 villes en 1973 et il envisageait FedEx comme la version des services d'expédition basée sur le principe des banques centrales de compensation. Il n’était pas parti de rien puisqu’il avait hérité de 4 millions de dollars, soit l’équivalent de plus de 25 millions de dollars actuels. Cette somme l’aide à attirer des investisseurs en capital-risque, mais les premiers temps sont très durs. Au cours de ses 26 premiers mois d'existence, la société perd 29 millions de dollars. Arrivé à un certain stade, après s'être vu refuser un prêt financier vital, Frederick Smith décide de jouer à Las Vegas les 5 000 dollars qui lui restent de la société. Il en gagne 27 000 au Blackjack, ce qui lui permet de solder la facture de carburant de 24 000 dollars et d’avoir une réserve.

De nos jours, le chiffre d'affaires de FedEx s’élève à 65 milliards de dollars. En 1997, alors que la plupart des investisseurs boudent Hollywood, Smith finance entièrement le studio de cinéma Alcon Entertainment qui, au fil des années, d'une entreprise de fabrication rapide de récipients, deviendra une prestigieuse société de production oscarisée.

Arjun Sajip, traduit de l'anglais

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 meilleurs dirigeants France et International 2020

Pour la troisième année consécutive, Décideurs publie son
classement des 100 Meilleurs Dirigeants France et international. Un palmarès inédit qui couvre les différents secteurs de
l’économie et les cinq continents.
Sommaire

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte