François Essertel (HSBC Private Banking) : « Demeurer en architecture ouverte »

Avec plus de 300 milliards d’euros sous gestion à travers le monde, HSBC Private Banking est un leader incontestable de la banque privée. Depuis son arrivée en 2014, François Essertel a accompagné une formidable croissance des résultats de la banque en France.

© DR

Avec plus de 300 milliards d’euros sous gestion à travers le monde, HSBC Private Banking est un leader incontestable de la banque privée. Depuis son arrivée en 2014, François Essertel a accompagné une formidable croissance des résultats de la banque en France.

Décideurs. En plus d’être une banque mondiale, HSBC Private Banking est l’une des meilleures banques privées de la place. Comment expliquez-vous cet alignement des planètes ?

François Essertel. À l’heure de Mifid 2, nous poursuivons néanmoins notre développement en advisory, notre équipe dédiée au conseil en investissement, et le renforçons même. Nous nous appuyons également sur un desk proposant, par exemple, des produits structurés sur mesure à destination de notre clientèle aux besoins très spécifiques. De plus, conscients de la nécessité de demeurer en architecture ouverte, nous avons étoffé nos équipes de spécialistes produit avec le recrutement de conseillers en investissements, en appui des banquiers privés et des ingénieurs patrimoniaux qui eux sont clé pour la croissance. Nous mettons tout en œuvre pour accompagner les changements profonds du monde de la banque privée et des besoins de ses clients.

Accompagner l’évolution de la banque privée signifie-t-il également la mise en place d’un plan de transformation digitale ?

Le réseau nous aide beaucoup pour cela. Notre groupe a engagé des efforts conséquents en investissant plus de 400 millions d’euros sur le digital et la transformation de nos outils IT en France. En résulteront des gains d’efficacité considérables aussi bien pour la banque que pour ses clients. Cette transition a permis de mettre en lien les comptes courants logés dans le réseau ou à la banque privée avec les outils du groupe. Nous sommes ainsi en capacité d’offrir ces services à tous nos clients. L’ambition de la banque privée est de se renforcer vers de l’advisory version digitale, tout en maintenant l’expérience physique primordiale à nos métiers.

Comment accompagnez-vous les nouvelles générations de clientèle ?

Nous organisons un séminaire à Bornéo pour les enfants de nos clients. Fiers de notre identité internationale, et de celle de nos clients, nous invitons des clients du monde entier afin qu’ils puissent apprendre les uns des autres. Nous souhaitons leur apporter une expérience sur la thématique du développement durable. Par ailleurs, nous réunissons à Shaghaï les clients qui sont déjà en phase de reprendre les affaires de la famille.

Vis-à-vis des entrepreneurs, comment appréhendez-vous la gestion de la trésorerie d’entreprise ? Nous avons un accord de groupe sur ce sujet. Au bénéfice des trésoreries longues, nous avons des offres de contrat de capitalisation lorsque les entreprises y sont éligibles. Nous proposons également une offre complète associant absolute return, produits structurés et dépôts à terme. Le degré de risque accepté par les directions financières est assez contenu, en fonction des conditions de volatilité. Ainsi, la durée de placement devrait être d’au moins un an.

Propos recueillis par Yacine Kadri

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

P. Baussant (Baussant Conseil) : " Il faut avoir conscience de sa valeur "

P. Baussant (Baussant Conseil) : " Il faut avoir conscience de sa valeur "

L'augmentation du pouvoir économique des femmes a été considérable ces dernières années. Elles sont de plus en plus influentes en matière d’économie e...

Décideurs Juridiques en pause estivale

Décideurs Juridiques en pause estivale

La rédaction de Décideurs Juridiques souhaite à ses lecteurs un bel été et de bonnes vacances. Retrouvez votre rendez-vous quotidien le 2 septembre pr...

Procès des attentats du 13 novembre : le Conseil de l'ordre vote une compensation financière inédite entre les avocats

Procès des attentats du 13 novembre : le Conseil de l'ordre vote une compensation financière inédite...

Le Conseil de l'ordre des avocats de Paris a mis en place mardi un dispositif exceptionnel dans le cadre de la tenue du procès de terroristes : les ré...

Taylor Wessing amorce son arrivée en Irlande

Taylor Wessing amorce son arrivée en Irlande

Après avoir annoncé sa volonté de s’installer à Dublin en avril dernier, Taylor Wessing nomme deux nouveaux associés pour mener cette expansion : Adam...

Transaction record entre l’AMF et l’ancien directeur général de Fleury Michon

Transaction record entre l’AMF et l’ancien directeur général de Fleury Michon

Accusé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) d’avoir commis un manquement d’initié, Régis Lebrun s’engage à verser 225 000 euros au Trésor publi...

Systra signe la seconde CJIP de l’année 2021

Systra signe la seconde CJIP de l’année 2021

Après la convention judiciaire d’intérêt public (CJIP) signée en février dernier par le groupe Bolloré avec le Parquet national financier pour des fai...

Contentieux : Laude Esquier Champey prouve la pertinence de son modèle

Contentieux : Laude Esquier Champey prouve la pertinence de son modèle

Le cabinet d’avocats spécialistes du contentieux des affaires Laude Esquier Champey vient de fêter ses 13 ans d’existence. Passée la phase de lancemen...

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Doublant les effectifs de son bureau de Bruxelles, Laurius attire un groupe de trois associés : Christina Trappeniers, Damien Stas de Richelle et Caro...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte