François Baroin devient conseiller chez Barclays

L’ancien journaliste, avocat et homme politique, François Baroin se lance désormais dans la banque d’affaires. C’est en rejoignant les rangs de Barclays en tant que conseiller extérieur que le chiraquien met fin à 25 ans d’engagement politique et confirme les vues de la banque d’affaires anglaise sur le marché français.

L’ancien journaliste, avocat et homme politique, François Baroin se lance désormais dans la banque d’affaires. C’est en rejoignant les rangs de Barclays en tant que conseiller extérieur que le chiraquien met fin à 25 ans d’engagement politique et confirme les vues de la banque d’affaires anglaise sur le marché français.

Dans le cas où la droite l'emportait aux législatives au printemps dernier, François Baroin s’était positionné pour former un gouvernement de cohabitation avec le président Emmanuel Macron. Mais les aléas des élections auront eu raison de ses ambitions politiques. Le chiraquien change radicalement de cap et suit finalement les traces de l’ancien premier ministre François Fillon - qui a intégré la société de gestion d'actifs Tikehau Capital en tant qu'associé – en se lançant dans la finance. Après 25 ans d’engagement politique, l’ex ministre du Budget et des Finances sous Sarkozy fait son entrée chez les banquiers d’affaires et devient conseiller extérieur de Barclays. Chargé de guider les acquéreurs étrangers dans l'Hexagone, la mission de François Baroin consiste à apporter « une vision stratégique aux clients français et internationaux ».

Embauche stratégique

Une aubaine pour la banque britannique à l’approche du Brexit. L’ancien politique rejoint une équipe d’une trentaine de banquiers d’affaires en fusions-acquisitions, émissions d’actions et obligataires. Un profil d’autant plus intéressant qu’il avait fait, durant la crise financière de 2008, la tournée des grandes institutions britanniques et américaines, pour promouvoir la stratégie française pour sauver l'euro et améliorer la solidité de ses banques. L’embauche de ce « VRP » d’envergure traduit l’ambition des dirigeants de Barclays. Pour Ghislain de Brondeau et Yann Krychowski, coresponsables de la banque en France, « l’Hexagone est redevenue un marché attractif pour les investisseurs internationaux ». Ils sont convaincus qu’un « ancien ministre de l'Économie est idéalement placé pour leur offrir des perspectives, leur décrypter le contexte français et faciliter leurs investissements ». L’objectif ?  « Revenir dans le top 5 des banques d'affaires internationales en France ».

Morgane Al Mardini 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Président de Saur depuis un an et demi, Patrick Blethon déroule son plan stratégique. Au menu : s’internationaliser, se rapprocher de ses clients et s...

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte