FLV & Associés : l'union fait la force

Le cabinet FLV & Associés a fêté ses 20 ans en 2017. Ses fondateurs travaillent ensemble depuis plus longtemps encore. Une histoire qui fait la force de cette structure multi-service assise depuis l’origine sur un positionnement international du droit des affaires. Décryptage des éléments bâtisseurs d’une stratégie qui remplit ses objectifs.

© Pascale D'Amore

La plupart des associés de FLV, de gauche à droite : Bastien Mathieu, Stéphane Salembien, Antoine Fourmentin, Anne Granger, Serge Gravel et Xavier Thouvenin.

Le cabinet FLV & Associés a fêté ses 20 ans en 2017. Ses fondateurs travaillent ensemble depuis plus longtemps encore. Une histoire qui fait la force de cette structure multi-service assise depuis l’origine sur un positionnement international du droit des affaires. Décryptage des éléments bâtisseurs d’une stratégie qui remplit ses objectifs.

Dans le paysage des cabinets d’avocats présents à Paris, FLV & Associés fait partie de ceux qui ont fondé leur modèle sur une association de personnes déterminées à suivre la stratégie élaborée dès l’origine. « Nous sommes un groupe d’avocats généralistes en droit des affaires, présente le cofondateur Antoine Fourmentin. Nous avons chacun nos spécialités mais nous voulons fournir ensemble à nos clients un service complet en droit de l’entreprise. » Celui qui intervient en M&A et en contentieux des affaires considère l’avocature comme un métier de spécialiste, d’où l’intérêt d’exercer au sein d’une structure multi-service dans laquelle chacun a son champ d’intervention. « Pour certains de nos clients étrangers, nous sommes une vraie direction juridique externalisée », illustre l’avocat international Serge Gravel, qui conseille notamment un grand groupe industriel américain depuis 2012 et pour lequel FLV & Associés intervient en droit de la distribution, droit européen, de la concurrence, en contentieux… Antoine Fourmentin donne un autre exemple : « Je suis avant tout un avocat corporate/M&A mais lorsque j’interviens en droit social lors d’un licenciement, d’un départ de dirigeant ou une structuration de management package, je reste l’interlocuteur privilégié du client et je demande à mes associés de rentrer dans le dossier, chacun dans leur spécialité si cela est nécessaire pour répondre aux demandes. » Et lorsque Marianne Franjou, experte du restructuring, rejoint l’équipe en provenance d’Altana en janvier 2018, c’est pour renforcer cette identité de la structure où les avocats spécialistes exercent tous ensemble pour les intérêts de leurs clients.

Une enseigne française à forte culture ­internationale

C’est donc une culture du collectif qui prime chez FLV & Associés. La relation de confiance entre les associés et les clients est au cœur de son fonctionnement. Nicolas Le Quintrec poursuit l’explication qui prévaut depuis la création du cabinet : « Nous avons voulu concevoir un modèle qui nous ressemble et nous grandissons selon cette culture. Nous accueillons des confrères qui nous ressemblent, d’où la stabilité remarquable de notre équipe. » En effet, depuis sa création en 1997 par trois anciens associés de chez JC Goldsmith & Associés, Antoine Fourmentin, Nicolas Le Quintrec et Naderasen Pillay Veerasamy, c’est d’abord le spécialiste de la propriété intellectuelle Stéphane Salembien qui a rejoint le jeune cabinet en 2000. Puis le docteur en droit Bastien Mathieu a été coopté en 2007. Xavier Thouvenin, avocat à Paris et à New York, arrive quant à lui en 2008.

Pendant longtemps, l’équipe est restée à six associés et un groupe de collaborateurs triés sur le volet. C’est ainsi que le cabinet a multiplié ses domaines d’intervention et diversifié son offre. L’arrivée de Denis Duponchel en 2013 renforce l’équipe corporate/M&A, puis, c’est en 2015 que FLV & Associés réussit à attirer deux avocats simultanément : Serge Gravel et Anne Granger, tous les deux ayant quitté le canadien Fasken Martineau après sa décision de se retirer du marché parisien.

La plupart des associés du cabinet ont une dimension internationale : double nationalité, inscription dans un barreau étranger, expériences hors de nos frontières, maîtrise de plusieurs langues…

Les deux associés ont dès lors trouvé chez FLV & Associés une enseigne française à forte culture internationale. « Nous avons été formés dans le cabinet d’un des premiers avocats français à faire du tax et du M&A internationaux, Jean-Claude Goldsmith », se souvient Nicolas Le Quintrec. Ce qui a positionné immédiatement FLV & Associés aux côtés d’une clientèle originaire de nombreux pays. Xavier Thouvenin cite par exemple l’immatriculation en France de sociétés étrangères, leur suivi juridique, le contentieux relatif à leurs activités domestiques, les dossiers de désinvestissement et de réinvestissement… La plupart des associés du cabinet ont une dimension internationale : double nationalité, inscription dans un barreau étranger, expériences hors de nos frontières, maîtrise de plusieurs langues… Bien sûr, le Franco-Canadien Serge Gravel y a trouvé l’écrin pour son activité d’arbitrage, lui qui affiche 95 % de clients non français dans la matière. Et, de manière globale, FLV & Associés réalise encore quasiment 50 % de son chiffre d’affaires sur des dossiers comportant un volet extraterritorial.

Xavier Thouvenin et Bastien Mathieu sont même à l’origine d’un réseau de cabinets indépendants, Awerian, coconstruit dès 2012 avec leurs homologues belge et allemand. Depuis, l’alliance s’est étoffée d’un partenaire en Autriche et d’un autre en Espagne et permet d’offrir aux clients de FLV & Associés un service intégré dans ces pays. « Nous conseillons de nombreuses filiales de grands groupes étrangers, explique Xavier Thouvenin. Il nous fallait une surface internationale constituée de personnes qui nous sont proches et qui respectent nos valeurs. » Le réseau, qui se veut une alliance préférentielle mais non exclusive, est en cours de développement et vise une présence dans 20 pays en Europe continentale.

Cette dimension est complétée par l’existence d’un bureau sur l’île Maurice grâce auquel FLV & Associés conseille d’importants groupes industriels locaux, notamment dans l’hôtellerie, le transport et le tourisme. C’est le cofondateur Naderasen Pillay Veerasamy, Franco-Mauricien, qui dirige l’activité sur place. Ce barrister spécialiste de l’arbitrage et du droit des affaires étend son intervention jusqu’à La Réunion. Une autre zone géographique chère à FLV & Associés est le Moyen-Orient puisqu’Anne Granger a été l’associée principale de l’équipe de Fasken Martineau basée à Riyad. Elle conserve une partie de sa clientèle originaire de la région, notamment des dirigeants saoudiens.

« Nous sommes  pragmatiques »

Outre le volet international, c’est la culture du contentieux et de sa prévention qui constitue l’élément fédérateur de FLV & Associés. Au-delà des spécialistes du contentieux et de l’arbitrage, chaque associé transactionnel est rodé aux règles de procédure et ouvert à la discussion en cas de conflit. « Même en droit social, les modes alternatifs de règlement des litiges ont toute leur place », souligne Nicolas Le Quintrec.
« La présence d’une clause d’arbitrage a parfois pour effet d’inciter à la négociation », ajoute Anne Granger. Son associé Xavier Thouvenin est d’ailleurs formé à la médiation, agréé par le CMAP et par la cour d’appel de Paris. Et c’est aussi cette philosophie qui règne entre les associés eux-mêmes au quotidien : la discussion et le dialogue. Tous ont en tête que seule une structure productive est capable de les placer en position de force pour faire les bons choix au quotidien dans la gestion de l’équipe et l’accompagnement des clients. « Chacun de nous est dans un état d’esprit libéré de toute contrainte de trésorerie nous permettant de rester concentrés exclusivement sur nos dossiers, sans stress et tout en maîtrisant le montant de nos honoraires », explique Antoine Fourmentin. Une organisation qui a permis à LFV & Associés de remplir son objectif de départ, à savoir constituer une équipe d’une vingtaine d’avocats pour servir au mieux ses clients. Une taille qui lui donne « une puissance d’action sans alourdir la gestion quotidienne », complète Nicolas Le Quintrec, c’est-à-dire permettant de correspondre aux besoins de grands groupes tout en maîtrisant la qualité du service rendu. « Nous sommes pragmatiques », conclut Serge Gravel, avant de tenter la comparaison entre le cabinet et un family office pour certains aspects…

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nouvel associé M&A chez LPA-CGR

Nouvel associé M&A chez LPA-CGR

Le cabinet d’avocats d’affaires accueille Michael Samol en qualité d’associé parmi son équipe en fusions-acquisitions et private equity, ce qui renfor...

L'équipe de Soazig Préteseille crée le pôle social de Stephenson Harwood

L'équipe de Soazig Préteseille crée le pôle social de Stephenson Harwood

En quittant Reinhart Marville Torre où elle a exercé pendant cinq ans pour Stephenson Harwood, Soazig Préteseille-Taillardat renoue avec la dimension...

Le directeur juridique de Seb entre au comex

Le directeur juridique de Seb entre au comex

L’industriel français Seb renforce son comité exécutif et nomme quatre nouveaux membres, parmi lesquels Philippe Sumeire, directeur général juridique...

Double cooptation chez Delsol

Double cooptation chez Delsol

Delsol Avocats annonce la cooptation de deux nouveaux associés en financement et en restructuring : Séverine Bravard et Manuel Wingert.

Trois counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Trois counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Le cabinet d’avocats indépendant promeut la spécialiste du droit immobilier Marie-Caroline Fauchille, Diane Le Chevallier dans l’équipe financement im...

Florent Mazeron quitte Freshfields pour Linklaters

Florent Mazeron quitte Freshfields pour Linklaters

Le spécialiste du private equity Florent Mazeron est le nouvel associé de l’équipe corporate de Linklaters. Il occupera par la même occasion des fonct...

Un expert du M&A et du private equity chez Hogan Lovells

Un expert du M&A et du private equity chez Hogan Lovells

L’arrivée de Pierre-Marie Boya en qualité de counsel consolide le bureau parisien d’Hogan Lovells.

Doit-on s'attendre à un retour de l'ISF ?

Doit-on s'attendre à un retour de l'ISF ?

L’épidémie de Covid-19 a provoqué une dégradation des finances publiques. Si l’actuel gouvernement écarte toute hausse de la fiscalité, la réduction d...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte