Fiscalité automobile : le casse-tête de 2021

C’est peu de dire que la fiscalité automobile pour les entreprises est en pleine évolution avec un malus écologique toujours plus insistant et un bonus uniquement réservé aux voitures électrifiées, lequel devrait de plus évoluer en cours d’année.

C’est peu de dire que la fiscalité automobile pour les entreprises est en pleine évolution avec un malus écologique toujours plus insistant et un bonus uniquement réservé aux voitures électrifiées, lequel devrait de plus évoluer en cours d’année.

Les flottes automobiles ne suivent pas un long fleuve tranquille. Comme l’explique l’observatoire AMO (Arval Mobility Observatory), "la fiscalité constitue cette année un véritable cassetête pour les décideurs d’entreprises. La loi de finances 2021 prévoit en effet des mesures qui entrent en vigueur au 1er janvier, d’autres qui ne s’appliqueront qu’au 1er juillet, les dernières enfin qui perdureront jusqu’au 30 juin".

Côté bonus, cette année, les aides iront en priorité aux véhicules électriques et hybrides rechargeables mais en deux temps. En effet, les mesures d’aides financières décidées durant l’été 2020 sont prolongées jusqu’au 30 juin 2021; mais à partir du 1er juillet un autre régime d’aides sera appliqué :

- Pour tous les véhicules électriques dont le coût d’acquisition est inférieur à 45 000 €, le bonus pour les flottes est fixé jusqu’au 30 juin prochain à 5 000 € pour les véhicules particuliers et les véhicules utilitaires légers. Dès le 1er juillet 2021 celui-ci passera à 4 000 €.

- Pour les véhicules électriques, dont le coût d’acquisition est compris entre 45000 € et 60000 €, le bonus atteint actuellement 3 000 €. Au 1er juillet, il sera réduit à 2000 €.

- Pour les véhicules électriques dont le coût d’acquisition est supérieur à 60 000 €, il n’y a pas de bonus à l’achat (à l’exception des véhicules utilitaires légers et des véhicules hydrogène). Aucun changement n’est prévu dans cette catégorie.

- Un bonus de 2 000 € est par ailleurs consenti pour l’achat de véhicules hybrides rechargeables. Deux conditions doivent être remplies: ces véhicules doivent avoir une autonomie supérieure à 50 km et un coût d’acquisition inférieur ou égal à 50 000 €. Ce bonus passera à 1 000 € au 1er juillet 2021.

À noter enfin, qu’à partir du 1er janvier 2022, ces montants des bonus connaîtront une nouvelle baisse de 1000 €. Côté malus, celui-ci s’applique cette année à tous les véhicules dont les émissions de CO2 débutent à 133 g/ km, soit 5 grammes de moins qu’en 2020. Ce seuil de déclenchement du malus passera à 128 g/km de CO2 en 2022, et à 123 g/km de CO2 en 2023. Enfin, c’est au 1er janvier 2022, que le nouveau malus au poids s’appliquera aux véhicules. Ceux pesant plus de 1 800 kg seront taxés à hauteur de 10 € par kg supplémentaire sauf pour les motorisations électriques, hydrogènes ou hybrides rechargeables si ces dernières peuvent effectuer plus de 50 km en mode 100 % électrique.

Jean-Pierre Lagarde

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Flotte auto : découvrez notre dossier spécial

Flottes d'entreprise qui se mettent à l'électrique, nouvelles mobilités, interviews d'experts, fiscalité, essais... Découvrez sans tarder ce dossier dans Décideurs Magazine.
Sommaire Les entreprises face au big bang de la mobilité En route vers de nouvelles mobilités Voitures électriques : Mercedes accélère F. Châtelet (LeasePlan) : "Vers un véhicule électrifié sur quatre en 2021" On a testé pour vous le Peugeot 508 PSE SW J.C Melaye (Bee Cycle) : "Le vélo de fonction n’en finit pas de séduire"
Multiples promotions chez DS Avocats

Multiples promotions chez DS Avocats

DS Avocats nomme deux associées, deux pré-associées et trois counsels parmi ses équipes installées en France et en Chine.

Un Français à la tête de la pratique M&A monde d’Eversheds Sutherland

Un Français à la tête de la pratique M&A monde d’Eversheds Sutherland

Actuellement responsable du département corporate du bureau parisien d’Eversheds Sutherland, Éric Knai se voit confier la direction de la pratique M&a...

Technot 2021 : l’avenir du notariat placé sous le signe de l’innovation

Technot 2021 : l’avenir du notariat placé sous le signe de l’innovation

Lors de l’ouverture de la 4e édition du forum Technologies et Notariat, les présidents des cinq chambres des notaires du Grand Paris ont abordé en con...

Spring Legal complète son offre

Spring Legal complète son offre

Nicolas Sfez et Loris Palumbo intègrent le cabinet d’avocats d’affaires Spring Legal en qualité d'associés. Au sein de leur nouvelle maison, ils fonde...

E. Leroy (Artcurial) : "Acheter Tintin ou Astérix, c’est comme acheter du Van Gogh ou du Picasso"

E. Leroy (Artcurial) : "Acheter Tintin ou Astérix, c’est comme acheter du Van Gogh ou du Picasso"

Avec son côté "madeleine de Proust", la bande dessinée attire de plus en plus de collectionneurs bien décidés à faire rimer plaisir avec investissemen...

MLCP Avocat, nouvelle enseigne spécialisée en fiscalité du patrimoine

MLCP Avocat, nouvelle enseigne spécialisée en fiscalité du patrimoine

Avec l’ambition de créer une nouvelle marque sur la place parisienne, Melissa Pun lance MLCP Avocat, un cabinet consacré à la fiscalité patrimoniale d...

Scalefast nomme son directeur juridique

Scalefast nomme son directeur juridique

Après plus de quinze années passées à la tête de la pratique propriété intellectuelle de Dentons à Paris, David Masson rejoint Scalefast en qualité de...

Nouveau référent déontologue pour l’Autorité de la concurrence

Nouveau référent déontologue pour l’Autorité de la concurrence

Magistrat de carrière, Ivan Luben est nommé référent déontologue de l’Autorité de la concurrence (ADLC). Il aura pour mission de conseiller les agents...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte