La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

Cette acquisition, valorisée à 27 milliards de dollars, permettra à la LSE de concurrencer l’américain Bloomberg, le géant des données financières.

Cette acquisition, valorisée à 27 milliards de dollars, permettra à la LSE de concurrencer l’américain Bloomberg, le géant des données financières.

Été mouvementé outre-Manche. L’acquisition du géant des données, Refinitiv, par la Bourse de Londres intervient seulement quelques jours après l’arrivée au pouvoir de Boris Johnson qui rappelait à l’Europe entière que le Brexit, peut-être sous sa forme la plus dure, était là, à la porte. Nombre d’acteurs voient la sortie de l’UE comme le début de la fin de l’hégémonie financière de la City sur le vieux continent. Pourtant, la place Londonienne tout comme sa Bourse, la London Stock Exchange, jouent la contre-offensive. En témoigne cette opération de 27 milliards de dollars annoncée le 29 juillet. Elle devrait permettre à la LSE de devenir un acteur majeur de l’analyse des données, une activité devenue essentielle au sein des marchés financiers.

Nouveau modèle

Née du carve-out des activités « financial & risk » de Thomas Reuters et rachetée par le fonds d’investissement Blackstone en 2018 pour 20 milliards de dollars, Refinitiv se place en concurrente directe de Bloomberg au sein de toutes les salles de marché du monde. L’achat de ce géant des données, aux 6,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2018, permet à la LSE de diversifier ses activités qui ne se concentrent donc plus aux seuls frais de transactions, l’apanage des opérateurs boursiers. Dans ce nouveau périmètre, la London Stock Exchange devrait bénéficier, d’ici cinq ans, de 350 millions de livres de synergies. Par ailleurs, l’implantation de Refinitiv en Amérique du Nord ainsi que dans les pays émergents en fait un acteur stratégique pour la Bourse de Londres et le nouvel ensemble, qui voit plus de la moitié de ses revenus provenir de ces zones géographiques.

Sandy Andrianabiby

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

Ardent défenseur des plus petits cabinets de conseiller en gestion de patrimoine (CGP), Laurent Lefeuvre, vice-président de La Compagnie des CGP-CIF n...

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisations"

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisa...

En combinant positions acheteuses et positions vendeuses, les fonds long/short sont capables, en théorie, de mieux résister à une baisse des marchés f...

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

Aux yeux de Matias Möttölä 2018 aura été une année décevante mais pas désastreuse pour les fonds long/short Actions Europe. En moyenne, ils ont perdu...

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des personnes vulnérables"

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des per...

L’Association française des conseils en gestion de patrimoine certifiés (CGPC) compte près de 1 700 membres et a certifié plus de 2 600 professionnels...

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Explicitement visé par l’adoption de la taxe Gafa, Amazon a choisi de riposter. En prévoyant de répercuter le coût du nouvel impôt sur les vendeurs fr...

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

Les prix de l’immobilier de bureaux parisiens s’envolent tandis que les SCPI collectent toujours plus. Une situation qui inquiète Frédéric Puzin, le p...

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiques"

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiq...

Depuis dix ans, Sycomore AM a largement fait évoluer sa gamme d’OPCVM avec le lancement de fonds flexibles, long/short et thématiques. La société de g...

Ces milliardaires qui lorgnent sur Le Monde

Ces milliardaires qui lorgnent sur Le Monde

Les 20 % des parts du groupe Le Monde libre, holding majoritaire du quotidien français, mises en vente par le groupe espagnol Prisa, cristallisent l’a...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message