Fidal renouvelle sa direction

Le directoire de Fidal se dote de trois nouveaux membres : François de Laâge de Meux, Christophe Mikolajczak et Jean-Godefroy Desmazières.
Jean-Godefroy Desmazières, François de Laâge de Meux, Yves de Sevin et Christophe Mikolajczak, Fidal

Le directoire de Fidal se dote de trois nouveaux membres : François de Laâge de Meux, Christophe Mikolajczak et Jean-Godefroy Desmazières.

Tous les quatre ans, Fidal modifie la composition de son directoire à l’issue d’un processus électoral. Trois nouveaux membres intègrent ainsi l’organe collégial du cabinet : il s’agit de Jean-Godefroy Desmazières, François de Laâge de Meux et Christophe Mikolajczak. Les ambitions de ce nouveau directoire sont claires : poursuivre la transformation digitale de Fidal et la développer, densifier son réseau international et perfectionner les compétences managériales de ses avocats.  L’ancien président Yves de Sevin, qui a accédé à ce poste après avoir échangé son titre avec Régis Lassabe, reste au sein du directoire jusqu’à la fin de son mandat, en octobre prochain, pour assurer la transition avec François de Laâge de Meux. Ce dernier est avocat en droit des sociétés et directeur de la région Aquitaine Atlantique au sein du cabinet. Associé depuis 2001, il occupe d’abord les fonctions de directeur du département droit des sociétés à Bordeaux (2002) puis de directeur régional à partir de 2008. Il est titulaire d’une maitrise en droit des affaires de l’université de Bordeaux et est diplômé du DJCE de Poitiers. 

Christophe Mikolajczak codirige la région Normandie avec Serge Thumser et Bastien Masson. Il rejoint le bureau de Caen en 1994 et est nommé directeur-adjoint du département fiscal de Fidal en 2000. Il est titulaire d’une maitrise de droit des affaires de l’université de Caen et diplômé du DJCE de Poitiers. Jean-Godefroy Desmazières, quant à lui, dirige la région Rhônes Alpes. Diplômé des universités Panthéon-Assas Paris 2, de la Sorbonne et ancien d’HEC, il rejoint Fidal en 2005 au sein du département fiscal de Nantes avant de rejoindre l’antenne de Rennes. Coopté associé en 2009, il devient par la suite directeur du bureau de la Roche-sur-Yon puis de celui d’Angers avant de prendre la fonction de directeur de la région. 

Massilva Saighi

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nouvel associé M&A chez LPA-CGR

Nouvel associé M&A chez LPA-CGR

Le cabinet d’avocats d’affaires accueille Michael Samol en qualité d’associé parmi son équipe en fusions-acquisitions et private equity, ce qui renfor...

L'équipe de Soazig Préteseille crée le pôle social de Stephenson Harwood

L'équipe de Soazig Préteseille crée le pôle social de Stephenson Harwood

En quittant Reinhart Marville Torre où elle a exercé pendant cinq ans pour Stephenson Harwood, Soazig Préteseille-Taillardat renoue avec la dimension...

Le directeur juridique de Seb entre au comex

Le directeur juridique de Seb entre au comex

L’industriel français Seb renforce son comité exécutif et nomme quatre nouveaux membres, parmi lesquels Philippe Sumeire, directeur général juridique...

Double cooptation chez Delsol

Double cooptation chez Delsol

Delsol Avocats annonce la cooptation de deux nouveaux associés en financement et en restructuring : Séverine Bravard et Manuel Wingert.

Trois counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Trois counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Le cabinet d’avocats indépendant promeut la spécialiste du droit immobilier Marie-Caroline Fauchille, Diane Le Chevallier dans l’équipe financement im...

Florent Mazeron quitte Freshfields pour Linklaters

Florent Mazeron quitte Freshfields pour Linklaters

Le spécialiste du private equity Florent Mazeron est le nouvel associé de l’équipe corporate de Linklaters. Il occupera par la même occasion des fonct...

Un expert du M&A et du private equity chez Hogan Lovells

Un expert du M&A et du private equity chez Hogan Lovells

L’arrivée de Pierre-Marie Boya en qualité de counsel consolide le bureau parisien d’Hogan Lovells.

Doit-on s'attendre à un retour de l'ISF ?

Doit-on s'attendre à un retour de l'ISF ?

L’épidémie de Covid-19 a provoqué une dégradation des finances publiques. Si l’actuel gouvernement écarte toute hausse de la fiscalité, la réduction d...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte