Fidal affiche son ambition fiscale internationale avec WTS Global

Le géant français Fidal vient de signer une alliance avec le réseau de fiscalistes WTS Global. Une manière de répondre aux besoins de ses clients en matière de droit fiscal partout dans le monde.
Laurent Leclercq, associé responsable de l’alliance avec WTS Global chez Fidal et Wim Wuyts, CEO de WTS Global

Le géant français Fidal vient de signer une alliance avec le réseau de fiscalistes WTS Global. Une manière de répondre aux besoins de ses clients en matière de droit fiscal partout dans le monde.

"Fidal est un cabinet indépendant. Nous voulions identifier un partenaire qui nous ressemble", débute Laurent Leclercq, justifiant le choix de WTS Global comme réseau mondial pour mener la stratégie fiscale internationale du cabinet français. Pour l’associé responsable de la pratique tax internationale de Fidal, la signature d’une telle alliance était un souhait profond du directoire, notamment depuis le départ, en janvier 2019, d’une centaine d’avocats pour créer le cabinet d’avocats affilié au cabinet d’audit KPMG. "Nos clients ont besoin d’un service présent dans tous les pays où ils sont implantés et souhaitent pouvoir compter sur l’homogénéité de ce service. Intégrer WTS Global est une manière de nous afficher comme de vrais business partners de nos clients, en France comme à l’étranger." L’associé met un point d’honneur à ce que Fidal ne se coupe pas de son histoire et continue de respecter les engagements de proximité que la firme a pris il y a plus de 20 ans auprès des entreprises qu’elle accompagne historiquement.

Approche ‘gut feeling’

Présent à l’heure actuelle dans plus de 122 pays grâce à la réunion de 83 cabinets différents, WTS Global a été fondé au début des années 2000. Dirigé par le Belge Wim Wuyts, le réseau couvre les cinq continents. Malgré ce maillage très étendu, WTS Global mise sur la proximité de ses 7 000 fiscalistes pour délivrer un service au quotidien. "Notre atout est aussi de nous montrer très réactifs partout dans le monde", se félicite Laurent Leclercq, qui a mené depuis Paris les discussions avec Wim Wuyts durant un an avant de finaliser le partenariat. Pour lui, cette qualité de service n’est possible que grâce à l’indépendance de WTS Global, qui réunit des associés impliqués auprès des clients du réseau comme s’il s’agissait de leurs propres clients. Les méthodes de travail sont très proches de celles des associés et directeurs de Fidal : "Je retrouve chez WTS cette approche ‘gut feeling’ qui nous anime depuis toujours, celle qui mêle expérience et psychologie pour mieux apprivoiser des concepts flous tels que les prix de transfert, le quasi-abus de droit, BEPS… Il faut être passé devant le juge un nombre de fois assez important pour être capable d’intégrer l’intuition dans le traitement technique des dossiers." Chez WTS Global, nombreux sont les fiscalistes en provenance du monde de l’entreprise, ce qui ajoute à leur vision stratégique et opérationnelle, ajoute Laurent Leclercq.

Cette opération ne met pas en difficulté le bureau français de WTS, dirigé par trois associés (Maximilian Görl, Arnaud Roiron et Isabelle Vincent) et réunissant une douzaine de personnes. Cette équipe est membre du réseau WTS Global, délivrant un service juridique en droit des affaires. Fidal de son côté ne répond qu’aux besoins en droit fiscal de WTS Global. Ces derniers se découpent en douze sous spécialités : les services financiers, les prix de transfert, la fiscalité des entreprises, la TVA, les douanes, le contentieux fiscal, la fiscalité immobilière, la fiscalité des technologies, la fiscalité de la clientèle privée, la fiscalité des opérations M&A, la fiscalité internationale et la mobilité internationale. Cette organisation a demandé peu d’adaptation à Fidal qui respectait déjà quasiment ces groupes de travail.

Une communauté fiscale internationale

La force du géant français se concentre aussi sur son maillage territorial pour fournir à WTS Global des relais partout en France. Car, sur les 300 fiscalistes français, la moitié environ exerce dans un cadre international et ces derniers se répartissent uniformément entre Paris et la région. "Nous avons construit au sein du cabinet une communauté fiscale autour de celles et ceux qui ont une pratique cross border", se félicite le codirecteur parisien.

L’alliance avec WTS Global est un signal positif pour Fidal qui concrétise son ambition de faire de la fiscalité internationale un levier important du développement de son activité. Trois axes sont ainsi mis en valeur : les dossiers de droit français incluant des parties prenantes étrangères (comme des actionnaires), la fiscalité française à dimension internationale comme les prix de transfert ou les douanes et, enfin, l’accompagnement de clients internationaux sur des problématiques fiscales. Ce dernier volet touche particulièrement la clientèle africaine de Fidal, composée d’entités francophones. "En Afrique, WTS Global intervient déjà dans les pays anglophones et lusophones, explique Laurent Leclercq. De notre côté, nous visions principalement les pays francophones. Cela nous permet d’intervenir sur tout le continent." Ce qui devrait constituer un appui indéniable à la stratégie globale de Fidal pour remporter la quête de la proximité face à la concurrence des Big4.

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Arbitrage : Brown Rudnick promeut

Arbitrage : Brown Rudnick promeut

Le département consacré à l'arbitrage international de Brown Rudnick élève Sabrina Touchard au rang de counsel.

La Cour de cassation donne raison au fisc dans l’affaire Finaréa

La Cour de cassation donne raison au fisc dans l’affaire Finaréa

La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire français a finalement donné tort aux contribuables dans l’affaire Finaréa, un important redressement f...

Une réforme de la justice pénale sans coup d’éclat

Une réforme de la justice pénale sans coup d’éclat

Le projet de réforme de la justice, encore en attente de validation finale, a pour objectif d’améliorer la confiance entre les justiciables et l’insti...

Philippe Sarrailhé crée sa propre boutique

Philippe Sarrailhé crée sa propre boutique

Parfois arbitre mais surtout conseil dans des arbitrages internationaux et chef d’orchestre de la résolution judiciaire et extrajudiciaire des litiges...

Emmanuel Gaillard et son équipe fondent Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes

Emmanuel Gaillard et son équipe fondent Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes

L’avocat de référence en arbitrage international Emmanuel Gaillard et son équipe quittent Shearman & Sterling pour fonder le cabinet Gaillard Bani...

F. Perbost (Harlay Avocats) : "Le Far West des données génétiques"

F. Perbost (Harlay Avocats) : "Le Far West des données génétiques"

Il peut sembler paradoxal d’envisager les données génétiques comme une zone de non-droit où règnerait la loi du plus fort alors qu’elles bénéficient e...

Arrivée de Rima Maitrehenry chez Racine

Arrivée de Rima Maitrehenry chez Racine

L’avocate spécialiste en structuration de fonds Rima Maitrehenry quitte Gide pour Racine où elle renforcera le pôle banque et finance.

Fiscalité : CMS se renforce en Belgique

Fiscalité : CMS se renforce en Belgique

Stéphanie Houx rejoint le bureau bruxellois de CMS en qualité d'associée, après plus de vingt-trois ans chez Allen & Overy.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte