Fed : portrait des trois favoris

Dans une interview diffusée le 20 octobre par Fox Business, Donald Trump a réduit la liste des prétendants au poste de gouverneur de la Fed. Ils ne sont plus que trois. Passage en revue des forces et faiblesses de chacun.

Dans une interview diffusée le 20 octobre par Fox Business, Donald Trump a réduit la liste des prétendants au poste de gouverneur de la Fed. Ils ne sont plus que trois. Passage en revue des forces et faiblesses de chacun.

Il va falloir encore attendre un peu pour savoir qui succédera à Janet Yellen à la tête de la fête mais la liste des candidats en course se réduit. Le 20 octobre dernier, Donald Trump a donné les noms de ces préférés au cours d’une interview donnée à Fox Business, avant de préciser qu’il prendra sa décision avant le 3 novembre prochain. En attendant, les spéculations vont bon train. Passage en revue des forces et faiblesses de chacun.

 

Jerome Powell : le favori

Points forts : membre du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédéral depuis 2012, Jerome Powell dispose d’une parfaite connaissance de l’institution. Il s’est récemment déclarer favorable à la dérégulation du système bancaire.

 

Points faibles : il est sur la même longueur d'onde que Janet Yellen concernant les choix de politique monétaire.

 

Notre avis : Jerome Powell semble être le bon compromis pour Donald Trump. D’un côté, il mènerait une politique monétaire accommodante qui ne déplait pas tant que ça à l’actuel Président, de l’autre, il soutiendrait la dérégulation du système bancaire. Le consensus Reuters le place, à une courte majorité, comme favori.

 

 

 

Janet Yellen : le choix naturel

 

 

 

 

Points forts : Son bilan parle pour elle. Après les mesures exceptionnelles prises par Ben Bernanke après la catastrophe financière de 2007 - taux d’intérêt quasi nuls et achats massifs de titres qui avaient fait passer son bilan de 900 milliards de dollars avant crise à 4 200 milliards de dollars -, Janet Yellen a réussi à organiser le désengagement de la Fed. Depuis décembre 2015, les taux d’intérêt ont été relevés à quatre reprises pour être compris 1 % et 1,25 %. Elle a également engagé cet automne un processus de désengagement des créances de la Fed. Des mesures qui n’ont pas eu d’impact sur la croissance américaine puisqu’elle s’est maintenue à plus de 3 %. Quant au taux de chômage (4,2 %), il est au plus bas depuis seize ans.

 

Point faibles : elle s’est opposée publiquement à la réforme du système bancaire voulue par Donald Trump. Une position tranchée qui pourrait lui coûtait cher.

 

Notre avis : Depuis Donald Reagan, la tradition veut que le nouveau Président renouvelle le mandat de l’ancien gouverneur de la Fed. Ce geste est vu comme le gage de l’indépendance de l’institution. Mais Donald Trump a déjà fait savoir qu’il n’aurait pas de scrupule à arrêter cette coutume. Depuis son arrivée, il n’a cessé de critiquer la politique monétaire menée jusqu’à présent par l’actuelle patronne de la Fed. Peu de chance donc que Donald Trump lui accorde sa confiance.

 

 

 

John Taylor : l’outsider

 

 

Points forts : pour lui, la Fed doit se concentrer sur la stabilité des prix. Ce professeur à la réputée université de Stanford est donc en faveur d’une hausse des taux. A ce titre, il a formulé de vives critiques sur la politique monétaire menée par la Fed, accusant l'institution d'avoir adapté ses décisions afin de favoriser la politique fiscale du président démocrate. Un positionnement qui lui a valu l’amitié du Président. Autre point fort, John Taylor a servi sous plusieurs administrations tenues par des républicains. Il a notamment été sous-secrétaire aux affaires internationales au sein du Trésor, sous le gouvernement de George Bush père.

 

Point faibles : ses positions extrêmes en matière de politique monétaire effraie Wall Street.

 

Notre point de vue : Au vu des récentes nominations opérées par Donald Trump, John Taylor a encore toutes ses chances. Son côté « extrême » devrait néanmoins l’empêcher d’accéder au titre suprême.

 

 

 

Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Bpifrance Le Lab et Rexecode interrogent chaque trimestre les patrons sur leur trésorerie et leurs anticipations de croissance. Les prévisions concern...

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Passé par un cabinet ministériel, homme d’affaires et chef d’entreprise, Jacques Veyrat a changé de cap en quittant la direction du groupe Louis-Dreyf...

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Des entreprises historiquement industrielles peuvent pivoter peu à peu leur business model. En France, c’est notamment le cas de Schneider Electric, p...

Antoine Flamarion, le bâtisseur financier

Antoine Flamarion, le bâtisseur financier

Le fondateur de la société de gestion et d'investissement Tikehau Capital est parvenu en une quinzaine d’années à créer une structure capable d’affich...

DNCA Finance recrute une nouvelle gérante crédit

DNCA Finance recrute une nouvelle gérante crédit

La société de gestion de portefeuilles DNCA Finance a annoncé aujourd’hui l’arrivée de Nolwenn Le Roux, spécialiste crédit, en vue de renforcer l’équi...

Amiral Gestion met le cap sur Efires et l'investissement responsable

Amiral Gestion met le cap sur Efires et l'investissement responsable

Véronique Le Heup et Nadia Tihdaini, co-fondatrices du cabinet de conseil Efires spécialisé dans l’investissement responsable, vont rejoindre la socié...

Apax Partners souhaite acquérir la majorité du groupe Crystal

Apax Partners souhaite acquérir la majorité du groupe Crystal

Apax Partners est entré en négociations exclusives avec le groupe Crystal, principalement détenu par son équipe dirigeante et par les groupes OFI et A...

G.Barbosa (Talan Solutions) : "L’usage qui est fait des outils collaboratifs est très important"

G.Barbosa (Talan Solutions) : "L’usage qui est fait des outils collaboratifs est très important"

Talan rachète Ai3, entreprise spécialisée dans les solutions Microsoft. Objectif : couvrir davantage de solutions, telles que les outils collaboratifs...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message