Fares Koussay EL HENI (Eversheds Sutherland El HENI) : « Restons positifs sur l’investissement étranger en Tunisie mais aussi en

Un pays démocratique et libre en Afrique, à deux ou trois heures de vol de capitales européennes, doté d’une fiscalité simple et lisible,
d’un système juridique et administratif impartial et fiable, mais aussi
d’une ressource humaine compétente au coût compétitif ne peut
que constituer un réel potentiel pour les investisseurs étrangers.

Un pays démocratique et libre en Afrique, à deux ou trois heures de vol de capitales européennes, doté d’une fiscalité simple et lisible, d’un système juridique et administratif impartial et fiable, mais aussi d’une ressource humaine compétente au coût compétitif ne peut que constituer un réel potentiel pour les investisseurs étrangers.

DÉCIDEURS. Vous avez une position quelque peu unique parmi les cabinets tunisiens.

Fares Koussay El HENI. Oui en effet, nous avons un double positionnement. Le premier au sein d’Eversheds: nous travaillons activement avec les autres bureaux d’Eversheds Sutherland (principalement Londres, Paris, Dubai et les autres bureaux britanniques ou européens) dans l’accompagnement d’investisseurs étrangers en Tunisie mais aussi en Afrique. Notre bureau occupe un rôle central au sein de l’Eversheds Africa Group mais aussi de l’EALI (Eversheds Africa Law Institue regroupant trente-neuf bureaux dans trente-cinq pays d’Afrique).

Le second au sein du marché tunisien: nous sommes, actuellement, le seul cabinet en Tunisie représentant une marque internationale exclusive et évoluant au sein de celle-ci. Cela nous permet de côtoyer au quotidien nos confrères étrangers au sein d’Eversheds (plus de soixante bureaux dans le monde). Notre mission principale consiste à réduire le gap juridico-culturel entre nos clients étrangers et le marché tunisien ou africain à travers une assistance full service juridique et pratique basée sur la proactivité, la réactivité et l’anticipation des problématiques.

Comment le marché tunisien est-il perçu par les investisseurs étrangers?

Le marché tunisien présente des avantages certains mais aussi et, naturellement, des challenges qui accompagnent ces derniers. Développons peut-être les trois problématiques communes aux investisseurs étrangers. Tout d’abord, la fiscalité. Celle-ci est très avantageuse en Tunisie pour ces derniers mais aussi simple et lisible. L’administration fiscale est aussi compréhensive et ouverte à la discussion et au conseil. Ensuite, le système juridique et administratif est impartial et fiable, apportant une protection concrète aux investisseurs. Enfin, les ressources humaines sont très compétentes avec un coût qui reste très compétitif. 

Vous avez parlé de challenges aussi.

Oui, en effet, si le système juridique et administratif est fiable, il est certain que nous pouvons qualifier le cadre des investissements tunisiens de « très administratif », ce qui implique, malheureusement, une réelle complexité procédurale. En effet, la création de société avec un capital étranger ou l’acquisition d’une société tunisienne par des investisseurs étrangers reste relativement longue et peut s’avérer compliquée en fonction du secteur d’activité. De même, les problématiques sociales s’avèrent de plus en plus techniques à l’instar des pays matures européens et leur gestion requiert, aujourd’hui, une expertise spécifique. Fort de ce constat, notre cabinet place le droit des investissements et le droit social au cœur de son activité.

Comment permettez-vous aux investisseurs étrangers de relever ces challenges?

Notre cabinet d’avocats s’appuie sur trois fondamentaux: (i) une longue expérience de plus de trente-cinq ans au sein du marché tunisien avec une connaissance pratique de l’administration tunisienne et une maîtrise avérée de tous les aspects de l’investissement étranger en Tunisie; (ii) une équipe importante composée de dix-huit  membres qui porte une expertise solide et précise de toutes les matières juridiques du droit des affaires apportant aux investisseurs étrangers une assistance complète, réactive et pratique; enfin (iii) une compréhension réelle des impératifs des investisseurs étrangers nous permettant de leur fournir un accompagnement proactif mais aussi impliqué dans la gestion de leurs problématiques quotidiennes et de leurs projets en Tunisie. Ainsi, chaque associé de notre cabinet possède une expérience d’au moins six années dans un cabinet international (français, anglais ou américain) à Paris ou à Londres avant de s’installer en Tunisie, lui permettant d’être très familier avec les préoccupations des groupes internationaux

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Afrique 2017

L’Afrique regorge d’initiatives portées par de jeunes entrepreneurs ambitieux et fourmillant d’idées pour pallier les manques que le continent connaît encore. Prêt pour le leap frog et comptant déjà sur des champions africains, le continent pourrait devenir le prochain relais de croissance.
Sommaire
UGGC développe ses activités en Chine

UGGC développe ses activités en Chine

Anticipant l'entrée en vigueur du prochain accord entre la Chine et l'Union européenne, UGGC Avocats nomme Jenny Cao associée de son bureau de Shangha...

Florence Henriet, l’électron libre

Florence Henriet, l’électron libre

Dans le petit monde des juristes d’affaires, tout le monde la connaît. Florence Henriet est celle qui a créé la fonction de business developer dans le...

Croissance interne et externe chez Dechert

Croissance interne et externe chez Dechert

Dechert renforce ses pratiques concurrence et corporate par les promotions respectives de Marion Provost et Xavier Leroux comme associés nationaux. Il...

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Les fusions continuent dans le secteur de la gestion de patrimoine avec l’alliance entre la société de gestion de portefeuille Acer Finance et le cab...

M. Ouaniche (OCA) : "L'expertise économique et financière implique une approche pluridisciplinaire"

M. Ouaniche (OCA) : "L'expertise économique et financière implique une approche pluridisciplinaire"

Reconnu pour ses compétences économiques et financières dans le cadre de contentieux et d’arbitrages complexes, OCA compte une trentaine de consultant...

Apostrophe mise sur le contentieux des affaires

Apostrophe mise sur le contentieux des affaires

Sophie Gijsbers et Delphine Dendievel s’associent pour lancer Apostrophe, un cabinet entièrement consacré au contentieux des affaires, au droit pénal...

Yves Boissonnat souffle à l'oreille des patrons de cabinets d'avocats

Yves Boissonnat souffle à l'oreille des patrons de cabinets d'avocats

Dans son domaine, il fait partie des meilleurs. Discrétion et bienveillance sont les maîtres-mots de ce chasseur de têtes spécialiste des avocats d’af...

Guillemin Flichy coopte une associée

Guillemin Flichy coopte une associée

Deux ans après son arrivée, Mathilde Delaunay est promue associée chez Guillemin Flichy. Sa nomination consolidera le droit des organismes sans but lu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte