Family office : La relève (4/5)

Voici les présentations de trois nouveaux family-offices : Family Office Business Services (FOBS), Letus Private Office, Inkipit Finance.
Mehdi Ali-Larbi, Anice Chlagou, Arnaud Perrier

Voici les présentations de trois nouveaux family-offices : Family Office Business Services (FOBS), Letus Private Office, Inkipit Finance.

Entretien avec Jérôme Samuel et Arnaud Perrier, associés fondateurs, Inkipit Finance

Décideurs. Quel est votre parcours ?

Jérôme Samuel. J’ai passé plus de vingt ans comme analyste financier actions pour différentes banques d’investissement dont HSBC et Citi. Arnaud a, quant à lui, occupé pendant plus de quinze ans des postes de management dans la gestion d’actifs dont Rothschild & Co AM, après cinq ans en salle de marché chez JPMorgan.

Pourquoi avoir choisi ce nom pour votre structure ? Que signifie-t-il ?

J. S. et A. P. Nous voulions un nom qui ait du sens et qui reflète notre métier. Inkipit renvoie aux premiers mots d’une oeuvre littéraire mais aussi au verbe latin incipere qui signifie entreprendre. C’est le parfait résumé de notre mission : structurer très en amont une stratégie patrimoniale.

Quels sont vos éléments de différenciation ?

Nous sommes spécialistes de l’investissement car nous venons de ce monde-là. À ce titre, notre approche est tournée vers l’innovation et la diversification des portefeuilles cotés et non cotés, avec une vraie appétence pour l’ESG.

Quels sont vos objectifs à cinq ans ?

À terme, nous voulons, tout en poursuivant notre croissance en France, construire une structure paneuropéenne. Nous accompagnons déjà des clients avec des problématiques transfrontalières, une ouverture à l’étranger serait donc logique.

L’information « off the record »...

Passionnés de mer et sensibles à l’environnement, nous soutenons financièrement la fondation Tara Océan qui oeuvre pour la préservation des océans et éduque les jeunes générations sur ce sujet.

                               --------------------------

Entretien avec Sébastien Verdeaux, Anice Chlagou, Stephen Lasry et Alexandre Tsouli, fondateurs et associés managers, Letus Private Office

Décideurs. Quel est votre parcours ?

Sébastien Verdeaux. Nous sommes tous issus de la gestion de fortune et nous nous sommes presque tous rencontrés chez JP Morgan. Anice et Alexandre sont issus du monde de l’assurance et Stephen et moimême sommes d’anciens banquiers privés.

Pourquoi avoir choisi ce nom pour votre structure ? Que signifie-t-il ?

Tout simplement « laissez-nous » vous aider, vous accompagner, être à vos côtés pour toutes vos réalisations. C’est le résumé de notre métier.

Quels sont vos éléments de différenciation ?

Notre multi-family office est conçu pour et par les entrepreneurs. La preuve ? Plusieurs ont intégré notre capital depuis notre création et nous co-investissons régulièrement à leurs côtés. Pour répondre à leurs besoins particulièrement exigeants, nous avons réuni une équipe senior et ultraspécialisée.

Quels sont vos objectifs à cinq ans ?

Notre ambition est simple : être le multifamily office de référence pour les grands entrepreneurs français.

L’information « off the record »...

Depuis le début, nous soutenons la campagne de levée de fonds « Guérir le cancer de l’enfant au xxie siècle », à la fois à titre personnel, au sein de Letus et auprès de nos clients. L’objectif de rassembler 15 millions d’euros en quatre ans a déjà été battu et nous en sommes très fiers !

                               --------------------------

Entretien avec Mehdi Ali-Larbi, président-fondateur, Family Office & Business Services (FOBS)

Décideurs. Quel est votre parcours ?

Mehdi Ali-Larbi. J’ai commencé dans la banque où j’ai exercé pendant plus de vingt ans. En 2016, j’ai rejoint un projet intrapreneurial chez Sycomore Family Office en tant que family officer. En 2019, avec François Paillier, nous avons souhaité associer une structure patrimoniale à l’activité de conseil de Transactions & Cie, donnant ainsi naissance à FOBS.

Que signifie le nom de votre structure ?

L’acronyme FOBS signifie « entreprise familiale » dans la langue de Shakespeare. Il véhicule également la logique servicielle et business que nous souhaitons mettre en avant.

Quels sont vos éléments de différenciation ?

Nous proposons un large champ de compétences à travers notre activité de conseil dans les fusions-acquisitions et de family office. Ces deux structures conjointes permettent d’accompagner le dirigeant ou l’actionnaire dans la mise en oeuvre de ses stratégies professionnelles et personnelles.

Quelles sont vos ambitions à cinq ans ?

Nous avons pour ambition de proposer un haut niveau de conseil, dédié aux patrimoines complexes des chefs d’entreprise. Nous travaillons pour être reconnus comme étant les acteurs incontournables sur ces sujets, traduction de la qualité de notre travail et de la valeur ajoutée que nous offrons.

L’information « off the record »…

Amateur de plongée sous-marine, ma plus belle expérience s’est déroulée à Bora Bora. À l’avenir, j’aimerais pouvoir pratiquer ce sport en Corse. Les grands voyages me manquent !

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Family office : La relève

Un vent nouveau souffle dans le monde des multi-family offices. De nombreux professionnels reconnus du patrimoine, principalement issus de grands établissements bancaires, ont choisi ces dernières années d’exercer leur activité en tant qu’indépendants. Une décision motivée par leur envie de conseiller leurs clients avec un maximum de liberté et d’objectivité.
Sommaire Multi-family-offices : la nouvelle vague Les family offices misent sur l’alternatif et le durable Family offices : la profession s’organise par-delà les frontières L. de Swarte (Club MFO) : "Nous invitons les nouveaux family offices à bien réfléchir à leur business model" Family office : La relève (1/5) Family office : La relève (2/5) Family office : La relève (3/5) Family office : La relève (5/5)
Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Après plus de trois mois d'enquête, la rédaction de Décideurs a le plaisir de vous partager ses classements des meilleurs professionnels en matière de...

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Avocate spécialiste en droit du travail et de la sécurité sociale, Rosine de Matos est nommée counsel au sein du département social du cabinet Aston A...

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Le cabinet belge Altius renouvelle sa direction et nomme Valérie Struye general manager. Il sera pour la première fois dirigé par un professionnel san...

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

Mardi 22 juin, le Parlement européen et les gouvernements des 27 ont conclu un accord provisoire sur la directive CSRD, qui prévoit de nouvelles règle...

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Le réseau d’avocats d’affaires Room Avocats accueille Gwendoline Cattier à la tête de sa pratique distribution concurrence. L’avocate est passée par c...

Google et droits voisins : la conclusion

Google et droits voisins : la conclusion

Après deux ans de tractations entre Google et l’Apig et une amende de 500 millions d’euros, le dossier des droits voisins est désormais clos pour la f...

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Le cabinet indépendant présent à l’international UGGC Avocats consolide son bureau de Marseille grâce à l’arrivée d’un nouvel associé spécialiste du d...

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Depuis seize ans, Winifrey Caudron évolue au sein du groupe Up. Retour sur son parcours et sur son intérêt croissant pour les thématiques de risk mana...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message