Family office : La relève (2/5)

Voici les présentations de trois nouveaux family-offices : Octave Family office, Aramis Finance et Keepers Family Office.
Aude Plus-Valard, Anthony Watine, Henri Grellois

Voici les présentations de trois nouveaux family-offices : Octave Family office, Aramis Finance et Keepers Family Office.

Entretien avec Anthony Watine, cofondateur, Keepers Family Office

Décideurs. Quel est votre parcours ?

Anthony Watine. Après une vingtaine d’années passées en banques privées, dont dix ans à travailler en binôme, Édouard Herbo et moi-même avons eu l’envie de s’engager dans une aventure plus entrepreneuriale et de fonder notre propre family office.

Pourquoi avoir choisi ce nom pour votr structure ? Que signifie-t-il ?

Le terme de « Keepers » a une double signification : nous nous plaçons à la fois en tant que gardien du patrimoine mais aussi comme les garants de valeurs humaines et familiales. Nous souhaitions aussi disposer d’un nom qui rappelle notre esprit « start-up ».

Quels sont vos éléments de différenciation ?

Nous avons créé notre propre méthode de travail en nous inspirant des échanges que nous avions avec nos clients et avec la volonté de proposer des outils digitaux à la pointe. Notre action est avant tout pédagogique. Il nous tient à coeur de mettre de la simplicité dans le relationnel avec les familles et d’apporter du sens à leurs investissements.

Quels sont vos ambitions et objectifs à cinq ans ?

Keepers a été fondé à Lille, une ville située au carrefour de l’Europe, entre Luxembourg, Bruxelles, Londres et Paris. Nos principaux projets de développement auront donc pour but d’étendre notre rayonnement géographique.

L’information « off the record »…

J’ai un temps rêvé de devenir footballeur professionnel. J’ai d’ailleurs eu l’occasion de jouer dans le club du Lille Olympique Sporting Club (LOSC) jusqu’à l’âge de 20 ans. J’y ai évolué avec des joueurs qui ont ensuite fait une très belle carrière professionnelle comme Bruno Cheyrou et Christophe Landrin.

                                         ---------------------

Entretien avec Aude Plus-Valard, associée, Aramis Finance

Décideurs Quel est votre parcours ?

Aude Plus-Valard. J’ai été directrice de l’ingénierie patrimoniale chez Merrill Lynch puis chez Julius Bär. En 2015, lorsque la banque suisse a fermé son bureau parisien, Edward Vitrey avec qui j’ai travaillé chez Merrill Lynch, et moi-même avons entamé une aventure entrepreneuriale en créant Aramis Finance.

Pourquoi avoir choisi ce nom pour votre structure ? Que signifie-t-il ?

Aramis, le célèbre mousquetaire créé par Alexandre Dumas, est un symbole d’union. La relation de confiance qui me lie à Edward Vitrey se matérialise par une approche transversale du suivi client, puisque nous mettons à disposition de chaque famille des compétences parfaitement complémentaires, juridiques et fiscales.

Quels sont vos éléments de différenciation ?

Nous cultivons une forte proximité avec les clients. Notre intervention à leur côté repose sur un savoir-faire technique et une grande agilité. « Small is beautiful » : les entrepreneurs et les familles qui s’adressent à nous bénéficient de réponses et de solutions sur mesure.

Quels sont vos ambitions et objectifs à cinq ans ?

Nous souhaitons pérenniser la relation que nous avons avec nos clients, inscrire notre intervention dans la durée. Notre ambition est également d’asseoir davantage notre expertise en immobilier et en philanthropie.

L’information « off the record »…

Je suis particulièrement passionnée de bijoux anciens.

                                         ---------------------

Entretien avec Henri Grellois, associé, Octave Family office

Décideurs. Quel est votre parcours ?

Henri Grellois. J’ai rencontré Fabienne Tokay et Damien Girard qui avaient des compétences très complémentaires et surtout la même approche puriste de l’intérêt du client. C’est sur cette base et en partant d’une page blanche que nous avons décidé de créer Octave Family Office.

Pourquoi avoir choisi ce nom pour votre structure ? Que signifie-t-il ?

En musique, une octave sert de base à la construction des gammes. Ce nom matérialise donc notre volonté de jouer le rôle de chef d’orchestre et de centraliser les intérêts de nos clients. Octave est aussi un prénom dont l’utilisation humanise notre activité de family officer.

Quels sont vos éléments de différenciation ?

Nous sommes rémunérés uniquement pour nos conseils et nos services et à 100 % en honoraires. Nous sommes une équipe de techniciens ce qui permet d’apporter à nos clients en direct un panel d’expertises large. Par exemple, nos clients apprécient d’échanger directement avec Fabienne qui est une ex-gérante d’OPCVM et connaît les coulisses de la gestion d’actifs.

Quels sont vos ambitions et objectifs à cinq ans ?

Basés à Aix-en-Provence, nous avons la volonté d’asseoir notre notoriété sur le plan local. Il nous tient à coeur de promouvoir le métier de multi-family officer dans le sud-est, notamment auprès des entrepreneurs.

L’information « off the record »…

Un aspect passionnant de notre métier est aussi l’internationalisation des patrimoines. Épicurien, je garde un souvenir ému d’un séjour en Afrique du Sud et de dégustations dans la vallée de Stellenbosch. Pour le palais d’un bordelais, les Cape Blend sont des vins étonnants !

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Family office : La relève

Un vent nouveau souffle dans le monde des multi-family offices. De nombreux professionnels reconnus du patrimoine, principalement issus de grands établissements bancaires, ont choisi ces dernières années d’exercer leur activité en tant qu’indépendants. Une décision motivée par leur envie de conseiller leurs clients avec un maximum de liberté et d’objectivité.
Sommaire Multi-family-offices : la nouvelle vague Les family offices misent sur l’alternatif et le durable Family offices : la profession s’organise par-delà les frontières L. de Swarte (Club MFO) : "Nous invitons les nouveaux family offices à bien réfléchir à leur business model" Family office : La relève (1/5) Family office : La relève (3/5) Family office : La relève (4/5) Family office : La relève (5/5)
Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Après plus de trois mois d'enquête, la rédaction de Décideurs a le plaisir de vous partager ses classements des meilleurs professionnels en matière de...

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Avocate spécialiste en droit du travail et de la sécurité sociale, Rosine de Matos est nommée counsel au sein du département social du cabinet Aston A...

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Le cabinet belge Altius renouvelle sa direction et nomme Valérie Struye general manager. Il sera pour la première fois dirigé par un professionnel san...

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

Mardi 22 juin, le Parlement européen et les gouvernements des 27 ont conclu un accord provisoire sur la directive CSRD, qui prévoit de nouvelles règle...

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Le réseau d’avocats d’affaires Room Avocats accueille Gwendoline Cattier à la tête de sa pratique distribution concurrence. L’avocate est passée par c...

Google et droits voisins : la conclusion

Google et droits voisins : la conclusion

Après deux ans de tractations entre Google et l’Apig et une amende de 500 millions d’euros, le dossier des droits voisins est désormais clos pour la f...

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Le cabinet indépendant présent à l’international UGGC Avocats consolide son bureau de Marseille grâce à l’arrivée d’un nouvel associé spécialiste du d...

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Depuis seize ans, Winifrey Caudron évolue au sein du groupe Up. Retour sur son parcours et sur son intérêt croissant pour les thématiques de risk mana...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message