Airbnb lève 1 milliard de dollars … et reporte son IPO ?

Alors que la plateforme d’hébergement en ligne préparait son introduction en bourse, le secteur du tourisme se retrouve frappé de plein fouet par les mesures de confinement mises en place dans les pays les plus touchés par le Covid-19. Pour supporter cette crise, Airbnb lève 1 milliard de dollars. L’IPO semble remise en cause.

Alors que la plateforme d’hébergement en ligne préparait son introduction en bourse, le secteur du tourisme se retrouve frappé de plein fouet par les mesures de confinement mises en place dans les pays les plus touchés par le Covid-19. Pour supporter cette crise, Airbnb lève 1 milliard de dollars. L’IPO semble remise en cause.

Airbnb a annoncé, lundi 6 avril, avoir levé un milliard de dollars auprès de Silver Lake et Sixth Street Partners, en dette et en titres de participation. Cette somme servira à contrer la hausse brutale des annulations que la plateforme enregistre, mais surtout à « soutenir le travail d'Airbnb pour investir sur le long terme dans sa communauté d'hôtes », indique la licorne américaine dans un communiqué. La crise est particulièrement violente pour le tourisme et Airbnb ne fait pas exception. Pourtant, Brian Chesky, son cofondateur, estime que la reprise sera au rendez-vous car « le désir d’explorer, de se connecter, de vivre de nouvelles expériences et d’avoir un endroit confortable où se sentir chez soi est universel et durable ».

La période de crise a poussé le groupe à redéfinir sa stratégie. L’entreprise souhaite en effet se focaliser sur les séjours longue durée pour les étudiants ou les déplacements professionnels par exemple. L’autre axe de développement concerne le renforcement de son offre de logement en augmentant le nombre d’hôtes. Une position d’autant plus difficile à appliquer que les annulations mécontentent ces derniers. Fin mars, Airbnb a débloqué 250 millions pour combler les pertes des hébergeurs. De plus, sur le milliard de dollars levé, 5 millions de dollars seront consacrés à récompenser les « super hôtes », c’est-à-dire les loueurs assidus et très bien notés. Enfin, Airbnb souhaite mettre l’accent sur l’expérience de ses clients lorsqu’ils choisissent Airbnb pour leurs séjours.

Bien qu’il n’y ait, dans le communiqué de la société, aucune allusion à son IPO que les investisseurs attendaient impatiemment pour 2020, celle-ci semble compromise pour l’instant. Estimée jusqu’à 35 milliards de dollars avant la crise sanitaire, la valorisation de l’entreprise aurait été, selon le Financial Times, revue à la baisse par Brian Chesky, à environ 26 milliards de dollars. La reprise semble être un préalable nécessaire à toute introduction en bourse dans ce contexte. La présente levée de fonds semble y être dédiée et laisse donc présumer un report de l’IPO.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Alain Afflelou : "Le monde d’après ne sera rien d’autre que le monde d’avant, en plus pauvre"

Alain Afflelou : "Le monde d’après ne sera rien d’autre que le monde d’avant, en plus pauvre"

Alors que, partout, l’émergence imminente d’un monde d’après Covid semble faire consensus, Alain Afflelou le reconnaît : il n’y croit pas. Sans cynism...

P. Cleach (François, Cleach & Associés) : “Le pire caractère de la crise actuelle tient à l’incertitude qu’elle génère”

P. Cleach (François, Cleach & Associés) : “Le pire caractère de la crise actuelle tient à l’incertit...

Plus qu'un avocat, Philippe Cleach a également porté la casquette d'entrepreneur familial et celle de président d'un grand groupe de mode, chez Cerrut...

LFPI en pole position pour la reprise de Meeschaert

LFPI en pole position pour la reprise de Meeschaert

La société d’investissement LFPI est entrée en négociations exclusives avec Meeschaert ce week-end, d’après Les Echos. Elle figure en première place p...

D. Charlet (Anacofi) : "Les cabinets de CGP seront forcement impactés par la crise"

D. Charlet (Anacofi) : "Les cabinets de CGP seront forcement impactés par la crise"

Le modèle économique des cabinets de conseil en gestion de patrimoine peut-il les protéger de la crise ? David Charlet, président de l’Anacofi estime...

V. Placier (Quadient) : "Nous devons être capables, au quotidien, de courir un marathon plutôt qu’un sprint"

V. Placier (Quadient) : "Nous devons être capables, au quotidien, de courir un marathon plutôt qu’un...

Entre digitalisation, pilotage du risque client et gestion des talents, Vincent Placier, Directeur administratif et financier de Quadient France (anci...

Rémy Weber quitte le directoire de La Banque Postale

Rémy Weber quitte le directoire de La Banque Postale

La filière bancaire du groupe La Poste annonce le départ de son président du directoire, Rémy Weber. Une séparation liée à des désaccords sur la gouve...

Hollywood vs Bollywood : le match

Hollywood vs Bollywood : le match

Les États-Unis construisent leur puissance sur le soft power dont Hollywood est la locomotive. Avec Bollywood, l'Inde espère rivaliser à moyen-terme....

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

Leader dans les métiers de services à la personne, O2 est une entreprise en forte croissance qui a fait le choix de maintenir son activité durant la p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message