F. Thuilleur (Paredes) : "La consommation d’eau par salarié a diminué de 55 % en cinq ans"

Fondée en 1942, l’entreprise familiale Paredes est un leader du marché de l’hygiène et de la protection professionnelles en France et en Italie. En ligne avec les valeurs du groupe, François Thuilleur, directeur général pérennise la démarche RSE de Paredes.

Fondée en 1942, l’entreprise familiale Paredes est un leader du marché de l’hygiène et de la protection professionnelles en France et en Italie. En ligne avec les valeurs du groupe, François Thuilleur, directeur général pérennise la démarche RSE de Paredes.

Décideurs. Paredes vient d’obtenir la certification « Gold » décernée par l’agence de notation EcoVadis. De quoi s’agit-il ?

François Thuilleur. Nous sommes fiers de cette certification qui récompense Paredes pour son engagement et sa performance en matière de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE). Elle fait écho à nos différentes initiatives passées, aujourd’hui réaffirmées dans le cadre de notre charte éthique et de notre démarche RSE « Vert l’avenir ». Grâce à ces actions, nous avons obtenu la note de 67/100, nous positionnant ainsi dans les 5 % des meilleures entreprises de notre secteur, les plus avancées en France en matière de RSE.

Comment se décline votre stratégie RSE ?

Elle concerne en premier lieu nos collaborateurs, notre ressource la plus essentielle. Raison pour laquelle nous avons choisi de les associer aux bénéfices du groupe. Dans le cadre du nouveau plan stratégique #DEFI2022, le comité exécutif a défini la mise en place, dès l’exercice 2020, d’un système de rémunération tourné vers la performance. La règle des trois tiers permettra d’assurer une redistribution des bénéfices aux différentes parties prenantes : entreprise, actionnaires et collaborateurs. Nous favorisons également la diversité dans ses principaux aspects : l’égalité salariale à poste équivalent ainsi que l’égalité hommes-femmes. Nous soutenons l’intégration de travailleurs handicapés dans nos équipes et l’emploi des jeunes grâce à l’alternance et au contrat de professionnalisation. Concernant l’environnement, Paredes a mis en place une politique forte de gestion des ressources, visant à suivre régulièrement ses consommations d’énergie au travers d’un plan de progrès. En choisissant de rénover entièrement les bâtiments et installations, nous avons réduit notre empreinte énergétique. En cinq ans, la consommation d’eau par salarié adiminué de 55 % et celle d’électricité de 20 %. Soucieux de l’impact environnemental de ses déchets, l’entreprise trie et recycle aujourd’hui 95 % d’entre eux sur l’ensemble de ses agences et sites de production. Par ailleurs, nous accompagnons nos clients avec des actions d’éco-coaching et de suivi des consommations pour que le strict nécessaire soit consommé.

« Je suis allergique au "greenwashing". Notre discours est réel et tangible »

Comment est-ce accueilli par vos clients ?

Nous venons de remporter un marché de 10 millions d’euros par an sur sept ans. Nous avons communiqué sur le fait que nous produisions 100 % en France, des produits écolabel en ouate recyclée. Cela a joué un rôle significatif dans le choix du client.

Envisagez-vous d’adopter le statut d’entreprise à mission ?

Nous avions anticipé la loi Pacte et avions déjà formulé notre raison d’être : « Rendre le monde professionnel plus propre, plus sûr et plus respectueux de l’environnement ». Nous avons entamé les démarches pour modifier juridiquement nos statuts. Paredes est simplement en train d’officialiser une démarche qui est, depuis toujours, dans son ADN. Notre code de déontologie est aujourd’hui signé par tous les directeurs et remis à tous nos collaborateurs. Je m’inscris dans une continuité et suis allergique au « greenwashing ». Notre discours est réel et tangible.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Lusis Avocats, cabinet spécialisé en droit du travail,  annonce l’association de Gaïa Sanchez

Lusis Avocats, cabinet spécialisé en droit du travail, annonce l’association de Gaïa Sanchez

A l’heure de son 10ème anniversaire, le cabinet nomme Gaïa Sanchez en qualité d’associée.

La tech se toque des politiques

La tech se toque des politiques

Anciens ministres et hauts fonctionnaires sont dans le viseur des grands groupes de la tech qui recrutent de plus en plus ce type de profil. Un mariag...

Coralie Rachet, managing director du cabinet Robert Walters en France, est nommée à la tête de Walters People France

Coralie Rachet, managing director du cabinet Robert Walters en France, est nommée à la tête de Walte...

Le Groupe Robert Walters a annoncé la nomination de Coralie Rachet en tant que Managing Director France de Robert Walters et Walters People en France.

Double nomination en droit social au sein du bureau toulousain de Vaughan Avocats

Double nomination en droit social au sein du bureau toulousain de Vaughan Avocats

Avec la cooptation de Laure Dubet et de Pauline Carrillo, le cabinet entend proposer une offre complète aux entreprises françaises et internationales.

Sandrine Wetter (Teleperformance)  "Digitaliser sans perdre les relations humaines”

Sandrine Wetter (Teleperformance)  "Digitaliser sans perdre les relations humaines”

Tout juste reconnu comme l'un des 25 meilleurs employeurs dans le monde en 2021 par Fortune et Great Place to Work®, Teleperformance est le leader mon...

Droit social : Seban & Associés coopte un associé

Droit social : Seban & Associés coopte un associé

Arrivé en septembre 2020 chez Seban & Associés en tant que directeur du pôle droit social, Benoît Roseiro est désormais membre de l’association du...

Quel avenir pour le management de transition ?

Quel avenir pour le management de transition ?

Louis Dupont est la concrétisation d’expertises et de valeurs communes sur la manière d’aborder les missions de management de transition. La vocation...

L. Valot (First Group) : "Le learning doit oser, innover et se challenger"

L. Valot (First Group) : "Le learning doit oser, innover et se challenger"

La formation doit désormais répondre à la fois aux enjeux du business et aux besoins des collaborateurs. De ce constat est né l’Institut des Métiers d...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte