F. Silnicki (La French Com) : "Face à la crise, dé-communiquer est une erreur majeure"

Dans une conjoncture économique tendue, ce n'est pas le moment de choisir de moins communiquer. La décision de dé-communiquer reste pourtant, à tort, souvent l'un des premiers réflexes observés en période de crise. La communication, au sens large, étant l'une des premières variables d'ajustement. Tribune

Dans une conjoncture économique tendue, ce n'est pas le moment de choisir de moins communiquer. La décision de dé-communiquer reste pourtant, à tort, souvent l'un des premiers réflexes observés en période de crise. La communication, au sens large, étant l'une des premières variables d'ajustement. Tribune

De la communication à la publicité en passant par l'évènementiel, nombre d'entreprises sont frontalement impactées par cette crise. Ces acteurs économiques adoptent une prudence extrême avec des contractions de budgets, des décalages de décisions et des investissements qui passent à la trappe. Touchées par la crise, ces entreprises vont faire passer un rude printemps aux agences de communication et de publicité.

C'est paradoxal. En effet, jamais, l'attention des Français n'aura été aussi disponible. Comment renoncer raisonnablement à communiquer, c'est-à-dire à exercer l'action qui permettra de faire connaître votre produit et d'inciter à l'acquérir ? Comment renoncer à miser sur cette dépendance vis-à-vis des écrans, résultat d’une mécanique de neurosciences alors que les consommateurs sont confinés ? La force de création et d'imagination des agences est un moyen de répondre à leur frustration. Réussir à hameçonner de manière innovante le consommateur est un bouclier contre la crise.

"Jamais l'attention des Français n'aura été aussi disponible. Comment renoncer raisonnablement à communiquer ?"

Les agences ne devraient pas connaitre la crise. Elles ne devraient pas avoir à se séparer de leurs collaborateurs ces prochaines semaines. La crise est plus que jamais le moment de communiquer. La communication est une arme au service des entreprises face à leurs concurrents.

Stopper sa communication est commercialement suicidaire. C'est abimer la performance de son produit. C'est mettre en danger la relation tissée patiemment avec ses publics.

La crise ne devrait pas être une opportunité que pour les agences de communication de crise. Les marques devraient lancer, sans attendre, leurs offensives marketing afin de protéger leurs marchés.

De la conservation des parts de marchés dépend la survie des marques.

Surtout, la période est propice à conquérir de nouveaux clients, en ce moment historique où, les consommateurs modifient leurs habitudes de consommation.

"Les marques devraient lancer, sans attendre, leurs offensives marketing afin de protéger leurs marchés"

Dans toutes les crises, il y a des opportunités à saisir. La crise fait naitre de nouveaux besoins. Offrir aux consommateurs, notamment les clients de vos concurrents des raisons d'avoir envie de votre produit sera nécessairement récompensé à l'heure où les forces de vente sont anémiées et les managements allégés.

Les dépenses publicitaires ne devraient jamais être aussi hautes que quand la conjoncture est mauvaise afin de ne pas aggraver les symptômes économiques de la crise sanitaire.

La nature a horreur du vide. Ceux qui l'ignorent le font à leurs risques et périls.

Par Florian Silnicki, Expert en stratégies de communication de crise et fondateur de l'agence LaFrenchCom

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le pionnier des objets connectés de santé Withings lève 53 millions d’euros

Le pionnier des objets connectés de santé Withings lève 53 millions d’euros

Le spécialiste du suivi de données médicales à distance Withings annonce la collecte de 53 millions d’euros pour consolider son titre de leader mondi...

G. Thevenin (Instagram) : "Nous voulons devenir une plateforme de "shopping social""

G. Thevenin (Instagram) : "Nous voulons devenir une plateforme de "shopping social""

Guillaume Thevenin, aujourd’hui responsable des partenariats médias et des personnalités publiques pour la France et l’Europe du Sud chez Instagram re...

F.Floribert (Infinite Square) :  "La plateforme inwink permet d’optimiser sa stratégie événementielle"

F.Floribert (Infinite Square) :  "La plateforme inwink permet d’optimiser sa stratégie événementiell...

L’éditeur Infinite Square a développé la plateforme inwink qui permet d’orchestrer l’organisation d’événements via la collecte de données en temps rée...

Aide à la prescription médicamenteuse : Synapse Medicine lève 7 millions d’euros

Aide à la prescription médicamenteuse : Synapse Medicine lève 7 millions d’euros

Synapse Medicine a annoncé la levée de 7 millions d’euros le 6 juillet dernier. Cette start-up bordelaise qui offre des solutions d’aide à la prescrip...

P. Pouletty (Abivax) : "La première clé de l’indépendance, c’est l’innovation "

P. Pouletty (Abivax) : "La première clé de l’indépendance, c’est l’innovation "

Le gouvernement vient de retenir parmi les six projets collaboratifs de recherche et de développement de solution contre la Covid-19 celui mis en œuvr...

Hollywood vs Bollywood : le match

Hollywood vs Bollywood : le match

Les États-Unis construisent leur puissance sur le soft power dont Hollywood est la locomotive. Avec Bollywood, l'Inde espère rivaliser à moyen-terme....

Le Ségur pose les fondations de l’avenir du système de santé

Le Ségur pose les fondations de l’avenir du système de santé

Après l’accord salarial, l’heure est aux changements structurels du système de santé. Plus qu’une transformation en profondeur, il s’agit d’abord de d...

E. Newton (We Are) : "Nous offrons un espace dédié aux acteurs des industries"

E. Newton (We Are) : "Nous offrons un espace dédié aux acteurs des industries"

C’est inédit, un espace uniquement dédié à la création vient de voir le jour. Eric Newton, directeur marketing de profession et fondateur de la sociét...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message