F. Silnicki (La French Com) : "Face à la crise, dé-communiquer est une erreur majeure"

Dans une conjoncture économique tendue, ce n'est pas le moment de choisir de moins communiquer. La décision de dé-communiquer reste pourtant, à tort, souvent l'un des premiers réflexes observés en période de crise. La communication, au sens large, étant l'une des premières variables d'ajustement. Tribune

Dans une conjoncture économique tendue, ce n'est pas le moment de choisir de moins communiquer. La décision de dé-communiquer reste pourtant, à tort, souvent l'un des premiers réflexes observés en période de crise. La communication, au sens large, étant l'une des premières variables d'ajustement. Tribune

De la communication à la publicité en passant par l'évènementiel, nombre d'entreprises sont frontalement impactées par cette crise. Ces acteurs économiques adoptent une prudence extrême avec des contractions de budgets, des décalages de décisions et des investissements qui passent à la trappe. Touchées par la crise, ces entreprises vont faire passer un rude printemps aux agences de communication et de publicité.

C'est paradoxal. En effet, jamais, l'attention des Français n'aura été aussi disponible. Comment renoncer raisonnablement à communiquer, c'est-à-dire à exercer l'action qui permettra de faire connaître votre produit et d'inciter à l'acquérir ? Comment renoncer à miser sur cette dépendance vis-à-vis des écrans, résultat d’une mécanique de neurosciences alors que les consommateurs sont confinés ? La force de création et d'imagination des agences est un moyen de répondre à leur frustration. Réussir à hameçonner de manière innovante le consommateur est un bouclier contre la crise.

"Jamais l'attention des Français n'aura été aussi disponible. Comment renoncer raisonnablement à communiquer ?"

Les agences ne devraient pas connaitre la crise. Elles ne devraient pas avoir à se séparer de leurs collaborateurs ces prochaines semaines. La crise est plus que jamais le moment de communiquer. La communication est une arme au service des entreprises face à leurs concurrents.

Stopper sa communication est commercialement suicidaire. C'est abimer la performance de son produit. C'est mettre en danger la relation tissée patiemment avec ses publics.

La crise ne devrait pas être une opportunité que pour les agences de communication de crise. Les marques devraient lancer, sans attendre, leurs offensives marketing afin de protéger leurs marchés.

De la conservation des parts de marchés dépend la survie des marques.

Surtout, la période est propice à conquérir de nouveaux clients, en ce moment historique où, les consommateurs modifient leurs habitudes de consommation.

"Les marques devraient lancer, sans attendre, leurs offensives marketing afin de protéger leurs marchés"

Dans toutes les crises, il y a des opportunités à saisir. La crise fait naitre de nouveaux besoins. Offrir aux consommateurs, notamment les clients de vos concurrents des raisons d'avoir envie de votre produit sera nécessairement récompensé à l'heure où les forces de vente sont anémiées et les managements allégés.

Les dépenses publicitaires ne devraient jamais être aussi hautes que quand la conjoncture est mauvaise afin de ne pas aggraver les symptômes économiques de la crise sanitaire.

La nature a horreur du vide. Ceux qui l'ignorent le font à leurs risques et périls.

Par Florian Silnicki, Expert en stratégies de communication de crise et fondateur de l'agence LaFrenchCom

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

Bloom poursuit son développement en réalisant une nouvelle levée de fonds de 11 millions d’euros et scelle un partenariat stratégique avec Dassault Sy...

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Alors que la campagne de vaccination bat son plein, l’arsenal thérapeutique reste limité contre la Covid-19. Si aucun traitement n’a encore été valid...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

Comment le digital peut-il répondre aux enjeux climatiques et, par exemple, participer à la protection de l’eau ? C’est le pari ambitieux du projet me...

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Investir dans BioNTech avant la pandémie rapporte gros. Ce n'est pas Thomas Strüngmann qui dira le contraire. Le vaccin anti-covid développé par la fi...

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for business

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for...

Skema Business School et Mines ParisTech / PLS Executive Education s’associent dans la création d’un programme de formation en ligne certifiant en dat...

Mirakl, la révolution du e-commerce

Mirakl, la révolution du e-commerce

Le spécialiste des logiciels de création de marketplaces est leader dans son secteur. Une réussite française que son cofondateur et CEO explique par u...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte