F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corps social "

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations sociales du pays se modifie. François Moreau, président de LHH Altedia, livre son analyse.

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations sociales du pays se modifie. François Moreau, président de LHH Altedia, livre son analyse.

Décideurs. On entend beaucoup dire « il n’y a plus de plans sociaux ». Est-ce exact ?

François Moreau. C’est effectivement le cas ! Et ils sont moins volumiques. Cela s’explique par le dynamisme de l’économie française. La rupture conventionnelle collective se développe en revanche. Dans la mesure où sa mise en place requiert la conclusion d’un accord majoritaire, elle traduit une forme de maturité du dialogue social que je trouve positive et qu’il faut encourager pour faire face aux défis de la période actuelle. Tous les secteurs d’activité sont impactés par des mutations profondes : la grande distribution, l’automobile, la banque et l’assurance…  Quand Isabelle Kocher, dirigeante d’Engie, annonce que le futur modèle de son groupe consiste à accompagner les entreprises et les particuliers dans la réalisation d’économies d’énergie alors qu’il s’agissait auparavant d’en vendre le maximum, on réalise l’ampleur des changements attendus…

Vous adoptez une posture presque militante sur la nécessité d’un dialogue social de qualité….

Absolument. Ce terme de « militant » me convient très bien. Actuellement, les corps intermédiaires se sentent un peu malmenés par le gouvernement, ce dernier se disant que pour avancer et réformer en profondeur, il est parfois difficile de passer trop de temps à échanger… J’ai pour ma part la conviction que pour faire face aux défis de la transformation, il faut impérativement embarquer le corps social. Et les ordonnances travail, notamment sur la partie CSE et RCC par accord majoritaire, donnent sa chance au dialogue social.

Comment se comportent les entreprises dans la mise en place du CSE. Ont-elles tendance à s’en tenir au texte, ou vont-elles au-delà ?

Certains dirigeants ont vu essentiellement dans les ordonnances l’opportunité de réduire le nombre d’élus. Je ne suis pas certain que cette vision soit pertinente sur le long terme. Les entreprises qui étaient déjà ancrées dans une tradition de dialogue social ont réfléchi plus globalement à la façon de construire l’avenir. C’est toujours la même logique : si on veut transformer en profondeur, cela ne peut se faire qu’avec les partenaires sociaux.

Parallèlement à la diminution du nombre des plans sociaux, constatez-vous une augmentation du nombre d’accords de gestion prévisionnelle des compétences ?

Oui. Les entreprises se préoccupent beaucoup des compétences de demain. Aujourd’hui nous disposons d’outils : les ordonnances, le conseil en évolution professionnelle (CEP), le compte personnel de formation (CPF), la possibilité de mettre en place un CFA etc… Nous bénéficions du relais du groupe Adecco sur ces sujets et notre complémentarité s’avère plus que jamais d’actualité pour répondre aux enjeux de flexibilité et de recrutement des entreprises.  Il s’agit donc pour LHH Altedia d’accompagner ce mouvement par la mise en musique de l’ensemble de ces dispositifs en proposant des solutions de diagnostic de compétences et d’employabilité, la construction de plan de développement et la mobilisation du corps social autour de ces projets.

Propos recueillis par Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Des dirigeants soucieux d’accompagner le changement

Des dirigeants soucieux d’accompagner le changement

Face à l’accélération des changements, la question n’est plus de savoir si les entreprises vont connaître des transformations mais comment elles vont...

J.Pollès (Philip Morris France) : ʺNous nous sommes auto-disruptésʺ

J.Pollès (Philip Morris France) : ʺNous nous sommes auto-disruptésʺ

Philip Morris France entame la plus grande transformation que l’entreprise n’ait jamais connue : remplacer les cigarettes par des produits sans fumée....

Idées inspirantes des lauréats U-Spring : ce qu'il faut retenir de la cinquième édition

Idées inspirantes des lauréats U-Spring : ce qu'il faut retenir de la cinquième édition

Le 14 octobre 2020, s’est tenue la cinquième édition de U-Spring, le Printemps des Universités d’entreprise. L’occasion de revenir, liste des lauréats...

Christel Bories, transformer le minerai en or

Christel Bories, transformer le minerai en or

Patronne d’Eramet depuis l’été 2017, Christel Bories s’est attelée à sortir le groupe minier de la crise et à le désendetter. Saluée pour sa performan...

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Il est celui qui a obtenu la suspension du projet de rachat par Veolia de la participation d’Engie dans Suez. Pour Décideurs Magazine, Zoran Ilic revi...

H. Manoukian (Moovone), "Le dialogue humanise le monde du travail"

H. Manoukian (Moovone), "Le dialogue humanise le monde du travail"

Moovone, la startup familiale et pionnière du coaching digital, vient de souffler ses cinq bougies. L’occasion d’évoquer avec l’un de ses cofondateurs...

Santé et sécurité au travail : création d’un outil de prévention des risques

Santé et sécurité au travail : création d’un outil de prévention des risques

Disponible depuis septembre 2020, la plateforme Séquence Prévention accompagne les entreprises dans la mise en conformité aux règles de protection de...

Égalité des chances en entreprise : un "engagement à perpétuité"

Égalité des chances en entreprise : un "engagement à perpétuité"

Ce mercredi, le Medef dévoilait les résultats 2020 de son Baromètre de perception de l’égalité des chances en entreprise. Si les attentes des salariés...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte