F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corps social "

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations sociales du pays se modifie. François Moreau, président de LHH Altedia, livre son analyse.

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations sociales du pays se modifie. François Moreau, président de LHH Altedia, livre son analyse.

Décideurs. On entend beaucoup dire « il n’y a plus de plans sociaux ». Est-ce exact ?

François Moreau. C’est effectivement le cas ! Et ils sont moins volumiques. Cela s’explique par le dynamisme de l’économie française. La rupture conventionnelle collective se développe en revanche. Dans la mesure où sa mise en place requiert la conclusion d’un accord majoritaire, elle traduit une forme de maturité du dialogue social que je trouve positive et qu’il faut encourager pour faire face aux défis de la période actuelle. Tous les secteurs d’activité sont impactés par des mutations profondes : la grande distribution, l’automobile, la banque et l’assurance…  Quand Isabelle Kocher, dirigeante d’Engie, annonce que le futur modèle de son groupe consiste à accompagner les entreprises et les particuliers dans la réalisation d’économies d’énergie alors qu’il s’agissait auparavant d’en vendre le maximum, on réalise l’ampleur des changements attendus…

Vous adoptez une posture presque militante sur la nécessité d’un dialogue social de qualité….

Absolument. Ce terme de « militant » me convient très bien. Actuellement, les corps intermédiaires se sentent un peu malmenés par le gouvernement, ce dernier se disant que pour avancer et réformer en profondeur, il est parfois difficile de passer trop de temps à échanger… J’ai pour ma part la conviction que pour faire face aux défis de la transformation, il faut impérativement embarquer le corps social. Et les ordonnances travail, notamment sur la partie CSE et RCC par accord majoritaire, donnent sa chance au dialogue social.

Comment se comportent les entreprises dans la mise en place du CSE. Ont-elles tendance à s’en tenir au texte, ou vont-elles au-delà ?

Certains dirigeants ont vu essentiellement dans les ordonnances l’opportunité de réduire le nombre d’élus. Je ne suis pas certain que cette vision soit pertinente sur le long terme. Les entreprises qui étaient déjà ancrées dans une tradition de dialogue social ont réfléchi plus globalement à la façon de construire l’avenir. C’est toujours la même logique : si on veut transformer en profondeur, cela ne peut se faire qu’avec les partenaires sociaux.

Parallèlement à la diminution du nombre des plans sociaux, constatez-vous une augmentation du nombre d’accords de gestion prévisionnelle des compétences ?

Oui. Les entreprises se préoccupent beaucoup des compétences de demain. Aujourd’hui nous disposons d’outils : les ordonnances, le conseil en évolution professionnelle (CEP), le compte personnel de formation (CPF), la possibilité de mettre en place un CFA etc… Nous bénéficions du relais du groupe Adecco sur ces sujets et notre complémentarité s’avère plus que jamais d’actualité pour répondre aux enjeux de flexibilité et de recrutement des entreprises.  Il s’agit donc pour LHH Altedia d’accompagner ce mouvement par la mise en musique de l’ensemble de ces dispositifs en proposant des solutions de diagnostic de compétences et d’employabilité, la construction de plan de développement et la mobilisation du corps social autour de ces projets.

Propos recueillis par Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’apprenance, le nouveau mantra

L’apprenance, le nouveau mantra

Le terme est désormais passé dans le vocabulaire courant des DRH. Au-delà de l’effet de mode, que revêt cette notion ? Le professeur Jean-Marie Perett...

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Les congés approchent. Il est nécessaire de configurer sa boîte mail pour signifier son départ, en français ou en anglais. Voici quelques bonnes prati...

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

C’est « le » mariage de l’été dans l’univers de la formation professionnelle. Docendi et CSP The Art of Training ont annoncé la semaine dernière leur...

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Année après année, les constats sont les mêmes : il y a trop peu de femmes en politique, au sommet des entreprises, ou associées en cabinets d'avocats...

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

Quand un groupe de 7500 collaborateurs décide de se doter d’institutions représentatives du personnel, le dossier est nécessairement hors norme. Natha...

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

Vision de l’entrepreneuriat, valeurs, levées de fonds, axes de développement : le fondateur de BlaBlaCar répond aux questions de Décideurs Magazine.

Litiges en droit du travail : plaider ou transiger ?

Litiges en droit du travail : plaider ou transiger ?

Le plafonnement des indemnités prud’homales, mis en place par les ordonnances dites « Macron », a facilité la capacité des acteurs à évaluer les risqu...

J-L.Minard (Framatome) : "Une enquête d’opinion a été menée auprès des salariés au lendemain du plan de licenciement"

J-L.Minard (Framatome) : "Une enquête d’opinion a été menée auprès des salariés au lendemain du plan...

En 2015, le plan de restructuration d’Areva implique la scission du groupe en deux entités : la première deviendra Orano en 2018, et la seconde, Frama...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message