F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corps social "

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations sociales du pays se modifie. François Moreau, président de LHH Altedia, livre son analyse.

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations sociales du pays se modifie. François Moreau, président de LHH Altedia, livre son analyse.

Décideurs. On entend beaucoup dire « il n’y a plus de plans sociaux ». Est-ce exact ?

François Moreau. C’est effectivement le cas ! Et ils sont moins volumiques. Cela s’explique par le dynamisme de l’économie française. La rupture conventionnelle collective se développe en revanche. Dans la mesure où sa mise en place requiert la conclusion d’un accord majoritaire, elle traduit une forme de maturité du dialogue social que je trouve positive et qu’il faut encourager pour faire face aux défis de la période actuelle. Tous les secteurs d’activité sont impactés par des mutations profondes : la grande distribution, l’automobile, la banque et l’assurance…  Quand Isabelle Kocher, dirigeante d’Engie, annonce que le futur modèle de son groupe consiste à accompagner les entreprises et les particuliers dans la réalisation d’économies d’énergie alors qu’il s’agissait auparavant d’en vendre le maximum, on réalise l’ampleur des changements attendus…

Vous adoptez une posture presque militante sur la nécessité d’un dialogue social de qualité….

Absolument. Ce terme de « militant » me convient très bien. Actuellement, les corps intermédiaires se sentent un peu malmenés par le gouvernement, ce dernier se disant que pour avancer et réformer en profondeur, il est parfois difficile de passer trop de temps à échanger… J’ai pour ma part la conviction que pour faire face aux défis de la transformation, il faut impérativement embarquer le corps social. Et les ordonnances travail, notamment sur la partie CSE et RCC par accord majoritaire, donnent sa chance au dialogue social.

Comment se comportent les entreprises dans la mise en place du CSE. Ont-elles tendance à s’en tenir au texte, ou vont-elles au-delà ?

Certains dirigeants ont vu essentiellement dans les ordonnances l’opportunité de réduire le nombre d’élus. Je ne suis pas certain que cette vision soit pertinente sur le long terme. Les entreprises qui étaient déjà ancrées dans une tradition de dialogue social ont réfléchi plus globalement à la façon de construire l’avenir. C’est toujours la même logique : si on veut transformer en profondeur, cela ne peut se faire qu’avec les partenaires sociaux.

Parallèlement à la diminution du nombre des plans sociaux, constatez-vous une augmentation du nombre d’accords de gestion prévisionnelle des compétences ?

Oui. Les entreprises se préoccupent beaucoup des compétences de demain. Aujourd’hui nous disposons d’outils : les ordonnances, le conseil en évolution professionnelle (CEP), le compte personnel de formation (CPF), la possibilité de mettre en place un CFA etc… Nous bénéficions du relais du groupe Adecco sur ces sujets et notre complémentarité s’avère plus que jamais d’actualité pour répondre aux enjeux de flexibilité et de recrutement des entreprises.  Il s’agit donc pour LHH Altedia d’accompagner ce mouvement par la mise en musique de l’ensemble de ces dispositifs en proposant des solutions de diagnostic de compétences et d’employabilité, la construction de plan de développement et la mobilisation du corps social autour de ces projets.

Propos recueillis par Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Quel avenir pour les CFA d'entreprises ?

Quel avenir pour les CFA d'entreprises ?

Innovation de la loi "Avenir professionnel", la possibilité pour les entreprises de créer leur propre centre de formation des apprentis (CFA) a reçu u...

C.Arquié (SGS) : "La crise nous a permis d’accélérer sur nos objectifs prioritaires"

C.Arquié (SGS) : "La crise nous a permis d’accélérer sur nos objectifs prioritaires"

Les collaborateurs du groupe SGS, spécialisé dans le contrôle et la certification, sont pour la plupart restés mobilisés sur site pendant la crise san...

Nexity et The Boson Project entament une épopée commune pour transformer les entreprises

Nexity et The Boson Project entament une épopée commune pour transformer les entreprises

Nexity, major français sur les métiers de la promotion et des services immobiliers, et The Boson Project, acteur engagé dans la transformation des org...

Le bureau, élément-clé de l'empowerment au féminin ?

Le bureau, élément-clé de l'empowerment au féminin ?

L’expérience du confinement a confirmé que femmes et télétravail ne faisaient pas toujours bon ménage. Et si, demain, "le bureau" s’imposait comme un...

Comment la crise bouleverse les relations de travail

Comment la crise bouleverse les relations de travail

Des réseaux sociaux saturés d’images de réunions en visioconférence, des entreprises qui annoncent passer en télétravail intégral, des cadres parisien...

M.Le Coz (Mazars) : "Nous sommes très prudents avec le 100 % télétravail "

M.Le Coz (Mazars) : "Nous sommes très prudents avec le 100 % télétravail "

Directrice des talents et de la transformation chez Mazars, Mathilde Le Coz a été en première ligne durant le confinement : maintien de l’activité, bi...

Emploi : le front commun des partenaires sociaux

Emploi : le front commun des partenaires sociaux

Mercredi, le président de la République recevait les partenaires sociaux à l’Élysée pour leur faire part des premières orientations issues de la conce...

M. Besson-Vivenzi (Metafore) : "Nous voulons créer des lieux de vie pour aider les entreprises à réunir autrement"

M. Besson-Vivenzi (Metafore) : "Nous voulons créer des lieux de vie pour aider les entreprises à réu...

Lancée par deux entrepreneurs passés chez WeWork, metafore ouvrira dans quelques semaines son premier espace au 5 rue la Boétie dans le 8e arrondissem...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message