F. Lheureux (Ivalua) : "Nous voulons absolument conserver notre esprit start-up"

Licorne française, Ivalua travaille avec 65 % des entreprises du
CAC 40. Cet éditeur de logiciels, bien implanté également sur le
continent américain, se différencie grâce à un pilotage unique des
dépenses des entreprises et des institutionnels. Franck Lheureux,
general manager Emea, nous parle des défis auxquels sont
confrontés son groupe mais aussi ses clients.

Licorne française, Ivalua travaille avec 65 % des entreprises du CAC 40. Cet éditeur de logiciels, bien implanté également sur le continent américain, se différencie grâce à un pilotage unique des dépenses des entreprises et des institutionnels. Franck Lheureux, general manager Emea, nous parle des défis auxquels sont confrontés son groupe mais aussi ses clients.

En quoi votre activité consiste-t-elle ?

Franck Lheureux. Nous sommes un éditeur de logiciels, spécialisé dans la gestion des dépenses. Notre solution permet aux entreprises de manager tout leur écosystème de fournisseurs, que ce soit pour des achats indirects (prestations de services, achats de commodités…) ou des achats directs (matières premières, pièces détachées liées à la production). Nous accompagnons des groupes européens, comme Michelin, PSA, Ikea ou EDF mais aussi des Gafa ou des acteurs institutionnels, comme c’est le cas avec plusieurs États aux USA.

Comment vous différenciez-vous de la concurrence ?

Nous disposons d’une plateforme logicielle unique, autonome et intègre qui nous permet d’analyser à 360 degrés la performance des fournisseurs à travers un dossier unique. Ce socle et cette exhaustivité des données ont également l’avantage de faciliter le maching learning et la mise en place de solutions d’intelligence artificielle transverse pour toute l’organisation et son portefeuille complet de fournisseurs.

Quel est le principal défi posé par votre croissance ?

Nous voulons absolument préserver l’esprit start-up qui nous caractérise. C’est facile à dire mais beaucoup moins à faire. Nous nous sommes par exemple très vite déployés en Europe. Depuis trois ans, nous y avons ouvert cinq bureaux et sommes passés de 106 collaborateurs à 380. Malgré cela, 20 % de notre masse salariale est dédiée à l’innovation. Nous restons également très attachés à l’expérience utilisateur : 98 % de nos clients nous renouvellent chaque année leur confiance. Pour ce faire, nous commençons par être exigeants et bienveillants avec nos propres équipes.

"Les fournisseurs font porter un nombre exponentiel de risques aux entreprises"

À quoi les entreprises doivent-elle être attentives dans la gestion de leurs fournisseurs ?

Les problèmes de supply chain commencent dès la constitution d’un portefeuille de fournisseurs. La crise du Covid-19 met en avant cette problématique. Une étude a montré que 929 entreprises du Fortune 1 000 étaient exposées à un fournisseur de rang 2 (qui fabriquent des pièces pour les fournisseurs de rang 1, qui livrent les entreprises, ndlr) à Wuhan. Idéalement, il faut disposer de plusieurs fournisseurs dans plusieurs zones géographiques pour répartir le risque de défaut fournisseurs. Cette politique a un coût mais s’avère nécessaire pour la survie de bon nombre de nos clients. Nous, nous sommes là pour gérer le risque fournisseurs (identifier toutes les pièces détachées, qualifier la résilience financière des fournisseurs, etc.).

Parlez-nous des enjeux de compliance…

Nous évoluons dans un monde de plus en plus réglementé. Les fournisseurs font porter un nombre exponentiel de risques aux entreprises. Je pense notamment aux banques qui doivent se conformer aux règles européennes par exemple. Ce sont pour elles des risques systémiques, directement pilotés par les conseils d’administration de ces sociétés, et auxquels nous apportons un éclairage sur les décisions à prendre.

La RSE est-elle un sujet pour les directeurs des achats ?

L’économie verte est un sujet transformatif par essence. Les boards sont très sensibilisés à cette question. Néanmoins, la mise en œuvre n’est pas toujours à la hauteur des annonces. Nous avons un rôle à jouer pour permettre des choix rationnels et éco-compatibles d’approvisionnement, d’optimisation des circuits de distribution. L’un de nos clients, Ikea, travaille à la généralisation de ses bonnes pratiques d’approvisionnement responsable aux trois premiers rangs de ses fournisseurs globaux, impactant positivement des millions d’entreprises de par le monde.

Propos recueillis par Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les leaders de la croissance 2021 - France et Europe

Pour son édition 2021,
Décideurs a sélectionné
les 1  000 entreprises
ayant enregistré les
plus belles croissances
entre 2015 et 2019.
La France, et plus
généralement, l’Europe
abritent de très belles
réussites à (re)découvrir
dans ce dossier.
Sommaire L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver" Relais Vert : retour sur un ecosystème gagnant Entreprises françaises à très forte croissance. Quel est leur secret ? Ces entreprises russes peu connues à très forte croissance 2CFinance, "Nous anticipons les besoins, les problématiques et les enjeux de nos clients" P-M Relecom (Relecom & Partners) : "Quand on s'internationalise, il faut intégrer la différence culturelle" G. Reboul (Reboul & Associés) : "Chaque deal est différent" Efeso Consulting : "Pour s’internationaliser, il faut être solide sur son marché d’origine" J-L. Mentior (M5) : "La croissance de 2020 va prendre la forme d'un K"
F. Johner (Aldi) : "Nous assumons notre modèle de discounter et cherchons à le réinventer chaque jour"

F. Johner (Aldi) : "Nous assumons notre modèle de discounter et cherchons à le réinventer chaque jou...

Le secteur de la distribution connaît de grands remaniements. Le directeur général adjoint d’Aldi France, Franck Johner, revient sur la reprise de plu...

McKinsey se sépare de son patron

McKinsey se sépare de son patron

Les associés du cabinet de conseil n’ont pas voté le renouvellement du mandat de Kevin Sneader, selon le Financial Times. Le rôle joué par la firme am...

X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement des entreprises"

X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement...

Xavier Desmaison, président du groupe de stratégie de communication Antidox, et Jean Marc Bally, fondateur du fonds de venture capital Aster, ont réce...

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

Fondée en 1987 à San Jose, McAfee enregistrait en 2020 un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dollars, en hausse de 10 % sur un an. L’éditeur de lo...

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

Pernod Ricard a réalisé pas moins d’une douzaine d’acquisitions ces cinq dernières années. Philippe Prouvost, son directeur stratégie et M&A, déta...

Ardian cède Photonis à HLD

Ardian cède Photonis à HLD

Le fonds Ardian va finalement céder le spécialiste français de la vision nocturne Photonis à HLD pour 370 millions d’euros. Une opération qui met fin...

Jean-Pierre Mustier lance son Spac

Jean-Pierre Mustier lance son Spac

L'ancien patron d'Unicredit succombe lui aussi à la mode du Spac. C'est avec le concours de Tikehau Capital, Financière Agache et Diego De Giorgi que...

P. de Passorio (Adyen) : "Il ne faut jamais se couper du marché"

P. de Passorio (Adyen) : "Il ne faut jamais se couper du marché"

Convaincus que les solutions de paiements actuelles sont dépassées, Pieter van der Does et Arnout Schuijff cofondent en 2006 Adyen, une plateforme qui...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte