F. Kopf et M. Lebeuf (Darrois) : "Ce qui compte dans les activités de conseil, ce sont les mouvements du marché."

Depuis plus de 10 ans, Darrois Villey Maillot Brochier occupe la première place du Décideurs 100 des cabinets d'avocats d'affaires. Ses deux associés cogérants, Martin Lebeuf et François Kopf, retracent les principaux événements des mois passés et tentent d'anticiper l'évolution du marché des avocats d'affaires en France.

Depuis plus de 10 ans, Darrois Villey Maillot Brochier occupe la première place du Décideurs 100 des cabinets d'avocats d'affaires. Ses deux associés cogérants, Martin Lebeuf et François Kopf, retracent les principaux événements des mois passés et tentent d'anticiper l'évolution du marché des avocats d'affaires en France.

Décideurs Juridiques. Darrois Villey Maillot Brochier occupe la première place du Décideurs 100 depuis plus de dix ans. Comment parvenez-vous à maintenir un si haut niveau de productivité?

Martin Lebeuf. Notre modèle a toujours été de travailler sur des dossiers stratégiques à forte valeur ajoutée, menés par des équipes resserrées d’avocats, avec une haute implication des associés, le tout dans une culture du travail et de l’excellence. Notre philosophie est celle que Jean-­Michel Darrois a voulue dès l’origine : le client et sa défense avant tout, et avant nous.

François Kopf. Nous sommes d’abord des avocats avant d’être des avocats d’affaires. Notre modèle fondé à la fois sur le conseil et le contentieux est directement lié à notre attachement à la déontologie, à la défense de nos clients et à notre appartenance au barreau.

Que signifie pour vous cette première place ?

F. K. C’est avant tout un facteur d’attractivité des talents. Les dossiers sur lesquels nous sommes positionnés requièrent un haut niveau d’expertise et une dimension stratégique forte. Nos avocats doivent donc être parmi les plus talentueux afin de toujours maintenir la qualité de nos interventions et la relation de confiance que nos clients viennent chercher.

"Notre philosophie est celle que Jean-­Michel Darrois a voulue dès l’origine : le client et sa défense avant tout, et avant nous"

M. L. Cette première place nous conforte aussi dans la poursuite de notre modèle.

Retour sur l’année 2019. Quels ont été les faits marquants pour le cabinet ?

F. K. Plusieurs dossiers hors normes comme la restructuration de Rallye et ses holdings, le rachat d’Endemol par Banijay, la création par KKR et Altice de Hivory, l’offre de Fiat Chrysler de fusionner avec Renault puis la fusion avec PSA, la cession par Bouygues de 50 % de ses parts dans Alstom ou encore l’offre de Capgemini sur Altran.

M. L. Les dossiers contentieux sont souvent confidentiels mais nous pouvons citer notre présence aux côtés de XPO Logistics face au fonds activiste Elliott, de Danone contre Fontera dans le litige du lait infantile ou de Lafarge dans l’affaire de son usine en Syrie.

Depuis mars 2020, nous traversons une crise inédite. Quel impact sur votre ­activité ?

M. L. L’année 2020 avait très bien commencé avec d’importantes transactions comme la cession par Natixis d’une partie de sa participation dans Coface, celle de la division ferroviaire de Bombardier à Alstom où nous avons conseillé Bouygues ou la vente par Accor d’Orbis en Pologne. Puis la crise sanitaire est arrivée. Nous étions préparés et la poursuite du travail à distance s’est très bien déroulée. Nous étions opérationnels pour intervenir sur des transactions urgentes et de mise en place de prêts garantis par l’État. Nous sommes ainsi intervenus aux côtés d’Europcar. La pause a été très courte en M&A. Nous venons de signer en juin le rachat par notre client Bouygues Telecom d’Euro-Information Telecom auprès du Crédit Mutuel.

F. K. Autre paramètre : notre clientèle est constituée d’entreprises dont certaines ont été touchées par la crise, mais toutes ont vu dans cette période des opportunités pour s’adapter ou faire évoluer leur vision. Or, ce qui compte dans les activités de conseil, ce sont avant tout les mouvements du marché. Nos clients sont tout sauf attentistes. Par ailleurs, grâce à la cohésion de nos équipes, nous travaillons de manière très fluide et, pendant cette période, des associés et collaborateurs sont venus apporter leur concours pour absorber le surcroit de travail en restructuring ou financement.

Le corporate/M&A est l’une des locomotives du cabinet. Quelle est la proportion de deals suspendus ?

M. L. La suspension a surtout concerné le private equity, qui s’est arrêté net mais nous constatons déjà une reprise. La suspension a été plus courte pour les clients corporate. Nous avons aussi vu apparaître des dossiers contentieux introduits par des intervenants qui veulent renégocier ou se retirer d’opérations engagées juste avant la crise.

Quelles seront, selon vous, les conséquences de la crise sanitaire sur le barreau d’affaires ?

M. L. Warren Buffett dit que « c’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignent nus ». Il est trop tôt pour se prononcer. Au début de la crise, certains cabinets se sont montrés alarmistes mais la situation semblerait heureusement se rétablir plus rapidement qu’on ne le pensait.

Propos recueillis par Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Décideurs 100 des cabinets d'avocats d'affaires : édition 2020

EXCLUSIF. Comme chaque année, Décideurs Juridiques dévoile les chiffres des meilleurs cabinets d'avocats d'affaires en France (productivité par avocat, productivité par associé, chiffre d'affaires, effectif, croissance...). Découvrez l'édition 2020 : classements, analyse, infographie, interview et repères dans le temps.
Sommaire Productivité par avocat : les 150 premiers cabinets d'avocats édition 2020 Édito_Une endurance remarquable Didier Martin (Bredin Prat) : "Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières" Analyse du marché des avocats d'affaires 2019/2020 Les données 2020 en un coup d'œil Les faits marquants 2020 Les plus belles progressions de chiffre d'affaires 2020 Les cabinets de niche les plus performants dans le Décideurs 100 édition 2020 Méthodologie 2020
Le Conseil national des barreaux lance Avoventes.fr

Le Conseil national des barreaux lance Avoventes.fr

Le Conseil national des barreaux met en ligne une plateforme d’annonces de ventes aux enchères publiques immobilières, s’adressant aussi bien aux avoc...

Nemrod Avocat, la structure des secteurs de la défense et de la sécurité

Nemrod Avocat, la structure des secteurs de la défense et de la sécurité

Après plus de dix ans d’exercice au sein de cabinets internationaux, Maxime Molkhou lance sa propre structure, Nemrod Avocat, axée sur un positionneme...

Legaltech : Wolters Kluwer s’associe à Della

Legaltech : Wolters Kluwer s’associe à Della

Wolters Kluwer annonce son partenariat avec Della, une legaltech spécialisée dans l’analyse de contrats basée sur l’intelligence artificielle pour les...

G. Nemes (Patrimmofi) : "Nous préservons notre indépendance capitalistique mais l’avenir demeure très ouvert"

G. Nemes (Patrimmofi) : "Nous préservons notre indépendance capitalistique mais l’avenir demeure trè...

Le marché des CGP est en pleine consolidation. Patrimmofi, groupe issu du spin off d’avec Primonial en 2016, sait en tirer le meilleur en conjuguant c...

J. Seraqui (CNCGP) : "Il y a un fossé entre les souhaits des pouvoirs publics et ceux des épargnants"

J. Seraqui (CNCGP) : "Il y a un fossé entre les souhaits des pouvoirs publics et ceux des épargnants...

Julien Seraqui, président de la CNCGP, fait ses propositions pour favoriser la transition énergétique et la relance économique.

Solidarité intrafamiliale : nouvelle exonération pour relancer l’économie

Solidarité intrafamiliale : nouvelle exonération pour relancer l’économie

Le troisième projet de loi de finances rectificative adopté par le Parlement le 23 juillet prévoit une exonération de droits de mutation à titre gratu...

Le CSA lance l’Observatoire de la haine en ligne

Le CSA lance l’Observatoire de la haine en ligne

Le régulateur de l’audiovisuel met en place un organe chargé de quantifier, de favoriser le partage d’information et d'améliorer la compréhension de l...

Legaltech : DocuSign lance sa solution de paiement

Legaltech : DocuSign lance sa solution de paiement

Le spécialiste de la signature électronique crée une nouvelle solution de dématérialisation complète permettant la signature et le paiement rapide sur...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message