F.Gaillard (Alstom) : "Nous formons les salariés de nos clients"

Avec le rachat de ses activités « énergie » par General Electric, Alstom a dû s’adapter à son nouveau statut d’entreprise dédiée au secteur des transports. Franck Gaillard, directeur de la formation, a pour mission de contribuer à l’amélioration de la compétitivité du groupe.

Avec le rachat de ses activités « énergie » par General Electric, Alstom a dû s’adapter à son nouveau statut d’entreprise dédiée au secteur des transports. Franck Gaillard, directeur de la formation, a pour mission de contribuer à l’amélioration de la compétitivité du groupe.

Décideurs. Comment accompagnez-vous la transformation du groupe ?

Franck Gaillard. Ce qui caractérise aujourd’hui la formation chez Alstom, en particulier à travers l’université, c’est son contexte de rachat. Le groupe est passé de 90 000 à 34 500 salariés et nous avons mobilisé tous les moyens internes en vue de cette transformation. Entre 2015 et 2018, nous sommes passés de 6 000 salariés formés dans l’année à 13 000. Alstom a signé des contrats dans l’ensemble des régions du monde cette année, et son carnet de commandes atteint environ 40 milliards d’euros, un record pour notre entreprise. Le learning a donc un rôle majeur pour nous.

Quels sont ses enjeux prioritaires ?

Nous devons constamment développer notre capacité à produire nos trains et systèmes ferroviaires sur un territoire nouveau avec des équipes locales. Les salariés d’Alstom qui réalisent les opérations, mais aussi les équipes engagées dans des consortiums ou dans le cadre de transferts de technologies doivent être compétents. Les salariés de nos clients eux-mêmes doivent être dûment préparés pour conduire ou assurer la maintenance des équipements livrés par Alstom.

 " Entre 2015 et  2018, avec Alstom University nous sommes passés de 6 000 salariés formés dans l’année à 13 000 "

Un fort accent est mis sur la formation interne. Pour quelles raisons ?

Les programmes proposés par Alstom University sont très spécifiques à l’activité du groupe. Ce n’est qu’en interne que nous sommes capables de définir les règles et les modes de fonctionnement dont nous avons besoin pour construire nos produits. Nos formateurs sont eux-mêmes reconnus comme experts, avant de suivre une formation pédagogique.

Quelle est la place donnée au digital ?

La digitalisation nous aide à construire des solutions encourageant nos collaborateurs à apprendre et à partager leurs expertises facilement. À tout moment, online ou offline, les 35000 salariés partout dans le monde peuvent produire des modules et les partager grâce à des outils d’édition très simples.

Comment développer le réflexe d’autoformation des collaborateurs ?

Cette question était pour nous très importante au moment de la mise en place des formations digitales. On ne savait pas si les catalogues mis à disposition des collaborateurs allaient les intéresser. On s’aperçoit aujourd’hui que c’est le cas, on en est très fiers. Par ailleurs, nous avons mis en place une mécanique de récompense pour nos collaborateurs qui contribuent à diffuser une culture de l’apprenance. On ne souhaitait pas simplement leur donner des primes, car on voulait attirer des personnes vraiment animées par le fait de transmettre leurs connaissances. À la réflexion, on s’est dit que si ces personnes étaient devenues expertes, c’est qu’elles avaient envie d’apprendre, que c’était là un besoin très marqué, voilà pourquoi elles avaient développé des connaissances si pointues. Nous avons donc choisi de mettre en place un système de récompense d’un genre particulier : plus ils délivrent de formations, plus ils accumulent des points qui, convertis en euros, leur permettent à leur tour de s’inscrire à des séminaires professionnels, à des revues spécialisées, ou à suivre des formations ­externes.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’apprenance, le nouveau mantra

L’apprenance, le nouveau mantra

Le terme est désormais passé dans le vocabulaire courant des DRH. Au-delà de l’effet de mode, que revêt cette notion ? Le professeur Jean-Marie Perett...

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Les congés approchent. Il est nécessaire de configurer sa boîte mail pour signifier son départ, en français ou en anglais. Voici quelques bonnes prati...

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

C’est « le » mariage de l’été dans l’univers de la formation professionnelle. Docendi et CSP The Art of Training ont annoncé la semaine dernière leur...

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corps social "

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corp...

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations s...

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Année après année, les constats sont les mêmes : il y a trop peu de femmes en politique, au sommet des entreprises, ou associées en cabinets d'avocats...

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

Quand un groupe de 7500 collaborateurs décide de se doter d’institutions représentatives du personnel, le dossier est nécessairement hors norme. Natha...

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

Vision de l’entrepreneuriat, valeurs, levées de fonds, axes de développement : le fondateur de BlaBlaCar répond aux questions de Décideurs Magazine.

Litiges en droit du travail : plaider ou transiger ?

Litiges en droit du travail : plaider ou transiger ?

Le plafonnement des indemnités prud’homales, mis en place par les ordonnances dites « Macron », a facilité la capacité des acteurs à évaluer les risqu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message