F.Duval (Amazon France) : "Nous avons investi plus de deux milliards d’euros en France depuis 2010"

Impôts, enjeux du numérique, stratégies… Nous avons rencontré Frédéric Duval, Country manager d'Amazon France, pour faire le point alors que la filiale fêtera l’an prochain ses 20 ans de présence dans l’Hexagone.

Impôts, enjeux du numérique, stratégies… Nous avons rencontré Frédéric Duval, Country manager d'Amazon France, pour faire le point alors que la filiale fêtera l’an prochain ses 20 ans de présence dans l’Hexagone.

Décideurs. Tout d’abord une question qui fâche mais que beaucoup se pose : payez-vous vos impôts en France ?

Frédéric Duval. Je vous confirme que nous nous acquittons de l’intégralité des impôts requis en France. Et nous faisons de même dans l’ensemble des pays où nous opérons. Depuis août 2015, nous avons établi une succursale en France, et nous y enregistrons les ventes, profits et impôts associés au commerce de détail réalisé dans le pays.
En outre, Amazon ne se contente pas de payer des impôts. Nous avons investi plus de deux milliards d’euros en France depuis 2010. Parallèlement, nous créons des emplois :  2 000 nouveaux CDI générés l’année dernière, ce qui porte le nombre de nos collaborateurs en France à plus de 7 500 à fin 2018.

Vous vous positionnez aujourd’hui comme un accélérateur de croissance pour les entreprises. Pour toutes les entreprises ?

Petites ou grandes, urbaines ou rurales, en phase de démarrage ou déjà installées… Amazon met toutes les entreprises sur un pied d’égalité. Nous sommes avant tout un facilitateur : nos services et programmes affranchissent les entreprises, quelle que soit leur taille, des contraintes technologiques et logistiques. Dit autrement, Amazon met les outils des grands comptes à portée des artisans, TPE, PME ou encore des start-up. Nous œuvrons aussi en faveur du désenclavement numérique en leur donnant les moyens de rayonner au-delà de leur implantation locale.

"Nous avons créé 2000 nouveaux CDI en 2018"

Quelle est votre stratégie pour l’offre Amazon Prime ?

Être livré rapidement est un besoin partagé par tous nos clients à travers le monde. Le programme Prime s’est d’abord développé autour de la livraison gratuite, illimitée et rapide. Plus globalement, notre objectif a toujours été de simplifier le quotidien de nos clients, de leur rendre la vie plus facile et agréable. C’est pourquoi Prime s’est enrichi de nouveaux services qui profitent désormais à plus de cent millions de membres à travers le monde : films et séries en accès illimité, plus de deux millions de titres musicaux en France métropolitaine, des centaines d’e-books avec l’offre Prime Reading, des avantages avec Twitch Prime pour les joueurs ainsi qu’un accès prioritaire à certaines ventes flash…

Quelle est votre stratégie en termes de création et diffusion de contenus vidéos en français ?

Notre obsession client nous invite à nous intéresser à ce qui divertit au quotidien. Parallèlement, nous sommes convaincus que Prime doit offrir toujours plus de valeur à ses membres. Prime Video est né de ces deux constats. Notre stratégie s’articule autour de quatre axes. Proposer à l’échelle mondiale et donc en France des contenus Amazon Studios primés et salués par la critique (The Marvelous Mrs Maisel, Tom Clancy, Jack Ryan et Hanna…), mais aussi des émissions à succès d’autres studios que nous achetons exclusivement pour Prime Video en France, comme American Gods, The Terror ou Marvel’s Cloak and Dagger. Nous avons aussi une large gamme de contenus non linéaires que nous diffusons juste après des programmes tels que que Demain nous Appartient ou Les Bracelets Rouges. Enfin, nous proposons également des émissions qui reflètent la culture et les goûts locaux, telle que notre série originale Deutsch-Les-Landes, qui a inauguré nos productions françaises.

Comment voyez-vous Amazon dans 5 ans ?

Dans le numérique, 5 ans c’est long ! Ce dont je suis certain, c’est que deux choses ne changeront pas. La première, c’est que les clients voudront toujours du choix, un prix juste et des options de livraison flexibles et efficaces. La seconde, c’est que satisfaire les clients restera toujours au cœur de nos préoccupations.

Propos recueillis par Anne-Sophie David

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Atteint du "virus de l’entrepreneuriat", le Néerlandais est devenu milliardaire en moins de quinze ans grâce à sa dernière création : Adyen.

Phebe Novakovic, la patriote

Phebe Novakovic, la patriote

Alors que NavalGroup est en difficulté après l'annulation du "contrat du siècle" australien, l'américain General Dynamics se porte bien. A sa tête dep...

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

Souverain sur un marché de niche à l’importance vitale, ASML est la plus belle réussite de la tech européenne. Des entreprises telles qu’Apple, Samsun...

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

L. Comte-Arassus (GE Healthcare) : "Il n’y a pas de citadelle imprenable"

Le 15 février 2021, Laurence Comte-Arassus a été nommée General Manager de GE Healthcare pour la zone France, Belgique, Luxembourg et Afrique francoph...

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners : Le leadership, tangible et concret

C&S Partners fête ses trois ans, l’occasion de revenir sur un modèle unique, à contre-courant de ce que propose la concurrence.

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience collaborateur

Obsession Client : une expérience client d’exception passe avant tout par une bonne expérience colla...

En adoptant l’Obsession Client, une entreprise qui investit dans l’expérience client ne doit pas négliger l’expérience collaborateur, au risque de pas...

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Adena Friedman, la femme la plus puissante du monde ?

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Gilles Grapinet, l'architecte de Worldline

Gilles Grapinet, l'architecte de Worldline

Sous l’égide de cet ancien haut fonctionnaire, Worldline ne cesse de croître. Le groupe spécialisé dans les paiements s’est rapproché d’Ingenico pour...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte