Exotec, la perle française de la robotique logistique, lève 90 millions de dollars et se tourne vers l’international

Exotec, entreprise française basée à Croix, près de Lille, et spécialisée dans les robots d’entrepôts annonce avoir levé 90 millions de dollars (près de 77 millions d’euros) afin de renforcer sa croissance à l’international.

© Exotec/Cdiscount

Exotec, entreprise française basée à Croix, près de Lille, et spécialisée dans les robots d’entrepôts annonce avoir levé 90 millions de dollars (près de 77 millions d’euros) afin de renforcer sa croissance à l’international.

À l’heure où chaque commande se doit d’être livrée le plus rapidement possible au consommateur, c’est sur la robotique industrielle que cette jeune pousse mise. Fondée en 2015, la start-up compte révolutionner la chaîne logistique des entrepôts à l’aide de robots. Leur force réside dans leur capacité à les déployer y compris dans de petites surfaces.

Désormais, avec ce tour de table de 77 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques (Iris Capital et Breega) et du fonds 83North – qui a aussi investi en 2015 dans la start-up Mirakl, récemment devenue licorne – Exotec envisage de se développer en priorité au Japon et aux États-Unis.

Une forte croissance pour la pépite française

La start-up lilloise, qui compte déjà parmi ses clients Uniqlo, Cdiscount, Leclerc, Décathlon ou encore Carrefour, réalisait un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros en 2018, qui a presque triplé à 20 millions d’euros en 2019, et prévoit de le doubler pour l’année 2020.

Une forte croissance qui s’explique aussi par son positionnement dans un secteur qui a profité de l’explosion du e-commerce depuis le début de la crise sanitaire.

Une levée de fonds pour viser l’international

Le confinement et l’essor du commerce en ligne ont démultiplié les besoins d’automation des e-commerçants et des retailers. C’est cette accélération qui a permis de créer les opportunités pour lancer la levée de fonds.

De fait, la croissance exponentielle et cette volonté de s’étendre à l’international relève d’un impératif dans l’optique de "concurrencer les acteurs de l’automatisation traditionnelle, qui utilise des convoyeurs et des mécaniques là où nous privilégions le logiciel", comme le précise Romain Moulin, son PDG au magazine L’Usine Nouvelle.

Un objectif ambitieux qui, soutenu par des investisseurs confiants et la forte croissance d’Exotec, mènera probablement à une belle réussite française dans les années à venir.

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jean-Pierre Mustier, le directeur général d’UniCredit démissionne

Jean-Pierre Mustier, le directeur général d’UniCredit démissionne

Après quatre ans passés à la tête de la banque italienne UniCredit, qu’il a redressé d’une main de maître, le français Jean-Pierre Mustier met fin à s...

Clément Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

Clément Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

Même si la vague de défaillances attendue en 2020 n’a pas eu lieu, les conséquences de la pandémie sur l’économie française ne sont pas négligeables....

FDJ, Loxam et Dassault System récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

FDJ, Loxam et Dassault System récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

Jeudi 26 novembre étaient décernés les prix pour les meilleures opérations financières 2019 par le Club des Trente. Cette année, ce sont la Française...

Les enjeux de la notation financière au regard de la crise sanitaire

Les enjeux de la notation financière au regard de la crise sanitaire

Alors que certains secteurs commençaient à récupérer du premier confinement, les conséquences de la deuxième vague de Covid-19 inquiètent. Parce que l...

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Alors que la crise sanitaire se prolonge, comment juger les mesures économiques et budgétaires mises en œuvre pour tenter de circonscrire ses effets ?...

F. Hammouche (La Carac) : "Nous restons très sélectifs dans nos choix d’investissement"

F. Hammouche (La Carac) : "Nous restons très sélectifs dans nos choix d’investissement"

L'arrivée imminente d'un vaccin contre la covid-19 semble avoir plongé les investisseurs dans une douce euphorie. Fabrice Hammouche, Directeur des inv...

B. Boumaza (Accor) : "Un hôtel est aussi un abri"

B. Boumaza (Accor) : "Un hôtel est aussi un abri"

Premier groupe hôtelier en Europe, Accor a été très sévèrement touché par la crise sanitaire qui a frappé de plein fouet le secteur du tourisme. Besma...

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

Les deux hommes d’affaires s’allient à l’entrepreneur Moez-Alexandre Zouari pour créer un spécialiste de la consommation responsable en France et en E...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte